🔒
❌
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 18 septembre 2019MacBidouille

Apple encore accusée de piratage sur sa plateforme Apple Music

Four Jays Music Company a déposé plainte contre Apple pour distribution illégale de morceaux via Apple Music. Cela concerne de grands noms du jazz comme Art Tatum, Benny Goodman, Billie Holliday, Cab Calloway, Charlie Parker, Coleman Hawkins, Count Basie, Dean Martin, Dizzy Gillespie et Duke Ellington, Ella Fitzgerald, Etta James, Frank Sinatra, Fred Astaire, John Coltrane, Judy Garland, Lena Horne, Louis Armstrong, Miles Davis, Ray Charles…

Dans la pratique, ce sont deux sociétés de gestion de droits auxquelles Apple fait appel, Orchard et Cleopatra, qui seraient responsables.
Apple est toutefois accusée d'avoir utilisé leur services tout en connaissant leurs pratiques.

Comme toujours, cela finira par se régler à l'amiable avec un gros chèque.

Plus tôt dans l'année, Apple avait déjà eu une procédure similaire concernant la distribution de morceaux de Harold Arlen, le compositeur d’Over the Rainbow.

Apple annonce avoir investi 250 millions de dollars dans Corning

Corning est le spécialiste des verres très résistants dont sont aujourd'hui dotés les iPhone, en particulier ceux dont le dos est également en verre. En mai 2017, Apple avait investi 200 millions de dollars dans cette société. Elle annonce maintenant qu'elle va y réinjecter 250 millions pour participer à la R&D et à la mise en place d'outils de production.

Cette annonce n'est pas aussi anodine qu'elle le semble. Corning est une société américaine qui produit aux Etats-Unis. Apple montre donc encore une fois son implication dans l'économie de son pays malgré sa production basée en Chine.

Elle le rappelle d'ailleurs:

Apple a dépensé collectivement 60 milliards de dollars auprès de 9 000 fournisseurs américains en 2018, générant 450 000 emplois dans les 50 États et des sites de fabrication dans 36 États. Chacun des produits phares de la société - iPhone, iPad, Mac, Apple Watch et Apple TV - contient des pièces ou des matériaux provenant des États-Unis ou est fabriqué à partir d’équipements provenant de fournisseurs basés aux États-Unis.

Les nouveaux iPhone ont jusqu'à 20% de capacité de batteries en plus et 4 Go de RAM

Des documents publiés par les autorités de régulation chinoises (iPhone 11, iPhone 11 Pro et iPhone 11 Pro Max) donnent des informations inédites sur ces appareils. Pour commencer, tous ont 4 Go de RAM et non pas 6 pour certains modèles comme certains le pensaient.
Pour la capacité de la batterie, l'iPhone 11 en a une de 3110 mAh, le 11 Pro 3046 mAh et le Pro Max 3969 mAh contre respectivement 2942, 2658 et 3174 pour les précédents modèles. C'est jusqu'à 20% de mieux que ce que la société proposait l'an dernier et justifie le gain d'autonomie.

Dans un registre similaire, on a eu la confirmation que les puces 4G de ces appareils proviennent d'Intel. L'an prochain, on devrait retrouver des puces Qualcomm qui outre la 5G sont plus performantes dans tous les domaines.

À partir d’avant-hierMacBidouille

L'APFS dégrade fortement les performances sur les disques durs

Avec High Sierra, Apple a commencé à introduire un nouveau système de fichier moderne pour remplacer le HFS+, l'APFS.
Ce système de fichier permet de prendre des instantanés, permet de gagner de la place en évitant la redondance de fichiers stockés... Indubitablement, il apporte beaucoup et n'en est qu'au début de son plein emploi (avec Time Machine par exemple).

Sous High Sierra, seuls les SSD supportaient l'APFS tandis que les Fusion Drive et disques durs restaient en HFS+. Avec Mojave, ce sont tous les supports qui passent en APFS.

Mike Bombich a réalisé des tests fort intéressants là dessus.

Il a comparé les performances de deux volumes, un en HFS+ et un en APFS lors de la réalisation de l'énumération de très nombreux fichiers. Il s'agit dans la pratique de demander au système où sont les fichiers sur le disque. Au premier test, l'APFS est moins rapide à ce jeu d'un facteur 3 et atteignait un facteur 10 quand on le répétait.

