🔒
❌
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 25 février 2020Technologie - Autres

Notion, le meilleur gestionnaire de matière grise

Par : Cafeine

Notion est souvent comparé à d’autres produits Web ou apps du marché. C’est une erreur. Certains services comme AirTable, qui a eu le mérite de remettre à la mode les bases de données « pour tous », partagent...

Lisez plutôt Notion, le meilleur gestionnaire de matière grise avec sa vraie mise en page sur Geekzone. Pensez à vos rétines.

Concurnas : un langage pour la JVM, dédié à la programmation parallèle et distribuée

En développement depuis trois ans, Concurnas est désormais un langage abouti qui mérite qu'on s'y attarde si l'on cherche un outil pour la programmation parallèle et/ou distribuée, ses champs de prédilection.

Concurnas est très inspiré de Python en ce qui concerne sa syntaxe, mais aussi de Java. C'est un langage compilé pour exécution sur une machine virtuelle Java.

Concurnas supporte la généricité et il est multi paradigmes : impératif, orienté objet et fonctionnel. A la programmation fonctionnelle, il emprunte notamment les fonctions lambdas, l'évaluation partielle et l'évaluation paresseuse, et il propose une boucle d'évaluation interactive, ou REPL, pour Read Eval Print Loop.

Une caractéristique très intéressante est son support de programmation GPU. Vous pouvez écrire votre code dans du code Concurnas idiomatique et l'exécuter sur le GPU sans avoir à passer en C/C++.

En ce qui concerne la sûreté du code, Concurnas est typé statiquement, avec un système d'inférence de type et il est sécurisé contre les pointeurs null.

Concurnas vous permet d'exécuter facilement le calcul, simultanément, dans des conteneurs de type thread appelés isolats via l'utilisation de l'opérateur bang ! lIln'y a pas besoin de créer / gérer des threads, des pools de threads, des cycles de vie, des verrous (ou des deadlocks... :-)

Tout le code Concurnas est exécuté dans des isolats. Les isolats sont mappés sur les threads matériels sous-jacents de la machine sur laquelle on exécute le code. Les isolats fonctionnent dans leur propre espace mémoire dédié.

Tous les états utilisés dans un isolat sont copiés à l'exception des références, des acteurs et de certaines classes partageables spécialement marquées. Cette isolation de l'état facilite le raisonnement et la conception d'algorithmes simultanés car elle réduit la nécessité de coder pour les conditions de synchronisation et de concurrence.

Quelques exemples :

Tout d'abord un 'Hello World' en Concurnas :

def complexFunc() {
  System.out.println("Hello world!")
}

complexFunc()!//execute concurrently in seperate isolate

Création et utilisation d'isolats

def gcd(x int, y int){//greatest common divisor of two integers
  while(y){
    (x, y) = (y, x mod y)
  }
  x
}

calc1 = gcd(8, 20)!//run this calculation in a isolate
calc2 = gcd(6, 45)!//run this calculation in a separate isolate

calc3 = calc1 if calc1 > calc2 else calc2
//^^^ wait for the results of calc1 and calc2 before assigning calc3

Références et calcul réactif

aRef int://this is a ref of type int
{//complex isolate executed concurrently eventually sets aRef...
  //complex code here...
  aRef = 10
}!

//aRef's current value is requested of it:
result int = aRef//If no value has yet been set execution will pause

System.out.println("The value of aRef is: " + result)

Concurnas est un logiciel libre sous licence MIT, disponible sur GitHub. Des plugins existent pour les EDI Atom, SublimeText et Visual Studio Code.

Site officiel : concurnas.com

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

HiGole F11APL : Un MiniPC original sous Celeron N3450

On se souvient des machines de ce type avec leur format hybride entre le MiniPC et la tablette notamment avec les engins proposés par la marque Pipo depuis 2015. L’idée de ces engins étant de proposer à la fois le côté pratique d’une solution autonome pilotée par un écran tactile et la connectique bien plus large d’un PC sédentaire.

HiGole F11APL

Le HiGole F11APL est une construction materielle assez classique d’un point de vue composant. On retrouve un processeur Celeron N3450 Apollo Lake, un quadruple coeur proposant 2 Mo de cache et 6 watts de TDP. Cette puce est d’ailleurs dissipée de manière 100% passive par la machine ce qui évitera à l’engin de faire du bruit. La mémoire vive est de 4 Go et un eMMC de 64 Go embarquera le système d’exploitation. Windows 10. Un emplacement M.2 pour ajouter un SSD au format SATA 3.0 est également disponible sur la carte mère. Enfin, un lecteur de cartes MicroSD est également présent.

HiGole F11APL

Très classique et pas franchement affolant niveau vitesse, ce dispositif aura la particularité de piloter un écran tactile de 11.6″ IPS 1920 x 1280 pixels avec 5 points de contact capacitif. Cet affichage est positionné en diagonale, au dessus des composants. A la manière d’un pupitre, cette solution permet en général de piloter divers instruments. On peut très bien l’associer à une chaîne Hifi ou un téléviseur pour lancer des contenus multimédia. Certains s’en servent comme PC de caisse et j’en ai même vu dans des solutions industrielles. On peut également en profiter comme d’un double affichage puisque la solution propose une sortie HDMI classique. Mais c’est clairement des suages particuliers qui sont visés avec le HiGole F11APL. Le pilotage de machines externes, tout type de machines a en croire la lourde connectique spécialisée déployée au dos de l’appareil. 

HiGole F11APL

On retrouve donc en plus de la sortie vidéo HDMI 1.4, une prise audio 3,5 mm, deux ports USB 2.0, deux autres en USB 3.0 et pas moins de quatre ports COM : trois au format RS232 et un en RS485. De quoi piloter machines outils, tiroir de caisse ou autre. Mais également des outils plus courants désormais comme les imprimantes 3D et autres graveuses laser. Voire des machines d’un autre niveau comme des CNC ou autres machines outils friandes de solutions comme les ports série. A noter la présence d’options intéressantes comme le Wake On Lan permettant d’activer la machine à distance via le réseau, mais aussi la possibilité de programmer son réveil à heures fixes. Il sera ainsi possible de concevoir un système totalement autonome qui se réveillera a heure fixe pour lancer une impression 3D à distance par exemple. Une solution pour éviter totalement la gène liée au bruit de ces solutions. 

