🔒
❌
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierHardwakening

UPDATE – Que se passe-t-il chez Hardwakening ?

Par : A7S

Certains d’entre vous l’ont déjà remarqué, il y a du changement chez Hardwakening. La vision qu’occupe la gestion du site a évolué comparé à l’année dernière. Laissez l’équipe revenir sur les points cruciaux concernant nos futures productions. 

Mais où sont les news ?

La rédaction d'Hardwakening a pris la décision de ne plus traiter les news et de se concentrer sur l'écriture de tests et de dossiers. Cela se traduit par la disparition de la section "actualités" de la page d'accueil. Néanmoins le contenu produit reste inchangé et accessible.

Pourquoi un tel changement ?

Plusieurs facteurs ont entraîné cette décision. Premièrement l'importante masse de news pesait lourd sur le faible effectif de rédacteurs. Le désintérêt croissant vis à vis de news peu entraînantes nous a poussé à changer notre vision des choses. Les tests et dossiers représentent de plus une part conséquente de nos visiteurs, c'est pourquoi nous nous concentrons dessus.

Donc les news, c'est fini pour de bon ?

Nous ne prévoyons pas de lâcher totalement prise. Les articles brefs ne verront définitivement plus le jour. Cependant, à l'occasion de grands événements tels que l'officialisation de nouveaux CPU, des dossiers synthétiques paraîtront dans les plus brefs délais afin de vous tenir au courant.

Un dernier mot ?

Nous remercions nos lecteurs qui nous permettent d'obtenir des partenariats plus simplement qu'auparavant. Grâce à cette nouvelle direction, le corps de rédaction sera en mesure de fournir du contenu plus pertinent et fourni. Dossiers explicatifs, reviews en tous genres, tutoriels et bien plus sont au programme de cette année 2020. Pour nous suivre et dialoguer avec nous et la communauté, pensez à passer sur notre discord et autres réseaux sociaux !

L’article UPDATE – Que se passe-t-il chez Hardwakening ? est apparu en premier sur Hardwakening.

[Hardware Facile] Monter un AMD Wraith Prism

Par : Omega

Vous souhaitez installer votre ventirad AMD Wraith Prism sur votre machine, et vous ne savez pas comment vous y prendre ? Ou vous montez votre machine de toutes pièces et vous vous demandez comment monter votre ventirad AMD ? Cet article vous explique tout.

Préparation de la carte mère

Avec l’arrivée des ventirads Wraith Prism pour la première fois avec les Ryzen 7 2700X, AMD est le premier fabricant de processeurs à proposer un ventirad stock égalant les modèles tiers populaires. On a eu la possibilité d’acquérir ce modèle et on a décidé d’en profiter pour vous le présenter et vous faire ce tutoriel.

Afin de réaliser ce montage, nous utiliserons une carte mère Gigabyte B450M DS3H.

Dans notre cas, un ventirad était déjà installé sur la carte mère. Si vous souhaitez changer de ventirad, on vous conseille de retirer la carte mère du boitier. Cela facilitera l’accès, le démontage et le montage du ventirad.

MONTER VENTIRAD RGB
Le Wraith Stealth à gauche, le Wraith Prism à droite.
Le Wraith Stealth à gauche, le Wraith Prism à droite.
La taille et la fixation ne sont pas les mêmes !
La taille et la fixation ne sont pas les mêmes !
Voilà ce qu'il faut rajouter sur la CM pour certains ventirads comme le Wraith Prism
Voilà ce qu'il faut rajouter sur la CM pour certains ventirads comme le Wraith Prism

Le ventirad installé précédemment était un ventirad stock de chez AMD, le Wraith Stealth. Il est plus fin et moins performant que le Wraith Prism. La plus grosse différence se situe au niveau de la fixation.

En effet, le premier se fixe avec quatre vis, directement contre la Carte Mère avec la backplate arrière. Le second se fixe différemment : à l’instar du ventirad BeQuiet! Pure Rock Slim, il faut d’abord fixer deux supports en plastique à la backplate avant d’envisager son installation. Toutes les cartes mères AM4 sont livrées avec, attention à ne pas s’en délaisser par mégarde !

Installation du ventirad

Le ventirad possède déjà de la pâte thermique installée d’origine, il n’y a donc pas besoin d’en mettre.

Le ventirad peut être mis dans deux sens. On l’installe donc de manière à ce que le logo AMD soit en haut à gauche pour des raisons esthétiques.

Il suffit alors d’utiliser les encoches des supports plastiques et de tourner le levier vers la droite pour le fixer.

Et c’est fini pour la mise en place ! Il ne nous reste plus qu’à relier le ventilateur et l’éclairage.

On positionne la première agrafe...
On positionne la première agrafe...
Puis la seconde et on tourne le levier !
Puis la seconde et on tourne le levier !

Branchement du ventirad et du RGB

Branchement du ventilateur...
Branchement du ventilateur...
Deux prises pour contrôler le RGB, de deux manières différentes
Deux prises pour contrôler le RGB, de deux manières différentes
On connecte le câble dans ce sens
On connecte le câble dans ce sens

Pour brancher le ventirad, il n’y a aucun changement. On relie le connecteur 4-pin à la prise correspondant (ici identifiée par CPU Fan, voir photo 1).