Le problème est lié à la façon dont les deux systèmes cataloguent les données. Dans le cas du HFS (ainsi que la plupart des autres formats sur d'autres systèmes), le catalogue est placé au centre du disque. Dans le format APFS il n'y a pas de catalogue mais des en-têtes dispersés partout.
Sur un SSD, cela n'a aucune importance. Le contrôleur peut accéder à n'importe quelle zone mémoire sans voir les temps d'accès diminuer. En revanche dans le cas d'un disque dur, cela oblige les têtes à se déplacer dans des tas d'endroits différents au lieu de rester dans la zone catalogue.

L'explication de la baisse terrible de performances est donc là.
Hasard des choses, j'ai eu affaire hier à un iMac sous Mojave qui avait des soucis. Comme souvent dans ce cas, je l'ai démarré en mode Single User et ai lancé une commande FSCK pour vérifier la structure du volume. Mal m'en a pris. Si la chose prend très peu de temps sur un SSD, elle semble sans fin sur un disque dur.

Donc, sachez que l'APFS vous fera perdre en performances sur un disque dur. C'est d'autant plus vrai s'il s'agit du volume de démarrage qui sans cesse doit jongler avec de petits fichiers. Il existe bien un système de défragmentation sous Mojave, mais qu'il soit activé ou pas ne change rien. En revanche, désactiver la prise d'instantanés en totalité ou partiellement ruine encore plus les performances.

L'APFS dégrade fortement les performances sur les disques dur

Avec High Sierra, Apple a commencé à introduire un nouveau système de fichier moderne pour remplacer le HFS+, l'APFS.
Ce système de fichier permet de prendre des instantanés, permet de gagner de la place en évitant la redondance de fichiers stockés... Indubitablement, il apporte beaucoup et n'en est qu'au début de son plein emploi (avec Time Machine par exemple).

Sous High Sierra, seuls les SSD supportaient l'APFS tandis que les Fusion Drive et disques durs restaient en HFS+. Avec Mojave, ce sont tous les supports qui passent en APFS.

Mike Bombich a réalisé des tests fort intéressants là dessus.

Il a comparé les performances de deux volumes, un en HFS+ et un en APFS lors de la réalisation de l'énumération de très nombreux fichiers. Il s'agit dans la pratique de demander au système où sont les fichiers sur le disque. Au premier test, l'APFS est moins rapide à ce jeu d'un facteur 3 et atteignait un facteur 10 quand on le répétait.

Le problème est lié à la façon dont les deux systèmes cataloguent les données. Dans le cas du HFS (ainsi que la plupart des autres formats sur d'autres systèmes), le catalogue est placé au centre du disque. Dans le format APFS il n'y a pas de catalogue mais des en-têtes dispersés partout.
Sur un SSD, cela n'a aucune importance. Le contrôleur peut accéder à n'importe quelle zone mémoire sans voir les temps d'accès diminuer. En revanche dans le cas d'un disque dur, cela oblige les têtes à se déplacer dans des tas d'endroits différents au lieu de rester dans la zone catalogue.

L'explication de la baisse terrible de performances est donc là.
Hasard des choses, j'ai eu affaire hier à un iMac sous Mojave qui avait des soucis. Comme souvent dans ce cas, je l'ai démarré en mode Single User et ai lancé une commande FSCK pour vérifier la structure du volume. Mal m'en a pris. Si la chose prend très peu de temps sur un SSD, elle semble sans fin sur un disque dur.

Donc, sachez que l'APFS vous fera perdre en performances sur un disque dur. C'est d'autant plus vrai s'il s'agit du volume de démarrage qui sans cesse doit jongler avec de petits fichiers. Il existe bien un système de défragmentation sous Mojave, mais qu'il soit activé ou pas ne change rien. En revanche, désactiver la prise d'instantanés en totalité ou partiellement ruine encore plus les performances.

L'appel de l'affaire des 13 milliards d'euros commence aujourd'hui

Suite à sa condamnation à rembourser à la République d'Irlande la somme de 13 milliards d'euros, Apple a fait appel, épaulée par les autorités du pays.
Cet appel démarre aujourd'hui et nous aurons certainement des minutes de ce procès capital pour Apple et les autorités irlandaises.