HiGole F11APL

Le HiGole F11APL propose une connectique réseau avec un port Ethernet Gigabit en plus de son Wifi5 pour piloter ces usages. Proposé à 199€ avec une disponibilité prévue pour la fin du mois de Mars, l’engin devrait apparaître sous peu sur la page de la marque.

Source : AndroidPC

HiGole F11APL : Un MiniPC original sous Celeron N3450 © MiniMachines.net. 2020.

Infotel recrute 600 collaborateurs pour 2020

Infotel, acteur européen de la transformation numérique des entreprises, accélère son développement en France en recrutant 600 nouveaux collaborateurs en 2020 sur tout le territoire national. La société recrute essentiellement en CDI dans 3 secteurs : MOA (maîtrise d’ouvrage), MOE (maîtrise d’œuvre) et conseil digital.

Attaché à des valeurs d’excellence, d’engagement et de performance, Infotel a pour objectif de répondre aux besoins de ses clients. 

A la recherche de profils variés

De plus en plus présentes dans les process de recrutement, les soft skills (compétences interpersonnelles) se sont imposées et ajoutées aux hard skills (compétences techniques). La confiance, l’écoute, le discernement et la bienveillance, sans oublier le goût de la performance et de l’engagement, sont particulièrement appréciés chez Infotel au même titre que les compétences techniques.

Les postes à pourvoir (H/F) sont destinés aussi bien à des profils juniors qu’expérimentés, dans différents métiers : 

  • MOE : développeurs informatiques, concepteurs, analystes, chefs de projets et directeurs de projets,
  • MOA : business analyst, chefs de projets et assistants MOA,
  • Conseil digital : consultants, designers UX/UI (expérience utilisateur/interface utilisateur), scrum masters, coach agiles, product owners

 « Les trois postes pour lesquels nous recrutons les effectifs les plus importants sont les ingénieurs d’étude et développement, les consultants fonctionnels et les consultants digitaux et innovation », précise Laeticia Fernandes, Directrice des Ressources Humaines d’Infotel.

Infotel engagée pour l’égalité femme/homme

« L’égalité femme/homme a toujours été un enjeu majeur pour nous. Au travers d’un accord d’entreprise signé avec les partenaires sociaux en 2019, nous nous sommes engagés à valoriser la place des femmes dans l’entreprise, en leur donnant plus de visibilité sur les opportunités d’emploi, en les accompagnant dans leur carrière et en menant des campagnes de sensibilisation dans les écoles pour attirer de nouvelles collaboratrices », explique Laeticia Fernandes.

Pour postuler : 

Les candidats peuvent consulter l’ensemble des offres et postuler directement sur le site internet d’Infotel : nfotel.com/offres-emploi

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

MIDI 2.0 : les documents officiels sont disponibles

Par : Faskil

Voilà qui devrait intéresser les musiciens qui bossent avec des instruments MIDI : les caractéristiques de la très attendue version 2.0 sont enfin accessibles au public. Grosse amélioration de la version 1.0, en activité depuis 1983, le...

Lisez plutôt MIDI 2.0 : les documents officiels sont disponibles avec sa vraie mise en page sur Geekzone. Pensez à vos rétines.

Nutanix : Les événements .Next on Tour font 10 stops cette année en France et en Afrique du Nord-Ouest francophone

Nutanix organise au mois de mars, dans le cadre de son .Next on Tour mondial, une série de 9 événements en France et en Afrique francophone du Nord-Ouest. Les cinq stops prévus en France comprennent des événements à Toulouse, Lille, Nantes, Aix-en-Provence et Lyon

Dates clés à ne pas manquer :

En France :
Toulouse, le 5 mars 
Lille, le 17 mars 
Nantes, le 19 mars 
Aix-en-Provence, le 24 mars 
Lyon, le 26 mars  

En Afrique du Nord-Ouest :
Algiers, le 3 mars
Tunis, le 5 mars
Rabat, le 19 mars
Abidjan, le 26 mars 

Dans le cadre de ces événements .NEXT on Tour, Nutanix mettra cette année l’accent sur les déploiements cloud hybride et multicloud. Au programme, de nombreux ateliers techniques et démonstrations autour des solutions d’automatisation et de gestion de l’infrastructure ainsi que des témoignages de clients nationaux et régionaux. 

Les équipes IT sont quotidiennement confrontées au rythme effréné de l'innovation technologique dans l'univers du Cloud. Les événements .NEXT on Tour de Nutanix sont l’opportunité pour les équipes IT de découvrir les dernières technologies cloud hybrides et leurs effets sur la transformation d’entreprise et de fixer le cap de leurs migration vers le cloud. Inscriptions et programme détaillé.

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

MatePad Pro, la nouvelle tablette 10.8″ de Huawei

L’écran de la Huawei MatePad Pro en dit long sur l’ambition de la marque sur ce modèle. Avec une technologie sAMOLED, cette dalle de 10.8″ en 2560 x 1600 pixels offrira une image riche et belle, bien contrastée et agréable a regarder. Cet écran est associé à un ensemble d’accessoires qui ouvrent la porte à beaucoup d’usages et… à une évidente comparaison.

MatePad Pro

Dock clavier et stylet actif, la MatePad Pro se place face à la solution iPad Pro d’Apple en terme de fonctionnalités. Avec un petit truc en plus, une option 5G. Des versions Wifi5 et 4G seront bien disponibles mais il y aura la possibilité de commander la tablette en version 5G. Un détail qui semble au départ un gros avantage mais qu’il faut évidemment rapporter aux possibilités actuelles de ce format. Pour le moment, en France et dans le reste de l’Europe comme dans la plupart des pays du monde, la 5G n’est qu’une promesse.

MatePad Pro

Le marché de la tablette Android étant actuellement en berne avec peu de machines et une production qui s’oriente surtout sur l’entrée de gamme, la MatePad Pro sort évidemment assez bien son épingle du jeu. Le duo tablette 10.8″ et clavier physique fonctionnera à la manière d’un netbook moderne sous Android. Avec la possibilité de retrouver des performances élevées sur ce type de système grâce à un équipement moderne.