Concernant le RGB, cela va dépendre de votre carte mère.
En effet, certaines possèdent un connecteur dédié aux ventirads RGB. Ici, la carte mère utilisée en possède un (voir photo 3).

Le ventirad est fourni avec deux connecteurs : le premier, destiné à être branché sur une prise dédiée pour le RGB, est celui que nous allons utiliser.

Si vous ne possédez pas ce genre de prise sur votre CM, pas de soucis, vous pouvez utiliser le second câble fourni, qui permet de relier l’éclairage à un header USB (le câble de gauche sur la photo en dessous). Dans tous les cas, le contrôle du rétroéclairage est dispensable au fonctionnement du système. Si vous ne branchez aucun des deux câbles, le ventirad s’illuminera automatiquement en RGB et changera de couleur automatiquement.

On notera l’absence d’indication sur le sens de branchement de la prise RGB, même si vous ne risquez pas grand-chose à vous tromper de sens. Dans notre cas il faut la brancher avec la flèche vers le bas.

Dernier conseil : Ne branchez pas les deux câbles sur votre carte mère, car cela pourrait poser des problèmes de détection. Si vous voulez contrôler l’RGB à l’aide d’une application qui ne vient pas du constructeur de votre carte mère, nous vous conseillons de relier votre RGB avec le câble pour connecteur USB (celui de gauche). Vous pourrez ainsi utiliser des logiciels comme celui proposé par Cooler Master pour contrôler l’éclairage de votre ventirad.

Les deux câbles associés aux deux prises du ventirad

Et voilà ce que ça donne une fois installé ! Il ne nous reste plus qu’à fixer la carte mère dans la tour et à terminer le montage du PC.

IMG-20200128-172638
MONTER VENTIRAD RGB
MONTER VENTIRAD RGB
MONTER VENTIRAD RGB

L’article [Hardware Facile] Monter un AMD Wraith Prism est apparu en premier sur Hardwakening.

[HwK-Test] – DDR4 Corsair Vengeance LPX 2666 MHz CL16

Corsair est une marque reconnue pour beaucoup de produits Hardware et nous sommes ravis de tester un modèle de DDR4 de la firme. Nous ne sommes pas sur un modèle très récent, la LPX est tout de même assez générique dans son genre. Ici on s’attardera sur la version 2666 MHz en CL16, une version en 2X8 Go, pour une utilisation en dual-channel classique. 

Présentation rapide

On ne peut pas dire que les spécifications soient solides sur ce modèles, mais on vous rappelle quand même que la gamme LPX s’étant à 3200 MHz, ce qui se classe donc dans le mid-gamme DDR4. On trouve donc deux modules 8 Go avec dissipateur, pour des timings de 16-18-18-35 avec cadence à 2666 MHz. La tension utilisée est d’à peine 1.2V, le constructeur insiste d’ailleurs sur les capacités d’OC du kit, ce qui nous vérifierons plus tard. On vous passe le blabla marketing, allons directement à l’essentiel ! 

DDR4 LPX 2666 MHz TEST
DDR4 LPX 2666 MHz TEST

La boite du produit est vraiment simple, du carton flex, avec une protection en plastique à l’intérieur pour faire tenir et protéger les barrettes de mémoire vive. Sur la face du carton, on trouve un visuel de la mémoire vive, les logos de certifications XMP et enfin la mention « Vengeance LPX ». Au dos, quelques informations techniques, rien de très intéressant, du classique de chez classique. 

Parlons maintenant du design et des caractéristiques plus en détail. Les barrettes sont au format low-profile, donc permettrons de faire passer du très gros ventirad, même des dual-tower. Le dissipateur en aluminium présent permets une meilleure dissipation de la chaleur et ajoute un coté plus travaillé au design. Comme nous l’avions mentionné, nous sommes sur un kit certifié XMP,  compatible d’après le site de chez Corsair avec les chipset 100,200, 300 et X299… bien entendu, cela fonctionnera aussi sur les plateformes AMD, même si cela n’est pas mentionné. On vous explique tout un peu plus bas, sur le comportement de cette DDR4 durant les phases de benchmarking.

DDR4 LPX 2666 MHz TEST

Protocole de test

Pour le test, nous utiliserons plusieurs logiciels de benchmarking de manière à faire varier les différents résultats. Ici, il est question de Aida 64 Cache/Memory Benchmark et Wprime.

La configuration de test était équipée d’un R7-2700 avec une carte mère X470.
Le tout tournait sous le dernier BIOS en date.

En résumé : 

  • Aida 64 Memory Benchmark
  • Wprime
  • Overclocking

Le test

Aida64 Memory Benchmark

DDR4 LPX 2666 MHz TEST

Aida64 permet toujours de mettre en avant les performances de la mémoire, surtout avec l’outil de test intégré. Ici on note un score de 40421 Mo/s en lecture et 39101 Mo/s en écriture. Pour ce type de fréquence les résultats sont tout à fait honorables, on notera uniquement un défaut de latence, 80.8 ns, bien que cela ne soit pas lié directement à la DDR4 mais au contrôleur du RYZEN. On vous conseille donc de plutôt utiliser un kit certifié AMD pour les puces antérieures à la génération 3000.