Dans la pratique, Apple n'a pas triché mais a réussi à négocier d'importantes ristournes fiscales auprès des autorités irlandaises. Or, ces ristournes ne sont pas légales au regard des traités européens que la République d'Irlande a validés et dont elle a su se rappeler quand elle s'est retrouvée dans une situation économique désastreuse.

En principe, les pays se sentant floués par ces accords pourront ensuite demander à l'Irlande de récupérer une partie de ce pactole, si l'appel est rejeté.

Pour Apple, cela ne change pas grand chose à court terme. Si elle gagne (ce qui serait très surprenant) elle ne déboursera rien. Dans le cas contraire, elle a déjà provisionné la somme et tout ne sera qu'une affaire de transfert bancaire. En revanche, dans ce cas, elle risque de trouver moins d'intérêt à sa forte présence dans ce pays et c'est ce que la population irlandaise craint le plus. En effet, de très nombreuses sociétés exploitent ce paradis fiscal et pourraient elle aussi aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte.

La norme Wi-Fi 6 officiellement lancée

La Wi-Fi Alliance a officiellement lancé la norme Wi-Fi 6, qui est en fait la version renommée de ce qui devait s'appeler au départ 802.11ax. La norme ac est rebaptisée 5 et l'ancienne n sera la 4.
Il s'agit de simplifier les appellations pour faciliter leur reconnaissance par le public.

Dans la pratique, la norme 6, sans rien révolutionner, apporte des améliorations par rapport à la 5 en termes de portée, de consommation et de gestion des périphériques au niveau des routeurs. La sécurité a aussi été améliorée.

Les iPhone 11 seront d'ailleurs officiellement compatibles avec la norme Wi-Fi 6.

Apple prête à investir 1 milliard de dollars pour augmenter sa production en Inde

Apple fait face à un énorme défi à cause de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. Elle doit trouver le moyen d'éviter aussi longtemps que possible une taxation massive de ses appareils vendus sur son territoire.
Pour cela, elle serait sur le point d'investir 1 milliard de dollars à travers ses partenaires pour augmenter sa production en Inde et certainement la mettre à jour sur ses plus récents produits afin de pouvoir ensuite les exporter dans le reste du monde.

Techniquement la seule difficulté est d'y installer sur place les chaînes de production et d'approvisionnement, la production d'iPhone ne nécessitant ensuite que de la main d'œuvre peu qualifiée destinée à faire de l'assemblage.

Les précommandes d'iPhone 11 seraient très fortes

Selon plusieurs analystes, la demande en iPhone 11 serait très forte, bien plus que pour le modèle précédent.
En Chine, elle serait 4,8 fois supérieure à ce que l'on a connu avec les XR et XS.
Les nouvelles couleurs proposées et le tarif plus doux du modèle de base en seraient la principale cause.

C'est une bonne nouvelle pour Apple, dont les parts de marché ont beaucoup baissé l'an dernier. Un retour en grâce en Chine pourrait redonner une nouvelle impulsion au marché de l'iPhone alors que la marque était boudée l'an dernier là-bas.

Prise en main de la Logitech MX Master 3

La MX Master s’est imposée ces dernières années comme la référence en matière de souris de bureautique grâce à son ergonomie soignée et ses fonctionnalités intéressantes. Le 4 septembre dernier, Logitech a annoncé la dernière version de son périphérique haut de gamme : la MX Master 3. Nous avons eu l’occasion de la prendre en main avant sa sortie officielle.


Ce nouveau modèle apporte plusieurs améliorations. La molette est sans doute l’élément qui évolue le plus grâce à l’implémentation de la technologie MagSpeed. Désormais pilotée par électro-aimants, elle offre une sensation de contrôle inédite tout en réduisant de manière assez impressionnante le bruit généré par la rotation. La forme du périphérique est également revue : sa silhouette épouse mieux la main permettant de longues sessions d’utilisation sans sensation d’inconfort. Les boutons latéraux migrent et trouvent une position plus naturelle pour le pouce.

Équipée d’un capteur Darkfield de 4000 DPI, Logitech annonce une autonomie de 70 jours en mode sans-fil (via le récepteur USB ou Bluetooth). Sa nouvelle connectique USB-C permet en outre d’obtenir une journée complète d’utilisation avec une charge rapide de trois minutes.