MatePad Pro

Le système est piloté par un SoC Kirin 990. Un SoC combinant 2 coeurs Cortex-A76 à 2.86 GHz, 2 coeurs Cortex-A76 à 2.36 GHz et 4 coeurs Cortex-A55 à 1.95 GHz en plus d’un chipset Mali-G76MP12 à 600MHz. 

Cette puce sera épaulée par 6 Go de mémoire vive de base et jusqu’à 512 Go de stockage. Un module Bluetooth 5.1 sera également de la partie ainsi qu’un ensemble GPS / Glonass.

MatePad Pro

Le reste de l’équipement de la MatePad Pro est intéressant. On retrouve par exemple un système de chargement classique et rapide via port USB 3.1 Type-C en 40 Watts mais également une solution sans fil en 27 Watts. Ce système étant à la fois capable de capter de l’énergie mais également d’en émettre. On pourra donc recharger un smartphone compatible sans fil avec sa tablette. La batterie 7250 mAh pousse le poids de l’engin à 460 grammes ce qui est très appréciable pour un engin de ce gabarit. La tablette mesure 24.6 cm de large pour 15.29 cm de haut et 7.2 mm d’épaisseur. 

MatePad Pro

Deux webcams seront embarquées avec un module frontal de 8 MP et un second au dos de la tablette en 13 MP et quatre haut parleurs semblent être disposés pour permettre de spatialiser le son. Pas de prise casque sur l’appareil, il faudra utiliser un adaptateur USB type-C pour brancher son jack préféré.

MatePad Pro

Reste un détail, et pas des moindre, la tablette ne sera pas livrée avec un accès au Google Play Store et n’aura pas droit aux applications de Google par défaut : Pas de Gmail, pas de Maps, pas de Drive ni même d’accès à l’application Youtube. Un vrai soucis pour certains utilisateurs qui ne se satisferont pas des solutions mises en place par Huawei pour contrer cette restriction liée aux soucis entre la marque Chinoise et le gouvernement US. Le fabricant proposera son propre magasin d’applications et il ne vous faudra que quelques clics pour installer vous mêmes le services Android manquant mais cela reste une grosse épine dans le pied de cette MatePad Pro.

Les prix varieront suivant les offres avec une disponibilité annoncée pour le moment pour le mois de Juin.

Pour les versions MatePad Pro Wifi on aura :

6 Go / 128 Go : 549€

8 Go / 256 Go : 649€

8 Go / 256 Go + stylet et pochette : 749€

Pour les versions MatePad Pro 4G :

6 Go / 128 Go : 599€

8 Go / 256 Go : 699€

Pour les versions MatePad Pro 5G :

8 Go / 256 Go : 799€

8 Go / 512 Go : 949€

Les accessoires seront vendus également séparément. La pochette de protection sera commercialisée 39€, le clavier sera proposé à 129€, le stylet à 99€ et la protection Folio à 39€.

Sources : Anandtech

MatePad Pro, la nouvelle tablette 10.8″ de Huawei © MiniMachines.net. 2020.

CNPS16X : nouveau ventirad RGB signé Zalman !

Par : NHU9B

Cet article CNPS16X : nouveau ventirad RGB signé Zalman ! est apparu en premier sur Overclocking.com.

Nouveau ventirad d’une marque qui renaît d’entre les morts : Zalman. En effet, l’entreprise coréenne lance son CNPS16X, un ventirad au format simple tour vraiment porté sur le RGB. Deux versions sont au programme, une noire et une seconde en blanc !

CNPS16X : Zalman n’est pas mort, la preuve ! 

Zalman CNPS16X

Après des CNPS17X et CNPS20X, Zalman revient à la charge avec un troisième modèle plutôt orienté entrée de gamme avec le CNPS16X. Effectivement, cette référence propose un radiateur plus simple malgré la présence de RGB sur le dessus du dissipateur.

Ainsi, le radiateur affiche un total de 4 caloducs en cuivre nickelé qui entreront en contact direct avec le CPU. À titre de comparaison, le CNPS17X bénéficie d’un heatpipe supplémentaire.

De son côté, la ventilation, nous retrouvons deux moulins de 120 mm. Ces derniers profitent d’une alimentation PWM et fonctionneront de 800 RPM à 1500 RPM. Concernant le flux d’air, nous sommes à 49 CFM pour une pression statique de 1.21 mmH2O.

Malheureusement, ce modèle ne passera pas forcément dans tous les boîtiers. Sa hauteur de 165 mm pourra être un frein dans des modèles se limitant à des ventirads de 160 mm. Sinon, cette référence affiche une largeur de 140 mm et d’une profondeur de 100 mm.

Zalman CNPS16X blanc

Autrement, pour ce qui est de la compatibilité des sockets, on est bon. Ce CNPS ira sur du LGA-115x et LGA-200. Côté AMD, nous retrouvons une compatibilité AM4… Mais pas de TRX40, mais rien de surprenant à cela.

En matière de prix, Zalman positionne son dissipateur à 59.90€.


Par ici la fiche technique de Zalman !


 

Retrouvez le contenu intégral de cet article ici CNPS16X : nouveau ventirad RGB signé Zalman !

Antila D5 EVO : un nouveau combo pompe/réservoir chez Raijintek

Par : NHU9B

Cet article Antila D5 EVO : un nouveau combo pompe/réservoir chez Raijintek est apparu en premier sur Overclocking.com.

Nouveau composant destiné au watercooling custom chez Raijintek. Au programme, nous retrouvons un nouveau combo réservoir/pompe avec le Antila D5 EVO. Un ensemble qui propose donc un réservoir cylindrique couplé à une pompe D5.

Antila D5 Evo : une pompe, un réservoir et du RGB ! 

Raijintek Antila D5 EVO

Concernant les dimensions, notre combo du jour mesure 60 (L) x 60 (P) x 220 (H) mm. À l’intérieur, l’ensemble profite d’un réservoir cylindrique en verre trempé de 6 mm d’épaisseur. Pour le reste des matériaux, on retrouvera de l’aluminium et du POM.