Wprime

DDR4 LPX 2666 MHz TEST

Sur Wprime en test 32M, le kit prend un temps de 10.809 secondes, ce qui est un peu plus lent que d’autres kits que nous avons pu tester. En 1024M, le temps est de 321,165 secondes, même constat, le kit sans être exceptionnel, fait ce qu’on lui demande. 

Overclocking

DDR4 LPX 2666 MHz TEST DDR4 LPX 2666 MHz TEST

Passons à la phase d’overclocking, la marque a bien insisté sur le fait que son kit est fait pour monter en fréquence, un argument marketing que nous avons pu vérifier. Sachant que la mémoire est cadencée de base assez faiblement, nous nous attendions à pouvoir réellement monter en fréquence et rattraper des kits bien plus onéreux. Les performances décollent avec une fréquence atteinte de 3000 MHz, ce qui améliore significativement les débits en lecture. On note donc un score de 44648 Mo/s en lecture et de 41388 Mo/s en écriture, des gains de 10% et  6% respectivement.  Corsair s’en sort donc plutôt bien avec un kit assez docile, bien sur cela variera en fonction de chaque puce, mais la tendance est la.  Il aurait possiblement été possible de monter plus haut en procédant à quelques ajustements ou en changeant notre plateforme de test. 

avec quel cpu ?

Avec quel CPU, telle est la question qui se pose lors de l’achat de votre mémoire vive. Sachez qu’il est déjà primordial que votre carte mère supporte bien les fréquences annoncées par le constructeur, sans quoi, vous vous assurez des instabilités. Avec une base correcte, ce kit se plaira dans n’importe quelle configuration, il est clair que la certification XMP n’est pas un atout, puisque la mémoire se comporte aussi bien sur une plateforme X470. Nous mettons tout de même un bémol sur le X370 ainsi que les RYZEN d’ancienne génération, à tester avec prudence donc. Reste que ce produit est correct, propose des prestations solides et un OC dans la moyenne, du tout bon ! 

verdict

La conclusion, enfin ! Vous n’en pouviez plus de lire autant de chiffres dans ce test non ? Pour faire bref, Corsair propose de très bon kit DDR4 et celui-ci bien que faiblement cadencé, peut s’adapter partout, puisqu’il reste sobre dans son look mais aussi ses spécifications. Vous pourrez overclocker le kit pour un peu plus de performance, mais ne vous attendez pas à des miracles, on reste dans la moyenne très moyenne des DDR4 . A savoir que le produit est proposé sur diverses plateformes de revendeurs, pour un tarif de 80 euros environ…

L’article [HwK-Test] – DDR4 Corsair Vengeance LPX 2666 MHz CL16 est apparu en premier sur Hardwakening.

[HwK-Test] – La logitech MX Master AMZ

Les périphériques sont indispensables pour avoir un bon confort d’utilisation de son PC. Pour une fois, nous n’allons pas vous parler d’un produit Gamer mais bien d’une souris orientée bureautique, qui devrait vous permettre de booster votre productivité. Il s’agit de la MX Master, bien connue des internautes, dans une version AMZ proposée par Amazon. Alors que vaut réellement ce produit et est-il fait pour tout le monde ? On vous y répond dans ce test faisant le tour des aspects essentiels du produit.

Caractéristiques
90€
  • Capteur DarkField Haute précision
  • Souris Bluetooth et Unifying
  • 4000 DPI
  • Batterie 500 mAh
  • Molette SMART

Packaging Et qualité de fabrication

MX MASTER AMZ
MX MASTER AMZ

La souris MX Master AMZ nous est dans un emballage soigné. On trouve donc une boite assez rigide bleue et noire, sur la face avant le visuel du produit, le logo de la marque, mais ce n’est pas tout. En grand, est mentionné, MX Master for Amazon, qui nous rappelle que cette version est proposée uniquement chez ce revendeur. Le dos de la boite vous propose un descriptif détaillé du produit, pour rappel on trouve une molette intelligente, des touches de macro, un capteur DarkField et enfin une autonomie annoncée de 40h. Le produit paraît de bonne facture, le contenu de la boite en revanche est très pauvre, on ne trouvera que la souris, un dongle Unifiying et un manuel basique, un peu light pour 90€.

Design

Le design de cette souris Logitech est très plaisant, on trouve un produit noir mat, avec des finitions très propres. Sur le côté, on trouve des bordures de couleur OR/Cuivre, cela renforce l’aspect haut de gamme de cette souris. Pour rappel, nous sommes sur un produit orienté productivité, exit donc les aspect Gaming, on reste sur quelque chose respirant la qualité. L’avant de la souris est un peu pointu, on trouve une molette avec contour argenté, le tout rend parfaitement bien. Un design que nous trouvons réussi, mais la souris ne plaira pas à tout le monde, le côté effet mesh pourrait ne pas fait l’unanimité. Passons maintenant à l’ergonomie et vous allez voir que dans cette partie, les choses sont beaucoup plus nuancées. 