Du côté software, la souris est compatible avec la technologie Logitech Flow, permettant de basculer et de contrôler jusqu'à trois ordinateurs Mac ou Windows simultanément. L'instauration d'un nouveau système de profils par application permet d'ouvrir certaines perspectives de productivité (avec des profils prédéfinis pour certaines applications comme Final Cut Pro ou Excel). Le tout est customisable depuis le logiciel Logitech Options.

La Logitech MX Master 3 sera disponible fin septembre au prix de 109€ sur Amazon ou directement sur le site de la marque.

L'Apple Store de la 5e avenue de New York va rouvrir

Apple l'a annoncé lors de sa Keynote de lundi : après près de 3 ans de travaux en tous genres, l'Apple Store se situant au numéro 767 de la célèbre 5e avenue de New York est en passe de rouvrir ses portes. Cette réouverture aura lieu le 20 septembre à l'occasion de la sortie des nouveaux modèles d'iPhone. Voici à quoi il devrait ressembler de l'intérieur (le fameux cube en verre extérieur est conservé) :


Précommandez votre iPhone 11 ou Apple Watch Series 5 sur Amazon

On vous en parlait récemment : Apple et Amazon ont signé un accord commercial majeur fin 2018. Il se concrétise aujourd'hui par la possibilité de précommander son iPhone 11, 11 Pro ou 11 Pro Max, ou encore son Apple Watch Series 5 directement depuis la plateforme du leader de l'e-commerce.


Apple Store fermé

Apple a fermé son Apple Store en vue du lancement des précommandes des nouveaux iPhone.

Elles démarreront, comme indiqué, à 14h.

[MàJ] C'est parti.


Une attaque particulièrement bien ficelée cible les cartes SIM des téléphones mobiles

Des chercheurs en sécurité ont annoncé une nouvelle procédure de piratage visant directement les cartes SIM des mobiles et leur micro-logiciel intégré.

Ce type d'attaque est donc indépendant du type de smartphone utilisé et fonctionne au moins en partie sur tous les modèles.
L'attaque utilise des systèmes mis en place par les opérateurs pour communiquer directement avec leurs cartes SIM et pouvoir y mettre à jour certaines informations.

Dans la pratique, les pirates peuvent, en envoyant un SMS spécialement formaté au smartphone, accéder directement au contenu de la carte SIM et récupérer des informations comme la localisation de la puce ou encore le numéro identifiant unique de la puce.
Sur certains smartphone ne demandant pas la confirmation en cas d'appel déclenché, les pirates peuvent lancer des appels ou envoyer des messages.

La faille est activement exploitée, mais de manière ciblée, comme si les pirates et leurs commanditaires l'utilisaient pour tracer certaines personnes.
La faille ne fonctionnerait toutefois pas chez tous les opérateurs. Les principaux aux Etats-Unis ont déclaré ne pas être touchés. Il y aurait 30 pays touchés, pour un total de 1 milliard de personnes potentiellement concernées.

S'il n'était pas à visée malfaisante, on pourrait admirer le génie dont font maintenant preuve les équipes de pirates qui inlassablement traquent méthodiquement toutes les failles potentielles et mêmes celles que l'on n'aurait pu imaginer exister. Les temps sont durs pour le commun des mortels, probablement à un niveau historique, une époque où il n'est plus possible d'avoir une totale confiance dans un équipement connecté. Or, ils sont toujours plus nombreux.

Retour sur les annonces d'hier

Comme chaque année, et à peu de choses près, Apple a donné hier soir le ton pour une année, et toujours à peu de choses près sa stratégie pour générer des revenus substantiels pendant 12 mois.