Sinon, la pompe est une D5 alimenté par une prise 4 broches molex. Cette dernière fonctionnera selon cinq vitesses différentes : 1800 RPM, 2500 RPM, 3300 RPM, 4000 RPM et 4800 RPM. À plein régime, elle offrira un débit de 1500 l/h avec une pression maximale de 50 PSI ainsi qu’une colonne d’eau de 4m.

Pour l’aspect esthétique, on retrouve aussi un éclairage RGB réparti via 12 diodes. Ce dernier sera de type adressable et profitera d’une connectique en 5V via une prise 3 broches.

Actuellement, nous ne connaissons pas le prix de vente de ce modèle. Cela étant, ce modèle devrait être plus onéreux que l’Antila D5 qui se négocie déjà ~128€ chez Amazon. En attendant, la fiche technique est disponible sur le lien ci-dessous :


Par ici la fiche technique de Raijintek !


 

Retrouvez le contenu intégral de cet article ici Antila D5 EVO : un nouveau combo pompe/réservoir chez Raijintek

[Rumeurs] Le plus gros GPU AMD Navi en vadrouille ?

logo AMD Radeon

Salut à tous !

Depuis la sortie des premiers GPU de l'architecture AMD Navi, à savoir les RX 5700 et 5700 XT, on reste un peu sur notre faim au niveau du très haut de gamme. En effet, même si ces GPU peuvent rivaliser avec des Nvidia RTX 2060 Super et 2070 Super, ils sont loin de pouvoir titiller la 2080 Super, ne parlons même pas de l'énorme RTX 2080 Ti. On peut très bien se douter qu'AMD prépare quelque chose, car l'architecture Navi est quand même plus que capable. Les dernières rumeurs en date viennent d'un utilisateur de Twitter qui semble avoir eu accès à un document en provenance de chez Hynix, ce dernier affiche les caractéristiques techniques d'un GPU AMD.

@ghost_motley @KOMACHI_ENSAKA Didn’t know where else to send this. One of my contacts in SK sent to me. Looks like a new GPU? pic.twitter.com/MEIc8smAZS

— CyberPunkCat (@CyberCatPunk) February 24, 2020

Si on se fie à ce document, il s'agirait d'un GPU équipé de 5120 unités de shaders, 320 TMUs, 96 ROPs pour 80 CU. Mais là où les RX 5000 (et Nvidia GTX 1600 / RTX) sont épaulés par de la mémoire GDDR6, la HBM2 semble faire son retour dans sa déclinaison HBM2e. On trouverait 24 Go de cette HBM2e sur un bus 4096-bits et une bande passante qui dépasserait les 2 To/s. A titre de comparaison, les RX 5700 XT viennent avec 2560 unités de shaders pour 80 CU et 8 Go de GDDR6 cadencée à 1750 MHz. Si ces rumeurs s'avèrent exactes et que le GPU est destiné au grand public, les performances risquent d'être tout de même largement plus élevées.

Il manque cependant pas mal d'informations pour vraiment être enthousiaste. Tout d'abord, les fréquences du GPU lui-même ne sont pas connus et surtout, le TDP est également aux abonnés absents. Avec 225 et 235 Watts pour les RX 5700 XT (et 50th anniversary), il est certain que les fréquences seront largement revues à la baisse pour ne pas faire exploser la consommation électrique.

Bien sûr, toutes ces informations sont à prendre avec de grosses pincettes tant qu'il n'y a aucune annonce de la part d'AMD ! Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant de la suite des évènements dès qu'on en saura un peu plus !

Comme toujours si vous cherchez à vous faire un PC Gamer ou que vous voulez essayer de mettre à jour le votre n'hésitez pas à faire une demande sur le forum, il est là pour ça! 🙂

Source: Twitter

Cet article [Rumeurs] Le plus gros GPU AMD Navi en vadrouille ? est apparu en premier sur Conseil Config.

OpenTTD : un clone open source et gratuit de Transport Tycoon Deluxe

Par : Faskil

Initié en 2004, OpenTTD, le projet open source de clone de Transport Tycoon Deluxe n’est clairement plus une nouveauté. Mais comme il n’a jusqu’ici jamais eu les honneurs d’une mise en avant sur le site, je...

Lisez plutôt OpenTTD : un clone open source et gratuit de Transport Tycoon Deluxe avec sa vraie mise en page sur Geekzone. Pensez à vos rétines.

Planner copie Things3, sauce Linux

Par : Cafeine

Planner n’invente rien et pille sans sourciller Things pour son design et ses fonctions. Mais ce gestionnaire de tâches pensé pour la distribution Linux elementary OS mérite tout de même de figurer dans nos colonnes. Ce...

Lisez plutôt Planner copie Things3, sauce Linux avec sa vraie mise en page sur Geekzone. Pensez à vos rétines.

Connaître tous les raccourcis clavier - Gmail

Gmail regorge de raccourcis clavier pour travailler plus rapidement. Vous pouvez afficher une liste de ces raccourcis directement dans Gmail … à l'aide d'un raccourci clavier.
Hier — 24 février 2020Technologie - Autres

AOMEI Backupper 5 : une nouvelle interface plus conviviale.

Par : admin

Merci à vous de suivre le flux Rss de www.sospc.name. ;o)<

 AOMEI Backupper est un excellent logiciel qui s'améliore d'année en année. La nouvelle version propose une interface plus agréable et moderne. Petit tour du propriétaire... Cette version 5 a été publiée en Juillet 2019, nous en sommes à la version 5.2 depuis le 23/08/2019. Je vous parle aujourd'hui de la version de base et gratuite […]

Cet article AOMEI Backupper 5 : une nouvelle interface plus conviviale. est apparu en premier sur votre site préféré www.sospc.name ;o)<

Gaspillage sur le Cloud : pourquoi plus grand ne rime pas toujours avec meilleur

Une utilisation inefficace des ressources crée du gaspillage, et ce gaspillage peut être coûteux. Les opérations informatiques à grande échelle ne font pas exception à cette règle. Les charges de travail étant de plus en plus souvent transférées et traitées dans le Cloud, le gaspillage de la puissance de calcul y est devenu un problème. Pour éviter ce gaspillage, il est essentiel d'adopter la bonne stratégie lors de la création de l'architecture des applications et de surveiller l'efficacité des applications tout au long de leur fonctionnement. Cet article détaille ce qui doit être pris en compte.