SOURIS LOGITECH AMZ

ERGonomie

L’ergonie est très importante pour les utilisateurs de PC, une souris, c’est un outil de tous les jours et donc il est primordial de trouver celui qui permettra un confort maximal. De ce côté, la souris MX Master AMZ propose un grand format, en effet cette souris ne pourra pas se loger dans les petites mains. De plus, il faudra s’accommoder à sa forme originale, qui d’après Logitech est bien meilleure pour le poignet, nous n’en doutons pas, mais qui devrait nous imposer une phase d’adaptation peut-être trop importante. 

Le positionnement des boutons est très bien pensé, bien-sûr vous trouverez les clics droit et gauche, mais aussi une molette assez spéciale (Nous y reviendrons plus tard). On trouve aussi une molette latérale, qui est facilement accessible, bien que trop sensible à notre goût, même après réglage. Un bouton central viendra s’ajouter à la souris, non ce n’est pas le clic molette, sur ce modèle c’est bien un bouton supplémentaire. Aussi, deux boutons latéraux sont présent, de forme assez pointue, qui ne sont pas forcément très bien placés et vous obligeront à faire quelques contorsions pour les atteindre. Enfin, une touche latérale sous le mesh est aussi présente.

La glisse de la souris est bonne, très bonne même et la connexion en bluetooth est stable. En utilisation courante, elle se révèle redoutable et très confortable, même après plusieurs heures d’utilisation. Attention, en gaming, ce n’est pas du tout le genre de produit que l’on pourrait vous conseiller, la souris reste assez sensible, assez lourde et donc difficilement maniable. Les clics aussi sont durs, on sent bien le « bouton » , on peut trouver cela très satisfaisant, mais en jeu cela se révèle mauvais pour la réactivité. 

SOURIS LOGITECH AMZ
NANI (3)
NANI (2)

UTILISATION AU QUOTIDIEN

En utilisation courante, que cela soit pour traiter des fichiers ou bien faire rapidement du multitâches, le produit répond vraiment aux attentes que l’on peut avoir pour cette tranche tarifaire. Le logiciel fourni par Logitech vous permet d’attribuer des macros facilement et de les sauvegarder dans le Cloud. Par exemple, la touche supérieure peut servir à afficher la Timeline de Windows 10, ce qui permet de reprendre une tache à n’importe quel moment, le tout très facilement. Sur une utilisation Mac ou Linux, la touche supérieure peut permettre d’afficher le menu des applications, ce qui reste très pratique. La mini molette latérale, peut servir à régler le son de votre application musicale ou de Youtube, très utile si vous êtes occupé en full-screen. La touche du bas, cachée sous le mesh, une fois configurée, permet d’ouvrir un nouveau bureau et les touches latérales d’en switcher rapidement. Au final, une fois prise en main, il est difficile de repasser sur une souris moins aboutie, ce qui prouve que Logitech a mis le paquet. 

Maintenant attardons nous à la molette, celle-ci intègre une technologie propre à Logitech, avec un défilement smart, réglable. En mode classique, avec un réglage medium, la molette passera en mode cranté, ce qui permettra de ne pas défiler trop vite. Si vous exercez un scrolling très rapide, la molette passera en mode « libre » et défilera la page rapidement. Ce processeur est mécanique, lorsque vous stopperez la molette, celle-ci passera en mode cranté en un instant. Cette technologie à vrai dire nous a vraiment impressionné, ce qui justifie encore une fois le tarif, pas si élevé, du périphérique.

Si vous utilisez le Bluetooth, un bouton sous la souris vous permet de switcher entre plusieurs PC. Oui vous avez bien entendu, vous pouvez passer d’un connecteur bluetooth à un autre sans rien débrancher. Si vous utilisez plusieurs machines et avez besoin de passer d’un PC à l’autre pour travailler, cette fonctionnalité est un réel gain de temps.

MX MASTER AMZ
MX MASTER AMZ

Conclusion

La logitech MX Master AMZ propose une expérience inégalable chez la concurrence, les sensations sont vraiment bonnes et bien qu’elle ne conviendra pas aux petites mains et qu’elle soit assez lourde, elle se révèle être une alliée redoutable dans une utilisation typée bureautique. Si l’on devait résumer en quelques phrases, le produit est sobre, bien fini, les matériaux sont assez nobles et les fonctionnalités nombreuses. La molette adaptative en fait un produit unique, du jamais vu sur le monde des souris, un tel niveau de technologie dans une souris pourrait presque faire penser à une farce. Non, tout est bien réel, Logitech nous propose un produit pour travailler, sans fil, confortable et avec une suite logicielle fournie. C’est un périphérique que l’on ne peut que vous recommander (Hors jeux-vidéo) et qui se trouve désormais souvent à 50 euros sur les sites revendeurs, c’est donc réellement un argument de taille. 

L’article [HwK-Test] – La logitech MX Master AMZ est apparu en premier sur Hardwakening.

RX 5500 XT – Lancement officiel, la carte se défend bien !