Au niveau de l'iPhone et de l'Apple Watch, pas grand chose de nouveau, tout du moins par rapport aux précédentes Keynotes. Plus de puissance, plus d'autonomie (ce qui est toujours bon à prendre) et un système photo plus avancé (ça l'est aussi mais on frise la limite du faisable au niveau de la multiplication des capteurs).
On se félicitera de l'ajustement de prix du successeur du XR même si le tarif public reste supérieur à celui auquel on pouvait avoir le précédent modèle très vite après sa sortie.
Enfin, on a droit à un adaptateur secteur digne de ce nom.
Mais tout cela ne change rien au fait que l'appareil reste en 4G et qu'il faudra attendre 2020 pour voir arriver la 5G et ses avantages. C'est certainement ce qui assurera le succès au modèle le moins cher pour ceux qui, obligés de changer d'iPhone, n'investiront pas une fortune dans un modèle 4G.
L'Apple Watch continue de son côté tranquillement son bonhomme de chemin et somme toute a trouvé son public.

Au niveau de l'iPad, un nouveau modèle plus grand et moins cher est une bonne nouvelle. Il devrait apporter à la gamme bien plus de gains de parts de marché que les très coûteux iPad pro souvent loués, moins souvent achetés.

La vraie nouveauté, sans le moindre doute, est l'annonce de services inédits. Apple TV+ à 4,99 euros et Apple Arcade pour le même prix devraient séduire en masse, ce qui est une bonne nouvelle pour la section Services des revenus d'Apple.

A terme, nous présumons qu'Apple proposera de plus en plus souvent des produits moins chers en entrée de gamme pour étendre sa base de clients aux services qui coûtent peu à la société, ne rapportent pas des fortunes mais lui font toucher un marché de masse.

Conférence d'Apple : nouveautés du côté de l'iPhone, de l'Apple Watch et de l'iPad

En ce mardi 10 septembre, Apple a tenu sa traditionnelle conférence hardware de la rentrée. Y ont été présentés pas moins de trois nouveaux iPhone, une nouvelle Apple Watch et un nouvel iPad.

L’iPhone 11 détrône le XR. Le système photo est complètement revu. À l’ordre du jour, deux nouveaux objectifs : un grand angle et un ultra grand angle. Un mode nuit comparable à ce qui se fait chez les Pixel de Google est implémenté. Il permet de prendre de meilleures photos dans un environnement faiblement éclairé en apportant un gain significatif en luminosité tout en réduisant l’effet de bruit. Un mode pour prendre rapidement des vidéos depuis le mode photo est ajouté à l’application Appareil photo. La caméra frontale se dote, elle aussi, d’un mode grand angle ainsi que d’une option « ralenti ». Apple nous promet une heure d’autonomie supplémentaire par rapport au XR. L’iPhone 11 est disponible en 6 couleurs : blanc, noir, vert, jaune, mauve et rouge. Son prix débute à 809€ pour la version 64 Go.

Les iPhone 11 Pro et 11 Pro Max succèdent respectivement aux iPhone XS et XS Max. Ils sont munis de trois objectifs : un grand angle, un ultra grand angle et un zoom optique. L’écran évolue : plus lumineux, plus coloré et plus contrasté. Apple le baptise Super Retina XDR en référence au moniteur présenté aux côtés du nouveau Mac Pro. Cette génération devrait être marquée par un gain significatif d’autonomie : 4h pour le 11 et 5h pour le 11 Pro Max. Un chargeur rapide de 18W (le même que celui de l’iPad Pro) est ENFIN fourni avec ces iPhone. Un nouveau coloris est disponible : le vert nuit. Pour la version 64 Go, l’iPhone 11 Pro est disponible à partir de 1159€. Quant au modèle Max, il faudra compter 100€ de plus, soit 1259€.

On notera que dans la gamme d’iPhone de cette année, le logo Apple perd de l’altitude et se retrouve au milieu de l’appareil.

L’Apple Watch Series 5 implémente un nouvel écran Retina « Always-On ». L’instauration de cet écran allumé en permanence ne se fait pourtant pas au détriment de l’autonomie. En effet, les 18h promises avec le modèle précédent sont conservées grâce à une refonte complète de la gestion de l’énergie. L’option boussole arrive sur la montre d’Apple et s’accompagne d’un meilleur guidage GPS. De nouveaux boîtiers font leur apparition : une finition titane brute et noire accompagnée de la céramique blanche qui fait son come-back. L’Apple Watch Series 5 débute à 449€ pour la version 40 mm GPS Sport. Comptez 30€ de plus pour la version 44 mm.