Le gaspillage sur le Cloud se produit lorsque les entreprises achètent plus de capacité de stockage qu'elles n'en ont réellement besoin. Gartner a récemment découvert qu'en 2019, les entreprises du monde entier ont payé 14,1 milliards de dollars (1) pour des ressources de stockage Cloud inutilisées. Alors que 12,9 milliards de dollars ont été payés en 2018, les coûts vont continuer d’augmenter pour atteindre environ 21 milliards de dollars d'ici à 2021. Cela signifie que 35 % des dépenses mondiales en matière d'infrastructure Cloud sont inutiles.

Ressources inutilisées

L'une des principales raisons de cette situation est le progrès technologique. Plus il y a de données et d'applications dans le Cloud, plus le risque de gaspillage est grand, car il devient de plus en plus difficile d'en garder la trace. Pour chaque nouvelle application créée ou remaniée dans le Cloud, de nouvelles ressources sont nécessaires, qui ne peuvent pas toujours être adaptées aux exigences de l'application. En outre, les hébergeurs doivent garantir contractuellement à leurs clients qu'ils peuvent fournir une capacité de calcul maximale à tout moment dans leurs data centers, par exemple pour les environnements de développement, de démonstration, de test ou de formation. L'idéal serait que les utilisateurs réduisent les capacités Cloud dont ils ont besoin à court terme, une fois une tâche terminée, mais peu le font.

Instance de Cloud surdimensionnées

C'est assez similaire pour le PaaS. De nombreux vendeurs de PaaS ne proposent aucun moyen de désactiver efficacement leurs services à leurs clients lorsqu'ils n'en ont pas besoin. Et puis, surtout en ce qui concerne l'IaaS, il y a aussi le facteur humain. Pour éviter les problèmes lors du développement de logiciels, les développeurs mettent en place des instances Cloud qui sont parfois considérablement surdimensionnées. L'une des raisons de cette situation est que les exigences physiques peuvent rarement être planifiées avec précision. Cela représente particulièrement un danger si la personne qui détermine la portée des scénarios est inexpérimentée et préfère donc surcompenser. À cela s'ajoute le manque de clarté des prix de certains fournisseurs de stockage Cloud. Bien que la majorité des fournisseurs facturent à l'heure ou à la minute, les prix sont souvent structurés de manière très différente et ne sont pas transparents.

Les entreprises qui n'ont pas l'expérience nécessaire du Cloud courent un risque beaucoup plus grand de choisir la mauvaise taille d'instance et d’effectuer des ajouts inutiles. Cependant, il existe depuis longtemps des fournisseurs qui soutiennent les nouveaux clients, en offrant des services professionnels justes et des conseils sur l'architecture Cloud. Selon une étude récente, 40 % (2) des instances sont trop grandes, d’au moins une taille. Cependant, il n'est pas facile de déclasser simplement les instances. La meilleure approche consiste à choisir des fournisseurs d'IaaS qui rendent les ressources librement sélectionnables.

La baisse du retour sur investissement et l'augmentation des coûts

Les effets négatifs des déchets sur le Cloud sont complexes. Si les entreprises ne peuvent pas utiliser pleinement les capacités Cloud achetées, le retour sur investissement est réduit en raison de coûts inutilement élevés. Et cela déclenche une réaction en chaîne : si les bénéfices sont réduits, les entreprises peuvent investir moins, ce qui a un impact négatif sur la viabilité future, du point de vue du client.

Pour les fournisseurs de stockage Cloud, la situation est encore pire. Dès que les capacités des serveurs existants sont réservées mais restent inutilisées ou que les utilisateurs du Cloud ne couvrent les pics de charge élevés que pendant une période limitée, les opérateurs Cloud doivent prévoir des serveurs supplémentaires en stock. Cela entraîne une augmentation des coûts pour tous les clients, qui doivent payer la facture pour les investissements dans les data centers. Le fait que les entreprises utilisent des Clouds multiples dispersés dans le monde entier augmente aussi indirectement les coûts. Une telle stratégie de multi-Cloud est en principe logique, mais de nombreuses entreprises ne parviennent pas à garantir une utilisation et une rentabilité maximales. Il reste encore à trouver un moyen vraiment efficace de gérer les plateformes multi-Cloud. Il faut également tenir compte des aspects écologiques. Les serveurs et l'infrastructure des centres de données ont besoin de beaucoup d'électricité, sans parler du processus de production des équipements techniques, gourmand en énergie et en ressources.      

A cela s'ajoute le terrain nécessaire à la construction de nouveaux data centers. Les fournisseurs de Cloud durable se concentrent sur l'utilisation d'énergies renouvelables et sur l'exploitation des potentiels d'efficacité - par exemple par de nouvelles approches en matière de refroidissement, de compression des serveurs dans des racks et des compartiments, de mise en réseau définie par logiciel ou de virtualisation particulièrement efficace des ressources Cloud.

Comment éviter le gaspillage sur le Cloud ?

Il est souvent trop long d'arrêter les machines virtuelles, ou trop difficile pour les utilisateurs du Cloud de passer à des coûts informatiques flexibles au lieu de tarifs forfaitaires prévisibles. Le coût du surdimensionnement s'élève à environ 5,3 milliards de dollars par an. Pour éviter cela, il faut se concentrer sur la commande de la quantité exacte de machines virtuelles réellement nécessaires - et dans un but précis. L'automatisation de l'infrastructure Cloud par le biais d'une mise à l'échelle verticale en temps réel et déclenchée par des leviers définis augmente la rentabilité. Ainsi, le nombre de machines virtuelles exécutant une application dans le Cloud s'ajuste automatiquement pour répondre à la demande actuelle. En effet, les capacités requises et les coûts associés peuvent varier considérablement en fonction de l'application. Il n'est pas recommandé de transférer vers le Cloud exactement la même quantité d'espace de stockage que celle dont disposait votre propre data center.