Comme vous le savez, les RX 5500 XT ont été lancées, nous revenons sur les infos les plus importantes de l’annonce. On trouvera donc une sérieuse concurrente à la GTX 1650 SUPER de Nvidia, ce qui devrait faire beaucoup de bien au marché GPU.

Comme vous le savez surement, la nouvelle génération utilisera du Navi 14 et sera proposée à tarif agressif. Lors du lancement, voici les spécifications dévoilées, du 1408 processeurs de flux, 22 unités de calcul et 8 Go de GDDR6. Les fréquences de fonctionnement sont de 1670 MHz de base, avec un boost à 1717 MHz ainsi qu’a 1845 MHz. La carte est annoncée à 5.19 TFLOPS pour a peine 110W, ce qui relativement modéré. Le GPU sera proposé en version 4 Go et 8 Go, interfacé sur bus 128-bit. 

Il faudra attendre les tests pour se faire une idée des performances de la carte dans les divers jeux, ce qui ne devrait plus tarder. Le modèle 8 Go sera proposé à 199$, un prix donc inférieur à la GTX 1660 SUPER mais supérieur à la GTX 1650 SUPER. La carte de base utilise un PCB assez court, ce qui en fait une carte intéressante pour les configurations compactes.

Radeon-RX-5500
Radeon-RX-5500

L’article RX 5500 XT – Lancement officiel, la carte se défend bien ! est apparu en premier sur Hardwakening.

ALPHACOOL – Le Eiswolf Aurora, un nouveau AIO pour GPU

Le constructeur Alphacool propose un nouveau modèle de refroidissement liquide tout en un pour GPU. La marque a teasée son nouveau Eiswolf Aurora, qui devrait s’adapter aux cartes graphiques modernes, on vous détaille ce que l’on sait.

Parmi les nouvelles spécifications mises en avant par Alphacool, on trouve une nouvelle pompe plus silencieuse, un kit compatible avec l’ensemble des GPX Aurora Eisblock (waterblock custom) et une nouvelle surface de contact avec un mélange nickel/cuivre. Il sera donc possible d’intégrer le AIO dans une boucle custom, pour faire évoluer le système de refroidissement du PC à terme. Bien entendu, on reste sur du filetage 1/4, nous sommes sur du très classique. 

Visuellement, le produit est sobre et doté d’un logo latéral, RTX ou RX, qui viendra apporter une touche de personnalisation. Le radiateur fourni est bien sur utilisable aussi à part, nous sommes sur du 240 mm, ce qui sera suffisant comme surface de dissipation, vu les petit TDP des cartes modernes. On vous laisse admirer les images mises en ligne par le constructeur :

ALPHACOOL EISWOLF
ALPHACOOL EISWOLF
ALPHACOOL EISWOLF
ALPHACOOL EISWOLF

L’article ALPHACOOL – Le Eiswolf Aurora, un nouveau AIO pour GPU est apparu en premier sur Hardwakening.

INTEL – Le I5-10600 aura bien de l’Hyperthreading !

Le processeur Intel core I5-10600 fait encore parler de lui avec une information qui devrait vous intéresser. Nous savons désormais que le CPU sera équipé de l’hyperthreading, une très bonne nouvelle pour les performances sur ce segment, cela ne présage que du bon !

C’est via la base de 3DMark que nous avons eu confirmation de cette information, le CPU serait doté de 6 cores physiques comme sur les anciens modèle CoffeeLake mais cette fois-ci, avec en plus l’HT. C’est donc avec du 12 coeurs logiques que vous pourrez profiter de ces I5, un bon vraiment très attendu. Pour rappel le dernier processeur à être équipé de cette configuration était le I7-8700K. Le I7-9700K avait été amputé de cette fonctionnalité pour une exclusivité sur les I9 de la marque. Nous pensons donc que la marque devrait prochainement restructurer ses gammes CPU, avec du 6C/12T pour les I5, du 8C/16T pour les I7 et enfin du 10C/20T pour les gros I9. 

La carte mère exploitée serait équipée du chipset Z490, le remplaçant du Z390 et était equipée de 32 Go de mémoire vive DDR4. Au niveau des fréquences, on peut constater que le processeur est cadencé à 3.3 GHz de base mais nous pensons qu’il pourra booster bien plus haut. Il est clair que ce genre de puces pourra aisément dépasser les 4.7 GHz, surtout lorsque l’on connait les capacités de la génération précédente. Face à la concurrence rude de RYZEN sur le marché CPU, ce leak fait du bien et montre bien qu’Intel est désormais lucide face aux offres que propose les rouges. Il ne reste plus qu’a attendre 2020 pour se rendre bien compte des avancées dont il est question. 

i5-10600

L’article INTEL – Le I5-10600 aura bien de l’Hyperthreading ! est apparu en premier sur Hardwakening.

ICY DOCK – Une baie hot swap en PCIe ??

Par : Fazer

Vous souhaitez rajouter un SSD sur votre PC mais vous n’avez plus aucun port SATA de disponible ? Vous avez une pile de disques durs que vous voulez lire rapidement ? Icy Dock a la solution avec son ToughArmor MB839SP-B !