L’iPad de 7e génération a été annoncé. Son écran passe de 9,7" à 10,2" et apporte le support de l’Apple Pencil, premier du nom. Désormais compatible avec le Smart Keyboard grâce à l’ajout du Smart Connector, cet iPad est disponible au prix de 389€ pour sa déclinaison 32 Go.

Le service Apple TV+ sera lancé le 1er novembre 2019 pour 4,99€ par mois pour un abonnement familial. Désormais, un an d’abonnement sera offert avec l’achat d’un iPhone, d’un iPad, d’un Mac ou d’une Apple TV.

Apple Arcade sera lancé le 19 septembre 2019 avec de nombreux jeux exclusifs. L’abonnement coûtera 4,99€ par mois pour une famille avec un mois d’essai gratuit.

Keynote, Live, Tonight

A 19h, nous vous invitons à suivre la keynote ICI !

Apple Store fermé

Apple a fermé son Apple Store, passage obligé au Keynote qui démarrera prochainement.

Pour rappel, si la fermeture de l'Apple Store était indispensable à la mise à jour de ses produits il y a plus de 10 ans, c'est devenu depuis une forme d'habitude cherchant à créer l'engouement.

Foxconn a encore violé les règles du travail pour produire les iPhone

La rengaine est pratiquement identique chaque année. Dans les mois ou semaines qui précèdent le lancement de nouveaux iPhone, Foxconn prend ses aises avec la législation du travail chinoise (pourtant assez souple) pour produire en masse aussi vite que possible ces nouveaux appareils.
Un rapport de Chinese Labor Watch a mis en évidence des violations de la législation. Ainsi, en août, 50% des salariés étaient du personnel à contrat de durée limitée alors que la loi ne le permet que pour 10% de la masse salariale.

Apple a reconnu les faits (pas les 50%) et dit travailler avec Foxconn pour régler le problème. Il le sera certainement en octobre quand Foxconn et Apple n'auront plus besoin d'une production massive.

Apple monte au créneau pour défendre la sécurité d'iOS

L'annonce de failles permettant d'accéder au contenu d'un appareil iOS a fait beaucoup de tort à Apple, qui défend sa plateforme comme un modèle de sécurité. La société a officiellement réagi à cette affaire. Voici une traduction du communiqué.

La semaine dernière, Google a publié un billet sur les vulnérabilités qu'Apple avait corrigées sous iOS en février. Nous avons entendu des clients préoccupés par certaines des allégations et nous voulons nous assurer que tous nos clients soient informés des faits.

Premièrement, l'attaque sophistiquée était étroitement ciblée et non un exploit à grande échelle touchant les iPhones « en masse » comme décrit. L’attaque a touché moins d’une douzaine de sites Web consacrés au contenu lié à la communauté ouïghoure. Quelle que soit l'ampleur de l'attaque, nous prenons la sécurité de tous les utilisateurs extrêmement au sérieux.
La publication de Google, publiée six mois après la publication des correctifs iOS, crée la fausse impression d’« exploitation de masse » pour « surveiller les activités privées de populations entières en temps réel », suscitant la peur parmi tous les utilisateurs d’iPhone selon laquelle leurs appareils avaient été compromis. Cela n'a jamais été le cas.

Deuxièmement, toutes les preuves indiquent que ces attaques contre des sites Web n'étaient opérationnelles que pendant une brève période, environ deux mois, et non pas « deux ans », comme l'indique Google. Nous avons corrigé les vulnérabilités en question en février – nous avons travaillé extrêmement rapidement pour résoudre le problème 10 jours seulement après que nous en ayons eu connaissance. Lorsque Google nous a contactés, nous étions déjà en train de corriger les bogues exploités.

La sécurité est un combat sans fin et nos clients peuvent être confiants sur le fait que nous travaillons pour eux. La sécurité iOS est inégalée car nous assumons la responsabilité de bout en bout de la sécurité de notre matériel et de nos logiciels. Nos équipes de sécurité des produits dans le monde cherchent constamment à introduire de nouvelles protections et correctifs de vulnérabilités dès qu’elles sont détectées. Nous n'arrêterons jamais notre travail inlassable pour assurer la sécurité de nos utilisateurs.