Créer et sensibiliser aux déchets sur le Cloud

Les utilisateurs doivent d'abord avoir une vue d'ensemble complète des coûts de logiciels et d'infrastructure qui sont encourus lors de l'utilisation de solutions sur site par rapport aux solutions en Cloud. Pour cela, il existe des outils d'administration de data centers qui donnent aux utilisateurs une bonne vue d'ensemble.

Mieux encore, les utilisateurs devraient choisir un fournisseur de services Cloud qui offre des prix clairs dès le départ. En outre, l'évolutivité granulaire des ressources Cloud, complétée par des interfaces d'administration conviviales et des interfaces clairement définies pour une infrastructure composite automatique, est utile. La puissance de calcul est une ressource précieuse. Cependant, nous devons encore apprendre à l'utiliser efficacement en environnement Cloud.


(1) devops.com/cloud-waste-to-hit-over-14-billion-in-2019

(2) RightScale 2019 State of the Cloud Report

Mark Neufurth
Directeur de la stratégie, IONOS
cloud, gestion des systèmes
Mots clés Google: 

Lenovo Xiaoxin Air 14 : Un 14″ sous GeForce MX350

Le nouveau Lenovo Xiaoxin Air 14 n’a rien d’extravagant, il s’agit d’une solution 14″ FullHD 100% sRGB aux bordures fines comme on en croise depuis quelques  années sur le marché chinois. Il propose néanmoins des caractéristiques tout à fait intéressantes de par son équipement interne et les choix qui sont proposés par le constructeur.

Le processeur embarqué pourra monter dans la gamme Intel Ice Lake du Core i5-1035G1 jusqu’au Core i7-1065G7, une solution 4 coeurs et 8 threads cadencée de 1.3 à 3.9 GHz. Les puces proposeront un circuit graphique Intel Iris Plus pour 15 watts de TDP. Mais le constructeur a décidé de glisser dans le Lenovo Xiaoxin Air 14 un circuit graphique secondaire avec le nouveau GeForce MX350 et ses 4 Go de mémoire vive dédiée.

Lenovo Xiaoxin Air 14

L’engin accueillira 16 Go de DDR4 qui sera partagée avec son circuit graphique. Pour tous les usages du circuit Intel Iris, c’est  cette mémoire que le système exploitera. Par contre, lors de l’utilisation du chipset graphique Nvidia, toute la mémoire vive sera allouée au système puisque le GeForce MX350 utilisera ses propres Gigaoctets dédiés. Le circuit MX350 est construit autour de l’architecture Pascal et vient tout juste d’apparaître sur les pages de Nvidia.

Lenovo Xiaoxin Air 14

Le stockage sera confié à un SSD de 512 Go. La batterie embarquée est une 56.5 Whr qui devrait offrir jusqu’à 13.5 heures d’autonomie. La connectique est assez intéressante sur un engin de ce type. Lenovo n’a, par exemple, pas fait l’erreur de proposer un lecteur de cartes MicroSD mais bien un lecteur SDXC classique qui permettra de lire les deux formats facilement. Deux ports USB 3.1 Gen.1 Type-A seront disponibles avec un système de charge même PC éteint pour l’un des deux. Un port USB Type-C avec Power Delivery permettra de faire transiter données et énergie pour recharger le Lenovo Xiaoxin Air 14 facilement. Une sortie HDMI est également disponible ainsi qu’un port jack stéréo 3.5 mm combo. Rien d’exceptionnel mais la connectique suffisante pour un 14″ vraiment mobile.

Lenovo Xiaoxin Air 14

L’engin est réalisé dans une coque en aluminium qui lui offre un poids de 1.39 Kilo. Son clavier est rétro éclairé et sa webcam peut s’oblitérer avec un œilleton coulissant. Le clavier semble très correct et, si il n’occupe pas la totalité de la surface disponible,1 il laisse sur les bords l’espace nécessaire à l’implantation de deux enceintes stéréo qui déboucheront donc directement face à l’utilisateur. La solution est d’ailleurs estampillée Dolby dans son traitement sonore. Le pavé tactile semble profond et assez large et un détecteur d’empreintes digitales est de la partie.

Lenovo Xiaoxin Air 14
Le Lenovo Xiaoxin Air 14 devrait être disponible à la fin du mois en Chine pour un prix de départ de 5099 Yuans soit 670€ en version Core i5 16/512 Go et 5899 yuans soit 770€ en core i7 16/512 Go . Le design de cette machine est similaire à de nombreux produits de la marque déjà présent à son catalogue Européen.

Un Ideapad devrait donc logiquement rapidement proposer le même materiel… A une date totalement inconnue. Le calendrier reste profondément troublé pour le moment et on ne sait pas du tout quand la distribution reviendra à la normale.

Sources : Gizmochina et Liliputing

Lenovo Xiaoxin Air 14 : Un 14″ sous GeForce MX350 © MiniMachines.net. 2020.

Microsoft Defender arrive sur Linux

Depuis l'arrivée de Satya Nadella à sa tête, Microsoft aime Linux. Non seulement l'entreprise de Redmond aime Linux, mais désormais elle le protège. C'est ainsi que sa solution antivirus Microsoft Defender arrive sur ce système d'exploitation.

Microsoft a annoncé l’arrivée d’une première preview de l'antivirus Microsoft Defender Advanced Threat Protection (ATP) pour Linux, en attendant des versions pour Android et iOS.

"Nous visons à protéger l'environnement de travail moderne dans tout ce qu'il est, que ce soit Microsoft ou non Microsoft. Nous protégeons des appareils sur Mac et aujourd'hui nous étendons cette protection à Linux, à iOS et Android" a déclaré à ZDNet Moti Gindi, vice-président de Microsoft Defender ATP.

Source : ZDNet

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Plus de 350 nouvelles fonctionnalités dans FortiOS 6.4

Fortinet annonce la disponibilité de FortiOS 6.4, la toute nouvelle version de son système d'exploitation qui est au cœur de la Security Fabric. Doté de plus de 350 nouvelles fonctionnalités, FortiOS 6.4 déploie de nouvelles capacités en matière d'automatisation, d'évolutivité, de performances et d'intelligence artificielle, pour une protection intégrale de l'infrastructure digitale, souligne Fortinet.