Derrière ce nom quelque peu barbare se cache un rack hot-swap se connectant via les ports PCIe de votre carte mère. Compatible avec les SSD/HDD 2.5″ de 7 à 9,5mm d’épaisseur ainsi qu’aux SSD au format M.2 (via adaptateur), la baie pourra être installée sur n’importe quel port x2/x4/x8/x16.

Monoslot et ne requérant aucun câble d’alimentation, ce composant vous permettra d’introduire vos disques sans devoir éteindre votre PC grâce a son mécanisme garantissant pas moins de 10 000 cycles d’insertion et de retrait. Concernant les débits, l’interface PCIe 2.0 x1 exploitée par la baie pourra avoir un léger impact sur les modèles de SSD les plus performants en les bridant à 500Mo/s.

icy-dock-4
icy-dock-2

Il sera également possible de vérifier l’état du disque inséré grâce à une LED intégrée ou en y connectant le câble 2 broches HDD de votre boitier. Enfin, sa construction métallique permettra une dissipation optimale de la chaleur.

Icy Dock ne semble pas avoir communiqué de date ou de prix pour son produit, mais on sait d’ores et déjà qu’il sera accompagné d’une garantie de 3 ans.

L’article ICY DOCK – Une baie hot swap en PCIe ?? est apparu en premier sur Hardwakening.

[HwK-Test] – La Cherry Gentix 4K, simple mais efficace !

Cela fait un moment que nous n’avons pas produit de test de souris sur HwK et c’est avec un grand plaisir que nous vous présentons un modèle de chez Cherry, la Gentix 4K. Nous sommes face à un modèle bureautique au design élégant, proposé à un tout petit tarif. On vous détaille l’aspect, le design, la prise en main et l’ensemble des facteurs importants pour ce type de produit. 

Caractéristiques
19 €
  • capteur optique haute précision
  • Souris filaire
  • 3600 DPI
  • 6 boutons et molette

Packaging Et qualité de fabrication

GENTIX 4K CHERRY
GENTIX 4K CHERRY

Nous sommes sur un produit assez simple et surtout très entrée de gamme, c’est un facteur important à prendre en compte pour la suite de la lecture de ce test. Commençons par le packaging, la réception du matériel s’est faite dans de très bonnes conditions et le colis est arrivé intact. A l’ouverture, nous avons été surpris de la taille de la boite qui reste assez compacte tout en étant bien rigide. Sur la face avant vous trouverez un visuel du produit, avec son aspect général et sur la face arrière, vous trouverez la description du produit, assez sommaire. Nous regrettons par contre l’absence de mousse dans la boite pour maintenir la souris, un simple papier bulle était présent, ce qui est un peu light à vrai dire quand l’on connait les dérives des transports de marchandises.

GENTIX 4K CHERRY

Lors du déballage, nous avons été surpris de la qualité du produit, pour rappel qui est proposé à moins de 20 euros, le plastique mat est de très bonne qualité et les finitions paraissant vraiment bonnes. Le câble USB n’est pas tressé, normal à ce niveau de prix, en revanche celui-ci est assez long (1m80), ce qui est très pratique lorsque votre PC est assez éloigné. Vous trouverez donc les deux clics classiques, droit et gauche, une molette cliquable mais aussi deux boutons latéraux ainsi qu’un clic central, qui permettrons de paramétrer quelques raccourcis. Sous la souris, rien de spécial, un descriptif simple, on regrettera qu’aucune protection pour le capteur n’a été apportée, il faudra donc être bien précautionneux à l’ouverture de la boite. 

GENTIX 4K CHERRY

Design

Pour ce qui est du design, la souris est de couleur noir et gris, arbore une allure sobre qui n’est pas pour nous déplaire. Les tranches sont en plastique plus mou, avec un coté alvéolé, ce qui renforce le design qualitatif du produit. Le logo de la marque est présent, mais est écrit en tout petit sur le coté du clic gauche. La marque ne tente pas d’en faire des caisses, ce qui est tout à fait appréciable sur un produit de bureautique.

La forme de la souris un peu ovale pourra peut être déplaire à quelques personnes, c’est un poil original mais tout à fait regardable de notre point de vue. Le câble USB fait par contre assez cheap, c’est un point négatif, mais on ne va pas trop en demander à ce niveau de prix. 

GENTIX 4K CHERRY

ERGonomie

C’est sûr la prise en main que ce modèle pêche pêche principalement, la forme ovale un peu aplatie ne permet pas une tenue optimale de la souris, surtout si vous avez de grandes mains. Bien entendu, les souris plates sont à la mode, mais cela ne permet pas de faire de la bureautique ou de la production poussée sans avoir un inconfort au bout de quelques heures. Les boutons sont accessibles, nous avons noté la bonne idée d’avoir mis les latéraux plus proche de l’avant de la souris, cela permet de ne pas se contorsionner pour les atteindre, c’est d’autant plus indispensable puisque la souris est assez petite. 

Concernant la réactivité du produit, nous n’avons pas grand chose à dire, elle devrait satisfaire l’ensemble des utilisations, que cela soit en bureautique ou en gaming. La molette par contre est un peu dure, bien qu’elle paraisse assez solide, c’est typique sur ce genre de souris mais c’est tout de même un facteur à souligner. En bref, la souris répond aux exigences que l’on peut avoir pour un produit de cette gamme. 