Il faut garder à l'esprit que ce genre de communiqué a été rédigé par des spécialistes de la communication dans ce domaine et Apple a certainement les meilleurs. Une fois cette base posée, on peut lire les choses de manière plus constructive. On voit que la société ne parle pas réellement du problème de fond, la cascade de failles permettant d'accéder au contenu d'un iPhone, mais en minimise l'impact.
Il y a donc eu seulement 12 sites, visant une communauté très ciblée, les Ouïghours, dont peu de monde avait entendu parler jusqu'à récemment, et seulement pendant 2 mois et pas 2 ans.
Autre pièce d'architecture, les équipes du projet Zero de Google sont des méchants et ont parlé de failles une fois comblées pour faire du mal à Apple.
Le meilleur reste certainement ceci : "Lorsque Google nous a contactés, nous étions déjà en train de corriger les bogues exploités." C'est invérifiable mais donne l'impression que Google n'est pour rien dans la correction des failles, les a même découvertes après les équipes d'Apple.

Soyons clairs, on ne peut pas réellement jeter l'opprobre sur Apple parce qu'il y a des failles sous iOS. Il y en a partout et des équipes spécialisées partout dans le monde ne cessent de les traquer pour leur employeur, souvent un état, ou pour des récompenses se chiffrant en millions ou dizaines de millions de dollars. Lutter contre les failles est donc forcément une bataille de défense et pas d'attaque. La seule chose importante est seulement la réactivité.
Il est en revanche fatigant en tant de client de voir tout cela se finir en bataille médiatique dirigée par des personnes n'ayant jamais pondu une seule ligne de code, plus promptes à essayer de coller un tableau sur un mur endommagé plutôt que de le réparer.


Samsung va relancer son Galaxy Fold à la rentrée

Samsung a annoncé avoir fini de régler les problèmes touchant les premiers exemplaires de son Galaxy Fold.
L'écran a été renforcé, tandis que la protection qu'il ne fallait pas retirer le recouvre totalement, supprimant l'impression qu'elle est destinée à être retirée. Pour rappel, des journalistes l'avaient fait, ce qui détruisait l'écran.

Les charnières ont aussi été revues afin de ne pas déformer l'écran et ne pas prendre la poussière.

C'est la dernière chance de Samsung de proposer un produit efficace et durable, ce qui est indispensable au prix de 2000$.

[MàJ] Le modèle modifié sera lancé aujourd'hui en Corée du Sud. Dans le même temps la société a annulé les précommandes passées aux Etats-Unis et compensé ceux qui attendaient depuis des mois avec un bon d'achat de 250$.

Apple lève pour 7 milliards de dollars de fonds

Apple a lancé une souscription afin de lever 7 milliards de dollars sur les marchés.
La société a toujours un matelas de 200 milliards mais les taux d'intérêts sont tellement bas qu'en levant ces fonds, elle réalise une économie fiscale conséquente et peut rembourser ses anciens emprunts à moindres frais.
En substance, comme de nombreux foyers endettés, Apple emprunte pour rembourser de précédents emprunts plus coûteux.

Au total, cela lui permettra de gagner plusieurs millions de dollars par mois en intérêts à un moment où il n'a jamais été aussi peu coûteux de s'endetter, surtout si l'on a une solvabilité sans faille.

Apple pourrait intégrer un Touch ID à travers l'écran en 2021

Bloomberg annonce qu'Apple pourrait signer le retour du Touch ID en 2021. Ce dernier fonctionnerait à travers l'écran et donc sans bouton comme d'autres le font déjà.
Une même rumeur a été colportée par Ming-Chi Kuo, qui annonçait que dans le futur les iPhone auraient droit à cette technologie en plus du Face ID.

Cela aurait l'avantage de pouvoir débloquer facilement son iPhone, sans être en face ou encore en portant des lunettes de soleil.
Il est également possible que cette technologie soit utilisée dans un iPhone bon marché dépourvu du Face ID, un moyen de le démarquer du reste de la gamme.

Facebook laisse fuiter 419 millions d’identifiants et numéros de téléphone

Un serveur de Facebook contenant les informations de 419 millions d'utilisateurs a été laissé en ligne sans aucune protection, même pas un mot de passe.
En plus d'identifiants uniques et de leur numéro de téléphone, certains enregistrements contenaient d'autres informations comme la localisation géographique.