 
FortiOS 6.4 propose ces nouvelles fonctionnalités sur les 4 axes majeurs qui sous-tendent la Fortinet Security Fabric et les travaux des FortiGuard Labs:

  • Un réseau orienté sécurité : sécuriser et accélérer le réseau, renforcer l'expérience utilisateur
  • Accès réseau de type Zero-trust : identifier et sécuriser les utilisateurs et les dispositifs présents sur et hors du réseau d'entreprise
  • Une sécurité dynamique du cloud : sécurité et contrôle de l'infrastructure et des applications cloud
  • L'intelligence artificielle au service des opérations de sécurité : prévention, détection et prise en charge automatisées des cybermenaces
Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Compétition Sumobot et Journée Portes Ouvertes à ESIEE Paris

La Sumobot, compétition annuelle de robots ouverte au public organisée par l’association ESIEESpace, se tiendra lors de la dernière Journée Portes Ouvertes ESIEE Paris avant la rentrée 2020, samedi 29 février 2020.

Similaire aux compétitions de sumo, l’objectif est de construire un robot autonome de petite taille (10 x 10 cm et sans limite de hauteur pour un poids de 500 g maximum). Ce robot doit trouver et pousser son adversaire en dehors d’un terrain de jeu circulaire.

Chaque année, une soixantaine de personnes, étudiants, associations, collégiens et lycéens participent à cet événement, ce qui en fait la 1re compétition de robots-sumos de France. Certains établissements scolaires proposent la construction du Kit SumoBot à leurs élèves pour les initier à la robotique.

Les participants, de tous niveaux, seront répartis en deux catégories : « statut débutant » et « statut expert ». Les robots seront jugés sur leur originalité et leur technicité. À l’issue de la compétition, des prix offerts par les sponsors et partenaires (RS Components, Fab Lab Descartes, Caliban, Hackable Magazine...) seront remis par ESIEESpace aux meilleures équipes.

Qualifications : 12 h 30 | Matchs : 13 h 30 | Finales : 17 h | Battles royales et remises de prix : 17 h 30

JPO/Programme de 9 h 30 à 17 h

  • Visites guidées du bâtiment et des laboratoires (informatique, salle de réalité virtuelle, systèmes embarqués, systèmes électroniques...) encadrées par les élèves-ingénieurs. Démonstrations scientifiques et techniques réalisées par les enseignants-chercheurs
  • Informations sur les filières, le premier cycle, les échanges à l’international, renseignements pratiques sur les procédures d'admission, Parcoursup, le logement, les bourses
  • Découverte de la vie associative, des débouchés avec des anciens élèves
  • Présentation générale en début de chaque heure
  • Démonstrations des projets réalisés en salle blanche.
Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Microsoft révèle que la Xbox Series X aura une puissance de 12 téraflops

Microsoft révèle aujourd’hui de nouvelles spécifications sur sa console de nouvelle génération : la Xbox Series X. La nouvelle confirmation la plus importante est que la Xbox Series X se vantera d’une puissance de 12 téraflops, ce qui est deux fois plus que ce qui est disponible dans la Xbox One X et huit fois plus […]

L’article Microsoft révèle que la Xbox Series X aura une puissance de 12 téraflops est apparu en premier sur BlogNT : le Blog dédié aux Nouvelles Technologies.

Huawei annonce le Mate XS, son nouveau smartphone pliable à 2 499 €

Un an après avoir annoncé son premier smartphone pliable, le Mate X, Huawei est de retour avec un successeur, le Mate XS. Bien qu’à l’extérieur, l’appareil ressemble beaucoup à l’original, Huawei affirme qu’il est doté d’un écran plus durable et d’une charnière redessinée. Il est également doté d’un processeur plus rapide, le Kirin 990. Malheureusement, en […]

L’article Huawei annonce le Mate XS, son nouveau smartphone pliable à 2 499 € est apparu en premier sur BlogNT : le Blog dédié aux Nouvelles Technologies.

Une photo du OnePlus 8 révèle un look familier au OnePlus 7T Pro

Les prix des smartphones haut de gamme étant de plus en plus élevés, l’attrait des téléphones OnePlus est également de plus en plus fort. Ils ne sont peut-être plus les « flagship killers » abordables qu’ils étaient lorsque la société a démarré, mais elle parvient toujours à susciter l’intérêt et à fidéliser ses clients grâce au savoureux […]

L’article Une photo du OnePlus 8 révèle un look familier au OnePlus 7T Pro est apparu en premier sur BlogNT : le Blog dédié aux Nouvelles Technologies.

La Galaxy Tab A 8.4 (2020) pourrait bientôt rejoindre les tablettes Android de milieu de gamme

Samsung peut être critiqué pour son comportement « non Android », mais il est difficile de nier qu’il est l’une des forces les plus fortes qui soutiennent la plateforme. C’est en fait l’un des rares fabricants qui fabriquent encore des tablettes Android. On ne sait pas combien de temps cela va durer, mais, au moins pour l’instant, […]

L’article La Galaxy Tab A 8.4 (2020) pourrait bientôt rejoindre les tablettes Android de milieu de gamme est apparu en premier sur BlogNT : le Blog dédié aux Nouvelles Technologies.

realme lance le X50 Pro équipé d’un Snapdragon 865 et de la 5G pour 600 €

realme poursuit son ascension vers le haut de gamme avec l’annonce du realme X50 Pro, son premier smartphone 5G, que la société va promouvoir en tant que concurrent phare sur davantage de marchés que jamais. Il devait être dévoilé au Mobile World Congress cette semaine pour tenter de faire parler de lui dans le monde entier. Mais, […]

L’article realme lance le X50 Pro équipé d’un Snapdragon 865 et de la 5G pour 600 € est apparu en premier sur BlogNT : le Blog dédié aux Nouvelles Technologies.