Conclusion

Cette souris de chez Cherry est globalement convaincante. Sans prétention, elle arrive à proposer tout le nécessaire pour une utilisation confortable en bureautique et fonctionnelle en gaming. Le tarif très attractif de 19 euros en fait une réelle concurrente aux souris entrée de gamme du marché, l’ensemble du produit est sobre et la marque est allée à l’essentiel. Pas de RGB, pas de look gaming, nous sommes sur une souris qui donne la priorité aux matériaux. Encore un bon point pour la marque qui arrive à tirer son épingle du jeu !

L’article [HwK-Test] – La Cherry Gentix 4K, simple mais efficace ! est apparu en premier sur Hardwakening.

RX 5500 XT – Des images de modèles custom en fuite

C’est la petite news de ce début de semaine, nous avons des images des modèles Asrock et Gigabyte de RX 5500 XT. La sortie des cartes serait prévue pour le 12 décembre prochain, donc dans pas si longtemps que cela. On vous laisse admirer les clichés des custom !

La RX 5500 XT doit se positionner face à la GTX 1660 et proposer des performances meilleures que cette dernière. On parle d’un gap de performance de 50%, à confirmer bien entendu. Pour ce qui est des spécifications, on trouvera 1408 processeurs de flux dans les 22 unités de calcul. Les fréquences de fonctionnement sont de 1670 MHz de base avec un bosst pouvant aller jusqu’à 1845 MHz. La carte devrait consommer assez peu avec ses 110W, ce qui est un bon point. Côté mémoire vidéo, c’est un peu maigre avec seulement 4 Go de GDDR6 sur bus 128-bits. On vous présente donc la RX 5500 XT Challenger D 8G OC de chez Asrock : 

RX 5500 XT photos

La carte de chez Asrock est assez classique, refroidissement en dual-fan, format double slot et 8 Go de mémoire GDDR6 (Un bon point). Les fréquences de fonctionnement ne sont pas beaucoup boostées, du 1737 MHz en charge, ce qui fait un petite augmentation. On retrouvera une backplate, pour rigidifier l’ensemble et tout un tas de connectiques, du DP, HDMI … Passons maintenant aux modèles de chez Gigabyte, avec deux GPU custom pour l’occasion : 

RX 5500 XT photos

Gigabyte reste dans le classique avec son modèle GAMING OC équipé de l’habituel Windforce X3. On trouve donc un refroidissement en triple ventilateur et un imposant radiateur, ce qui devrait bien maintenir la carte au frais. Ici on trouve un petit boost de fréquence à 1737 MHz, avec des variantes en 8 Go et 4 Go. On vous conseille d’éviter les cartes avec de petites quantité de VRAM en 2019, sous peine de saturer et d’avoir des saccades dans vos jeux-vidéo. On trouve ensuite trois ports DP et un unique HDMI, rien de bien surprenant. 

RX 5500 XT photos
RX 5500 XT photos

Pour terminer, on trouve le modèle Gaming OC mais en dual-fan, toujours la même chose que sur l’autre modèle, avec du 8 et du 4 Go de VRAM. On trouve une backplate, deux ventilos, un radiateur de qualité. Gigabyte sait faire des GPU qualitatifs et nous aprécions.

L’article RX 5500 XT – Des images de modèles custom en fuite est apparu en premier sur Hardwakening.

INTEL – Un marketing foireux face à une concurrence très forte

Intel n’est pas vraiment dans une posture avantageuse. La plupart des analystes sont unanimes et le net s’affole face aux différents choix de la firme pour contrer AMD. Le marketting Intel annonce les I5 et I3 de dernière génération plus performantes que les RYZEN 3000 …

On pourrait croire à une blague, mais il n’en est rien, le Marketing Intel se propose de mettre en lumière les performances de ses CPU face à ceux de son concurrent premier, AMD. Les processeurs Intel sont pourtant écrasés par son adversaire, il est clair, qu’il n’y a quasiment plus d’intérêt à prendre un CPU Intel en 2019. En plus de garder une finesse en 14 nm, Intel n’arrive pas à proposer un renouveau sur le marché et perd peu à peu ses parts de marché. Un événement en chine a mis en avant les performances des I3 et I5 de dernières gen face aux RYZEN 5, sur du travail bureautique et en création de contenu. La diapositive est vraiment assez difficile à avaler, le net est assez choqué, on vous propose de décortiquer tout cela. 

Nous avions déjà eu vent de l’existence de ces graphiques il y a un moment. Le fait de réutiliser en Chine, dans leur position actuelle, ce genre de diapositive, nuit clairement à leur image. D’après les divers slides, un I5 9600KF en 6 cores sans SMT serait déclaré meilleur qu’un R7 3800X en 8 coeurs pour 16 threads. Une comparaison stupide, qui ne rend pas compte des performances réelles du RYZEN… Comme vous le comprendrez, les derniers arguments d’Intel sont la fréquence boost et … c’est tout à priori.