Ce n'est qu'une péripétie de plus de l'histoire incroyablement riche de fuites de données et de violations de la vie privée de Facebook.

Facebook laisse fuiter 419 identifiants et numéros de téléphone

Un serveur de Facebook contenant les informations de 419 millions d'utilisateurs a été laissé en ligne sans aucune protection, même pas un mot de passe.
En plus d'identifiants uniques et de leur numéro de téléphone, certains enregistrements contenaient d'autres informations comme la localisation géographique.

Ce n'est qu'une péripétie de plus de l'histoire incroyablement riche de fuite de données et de violation de vie privée de Facebook.

La sortie d'une nouvelle version de l'Apple TV serait imminente

Macrumors rapporte que plusieurs sources et indices prédisent l'arrivée imminente d'une nouvelle version de l'Apple TV.
Sa principale nouveauté connue sera l'adoption d'un processeur plus puissant, une puce A12 mais pas une A12X. Il s'agit donc de la puce des iPhone sortis il y a un an.

L'Apple TV est devenu un produit crucial pour la société, qui cherche à tout prix à vendre toujours plus de services pour compenser l'érosion de vente de ses appareils.

Un successeur à l'iPhone SE pourrait arriver l'an prochain

Nikkei, qui cite des sources proches de la production, affirme qu'Apple compte proposer l'an prochain un successeur à l'iPhone SE, un modèle d'entrée de gamme.
Il serait proche de l'iPhone 8 avec une diagonale de 4,7" et reprendrait globalement les spécifications qu'il propose avec un écran LCD et un processeur Ax d'ancienne génération.
Pour le reste, les spécifications ne sont pas encore connues.

Il y aurait tellement de failles iOS que leur valeur aurait baissé

Il n'y a pas si longtemps, on disait qu'une faille 0-day d'iOS valait une fortune, surtout si elle permettait la prise de contrôle sans manipulation de l'appareil.
Zerodium, un décrié commerçant de failles de sécurité, a revu ses grilles tarifaires. Dorénavant les failles Android ont plus de valeur et celles d'iOS ont vu leur récompense revue à la baisse.
Une faille à distance et en 2 clics, la plus intéressante, a vu son prix passer de 1,5 à 1 million de dollars.
Cela est lié à une arrivée massive de failles iOS, elle même liée au fait que des centaines de développeurs se sont lancés à plein temps dans leur recherche. Il y en a tellement que certaines sont même refusées par Zerodium.

En revanche, Android a tellement de versions qu'une faille universelle est pratiquement impossible à trouver et qu'elle devient le graal dans ce domaine.

Voilà l'état actuel des choses. Apple a devant elle un travail colossal pour sécuriser son système et en attendant il faut se faire à l'idée que nos iPhone ne sont pas des bunkers inaccessibles. C'est une mauvaise nouvelle au moment où Apple Pay gagne en popularité et où les appareils iOS sont devenus des supports monétiques.

La norme USB4 est finalisée

L'USB Forum a annoncé avoir finalisé la norme USB4. Pour rappel, cette norme reprend en totalité les spécifications du Thunderbolt 3 et assure dans le même temps une compatibilité avec les précédentes normes USB.

En résumé, nos Mac récents sont à très peu de choses près prêts à être estampillés USB4 sans changements matériels.

Il faudra maintenant 12 à 18 mois, le temps que les fabricants soient prêts (en particulier Intel, qui lance en grand ces normes), pour que les machines officiellement compatibles soient disponibles.

Japan Display aurait encore un retard considérable sur les écrans OLED

Apple cherche depuis le lancement de l'iPhone X à trouver un second fournisseur de dalles OLED, Samsung le seul profitant de sa position de monopole pour facturer très cher ses dalles.
Apple compte beaucoup sur Japan Display, partenaire historique sur les écrans LCD.

Aux dernières nouvelles, ce partenaire aurait beaucoup de mal à produire un écran satisfaisant. Il lui faudrait encore deux ans pour arriver à produire en masse des écrans d'iPhone et la société a besoin pour cela d'argent pour sortir de terre une nouvelle usine. Il y a urgence car la société perd des marchés mais craint aussi d'être rattrapée par ses concurrents chinois qui poussent très fort.

Apple reste donc encore tributaire de Samsung pour un moment.

❌