AOC dévoile le AGON AG353UCG : un moniteur 35″ survitaminé pour les gamers (UWQHD, HDR1000, GSYNC, 200 Hz, 2ms)

Par : Sebastien
AOC sort l’artillerie lourde : son nouvel écran AGON AG353UCG est un monstre dans tous les sens du terme : grande taille ! caractéristiques élevées ! Tarif pas piqueté des hannetons ! Il faut dire que le moniteur AG35UCG est … Continuer la lecture

Le PCI Express 6.0 est déjà en préparation pour 2021 (maj)

Par : Sebastien
On le sait bien, l’évolution va toujours très vite en informatique mais là on atteint tout de même des sommets ! La norme PCI Express 4.0 commence seulement à arriver, les produits ne sont même pas encore disponibles en magasins, … Continuer la lecture

Shuttle NC03B, un MiniPC spécialisé dans la capture vidéo

Le Shuttle NC03B est un MiniPC d’allure assez classique et de format ultra compact. Avec un encombrement d’un litre seulement, il ressemble aux propositions classiques de la concurrence. Il propose cependant une fonction inhabituelle, un port HDMI en entrée qui permettra de capturer un signal audio vidéo depuis une source extérieure.

Ce Shuttle NC03B est avant tout un MiniPC complet avec son équipement classique. La marque est partie sur des puces Intel Core i5-7200U et i7-7500U Kaby Lake au TDP de 15 watts et proposant un circuit graphique Intel HD 620. La mémoire vive est répartie sur deux slots SoDimm DDR4 avec 8 Go installés par défaut en double canal mais pouvant logiquement évoluer vers 32 Go au besoin.

Le stockage de base est un SSD 128 Go au format M.2 PCIe NVMe mais une baie d’extension SATA3 2.5″ est également intégrée pour ajouter plus d’espace de stockage. Un élément important puisque le Shuttle XPC Streaming Box est prévu pour encoder des vidéos H.264 en 1080P à la cadence de 60 images par seconde au maximum. Un flux qui demandera évidemment beaucoup d’espace de stockage.

NC03B

La connectique est assez large avec en façade deux ports USB 3.1 Gen1, le premier au format USB Type-A classique et le second en USB Type-C. Ce panneau avant propose également 2 LEDs témoins d’activité du disque et d’allumage et le bouton de démarrage de l’engin.

NC03B

Sur la face arrière, on retrouvera un port d’entrée HDMI qui permettra de capturer le signal vidéo et audio d’une source externe. Une sortie au même format, un DisplayPort, deux ports USB 2.0, un Ethernet Gigabit et un port jack audio 3.5 mm stéréo combo. A noter que la partie audio est isolée pour que la gestion en capture ne soit pas sujette à des parasitages électriques du reste de la machine.

Le boitier du Shuttle NC03B mesure 14.2 cm de large comme de profondeur et 4.2 cm d’épaisseur. Il est fourni avec un adaptateur VESA pour une accroche facile derrière un écran ou un meuble. La machine est livrée par défaut sous Windows 10 Home avec OBS de Streamlab pré-installé.

Pas encore de tarif pour cette machine, sa fiche produit n’est pas non plus mise en avant sur le site du fabricant

Shuttle NC03B, un MiniPC spécialisé dans la capture vidéo © MiniMachines.net. 2020.

OS 13.4 et CarKey : ouvrir une voiture avec un iPhone ?

Par : Sebastien
Le version 13.4 d’iOS ferait référence à une nouvelle API nommée CarKey qui permettrait d’ouvrir un véhicule à distance, s’il est compatible NFC. Le déverrouillage s’effectuerait alors grâce à un iPhone ou une Apple Watch. Cette clé virtuelle pourrait même … Continuer la lecture

Apple, Huawei, Samsung et d’autres prévoient une technologie de charge rapide de 65 W cette année

Des fabricants tels que Apple, Samsung, Huawei, Xiaomi et OPPO prévoient de dévoiler cette année de puissants chargeurs basés sur la technologie GaN (nitrure de gallium), offrant potentiellement une prise en charge de la recharge rapide jusqu’à 65 W. La nouvelle émane d’une annonce de ITHome, alors ne prenez pas cela comme une confirmation officielle […]

L’article Apple, Huawei, Samsung et d’autres prévoient une technologie de charge rapide de 65 W cette année est apparu en premier sur BlogNT : le Blog dédié aux Nouvelles Technologies.

Un Core i9 10900 ES benché sur Cinebench R15/R20 et CPU-Z

Par : NHU9B

Cet article Un Core i9 10900 ES benché sur Cinebench R15/R20 et CPU-Z est apparu en premier sur Overclocking.com.

Après s’être fait remarqué via quelques photos, le Core i9 10900 refait parler de lui. En effet, nos confrères de chez XFastest partagent une vidéo où le CPU serait à l’oeuvre sur plusieurs benchs. On parle ici de Cinebench R15, Cinebench R20 et CPU-Z.

Le Core i9 10900 sur plusieurs benchs ! 

Intel Core i9 10900Avant de passer aux résultats obtenus par nos confrères, petite piquouse de rappel. Ainsi, ce CPU reste un gros modèle puisqu’il s’affiche avec 10 cœurs hyperthreadés. Gravé en 14 nm, ce CPU profite d’une architecture type Skylake et d’un faible TDP de 65W. Pour 10 cœurs, c’est vraiment bas, d’ailleurs, cela devrait garantir une chauffe contenue. Cependant, pour parvenir à une telle enveloppe thermique, Intel a dû abaisser la fréquence de base à 2.5 GHz.

Maintenant, concernant les scores, ce modèle s’affiche sur trois benchs : Cinebench R15, Cinebench R20 et le test de CPU-Z. D’ailleurs, à ce sujet, ce CPU obtient les scores suivants :

  • Cinebench R15 :
    • Single core : 182 cb
    • Multi-core : 1670 cb
  • CPU-Z :
    • Single core : 507.8 pts
    • Multi-core : 5343.2 pts
  • Cinebench R20 :
    • Single core : 441 cb
    • Multi-core : 3714 cb

Cependant, ces scores restent à prendre avec de grosses pincettes. Effectivement, lors de la vidéo, lors d’un Alt+Tab afin de ré-afficher les fenêtres CPU-Z, on peut voir un logiciel de capture fonctionner sur le PC (OCAM). Il faut garder à l’esprit que selon comment est configuré le logiciel, cela peut tirer sur le CPU et faire baisser les scores.

Retrouvez le contenu intégral de cet article ici Un Core i9 10900 ES benché sur Cinebench R15/R20 et CPU-Z

❌