INTEL MARKETING
INTEL MARKETING
INTEL MARKETING
INTEL MARKETING
INTEL MARKETING
INTEL MARKETING
INTEL MARKETING

L’article INTEL – Un marketing foireux face à une concurrence très forte est apparu en premier sur Hardwakening.

INTEL – Du bench en fuite pour Comet Lake-S avec Z490 !

Intel prépare sa nouvelle génération de processeurs, la Comet Lake-S, pour contrer le géant AMD et nous avons désormais plus d’informations ainsi qu’un benchmark en fuite. On retrouvera des variantes 10 et 6 cores avec de hautes fréquences, pour des performances accrues.

Intel continue à exploiter le 14 nm, tout en optimisant au maximum possible, chose que nous croyions déjà faite depuis Coffee Lake-S. Les gammes devraient se segmenter comme ceci : l’hexacore avec HT pour le I5, l’octocore avec HT pour le I7 et enfin du décacore pour le I9. La variante 10 cores 20 threads a été benchée sous Geekbench et les scores sont assez fous. Pour rappel, de ce que nous avions relevé comme specs, on trouverait une fréquence de 3.19 GHz en boost. Aussi, le cache devrait avoisiner les 20 Mo pour le L3

La puce marque 4074 points en single-core et 25962 en multicoreLe score n’est pas élevé, mais rappelons nous que les fréquences d’horloge sont très faibles alors que les I9 actuels exploitent du 5 GHz en boost, comme sur le KS. C’est donc un bench sur un ES, un prototype. Ça ne reflète pas les performances réelles et finales qu’aura la puce à sa sortie. 

Parlons maintenant du I5, qui sera bien sûr équipé de l’HT, ce qui nous fait un 6 cores 12 threads plus que correct. Le cache devrait être de 12 Mo de L3. Comme vous le savez, ces puces seront essentiellement confrontées aux Ryzen 5. La puce dans le benchmark est cadencée à 3.9 GHz en boost. Encore une fois, une fréquence vraiment faible. Il faudra donc attendre les versions finales pour se rendre compte de la puissance réelle du produit. Ce n’est pas tout, un nouveau chipset a été repéré. Du Z490, qui supportera la nouvelle génération.

i5 2
I5
Intel-Core-i9-Comet-Lake-S-10-Core-20-Thread-Desktop-CPU-1-740x729
Intel-Core-i9-Comet-Lake-S-10-Core-20-Thread-Desktop-CPU-625x740

Ce nouveau chipset prévu pour Comet Lake-S devrait arriver aussi pour 2020. La nouvelle génération viendra remplacer les CPU actuels, donc les 9000 series. Parmi les nouveautés de prise en charge du chipset, on trouve les nouveaux CPU à 10 coeurs, 40 lanes PCI-E 3.0, un meilleur support de l’overclocking, l’USB 3.2, le rapid storage et enfin les économies d’énergies habituelles. Comet Kake-S devrait apporter 18% de performances en plus par rapport à l’ancienne génération. 

Le nouveau socket devrait être du LGA 1200, plus gros que le LGA 1151. Cela apportera quelques avantages, mais aussi des inconvénients. On trouve plus de pins et un nombre de cores plus élevé sur les CPU. En revanche, on perd la petite rétrocompatibilité arrivée avec le Z370/Z390 de la dernière génération. Le support mémoire est amélioré, en termes de stabilité uniquement. En effet nous restons encore sur du 2666 MHz natif. On peut donc parler d’un simple gros refresh sur cette génération. Surtout avec l’absence du PCI-E 4.0. On reste dubitatif face aux choix d’Intel.

L’article INTEL – Du bench en fuite pour Comet Lake-S avec Z490 ! est apparu en premier sur Hardwakening.

RADEON – Fuite de benchmarks pour la RX 5300M en 3 GB !

Nous avons de nouvelles informations sur une puce de chez AMD, une Radeon plus précisément, la RX 5300M. Nous sommes sur un GPU mobile et plusieurs benchs ont leakés sur le net, on fait le point sur les performances et les rumeurs.

La puce a été benchmarkée sous 3Dmark, mais nous allons en premier détailler la configuration de ce GPU. Nous sommes sur un processeur graphique mobile d’entrée de gamme mais qui concurrencerait fortement les équivalents Nvidia. Nous avons donc 20 unités de calcul sur la version Pro dont 1408 processeurs de flux, avec 4 Go de mémoire GDDR6 à 12 Gbps. La version M aurait simplement deux unités de plus et un Go de mémoire en moins. La cadence des GPU attendrait les 1230 MHz pour la Pro et 1445 MHz pour la M. 

La carte serait vraiment intéressante pour le marché des laptops puisqu’elle propose une avance considérable sur sa concurrente la GTX 1650. La plateforme de test utilisée lors des benchs était équipée d’un RYZEN 7 3750H avec la RX 5300M. Ce GPU arrive donc à faire mieux de 19% par rapport à la GTX 1650 Q-MAX. Un bon point donc pour cette carte qui propose à priori des prestations solides. 

RX 5300M BENCH 2
RX 5300M BENCH
RX 5300M
RX 5300M

L’article RADEON – Fuite de benchmarks pour la RX 5300M en 3 GB ! est apparu en premier sur Hardwakening.

❌