🔒
❌
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 2 juin 2020Technologie - Autres

Les sorties Netflix de la semaine #8 – 13 Reasons Why…

UNE SEMAINE LOURDES EN SÉRIE A SUCCÈS

 

En remplacement de nos traditionnels récap ciné hebdomadaires, nous avons décidé chez Vonguru de vous résumer chaque semaine les sorties Netflix à venir. Eh oui, on a tous hâte de voir nos salles obscures rouvrir mais pour patienter, les plateformes de streaming continuent à proposer du contenu exclusif chaque jour. Films, séries, documentaires, tout y passe pour le plaisir du plus grand nombre et de nombreuses suites de séries à succès ont déjà été tournées. On vous invite aussi à lire notre récap de la semaine précédente. Une grosse semaine vous attend à partir de ce mardi. Que ce soit en films ou en séries, le programme est très chargée avec notamment la saison finale de 13 Reasons Why.

 

The Last days of American Crime

Un braqueur de banques décide de monter le casse du siècle avant que le gouvernement américain enclenche un signal anti-criminalité qui contrôlera les cerveaux des gens.

Voir sur Netflix

 

 

Premier Contact

Une linguiste cherchant le moyen de communiquer avec des extraterrestres découvre un lien entre leur message et le destin de l’humanité, mais aussi avec sa propre sa vie.

Voir sur Netflix

 

 

La Fête à la maison – 20 ans après (Saison 5, dernière saison)

Les aventures de la famille Tanner continuent : DJ Tanner-Fuller est en colocation avec sa sœur Stephanie et son amie Kimmy qui l’aident à élever ses trois garçons.

Voir sur Netflix

 

 

M’entends-tu ? (Saison 1)

Trois amies dans un quartier défavorisé s’accrochent à l’espoir et à l’humour pour supporter leurs relations amoureuses chaotiques et leurs familles dysfonctionnelles.

Voir sur Netflix

 

 

BAKI (Partie 3)

Alors que le champion d’arts martiaux Baki Hanma s’entraîne pour surpasser son père, un combattant légendaire, cinq féroces condamnés à mort viennent l’affronter à Tokyo.

Voir sur Netflix

 

 

FAUDA (Saison 3)

Un agent israélien interrompt sa retraite pour traquer un combattant palestinien qu’il pensait avoir tué et déclenche ainsi une série d’événements dramatiques.

Voir sur Netflix

 

 

13 Reasons Why (Saison 4)

Le jeune Clay Jensen se retrouve au centre d’une série de secrets déchirants qui prennent un tour tragique après le suicide d’une camarade de classe.

Voir sur Netflix

 

 

Queer Eye (Saison 5)

Sortez les mouchoirs ! Cinq nouveaux experts à la pointe de la mode, avec beaucoup de savoir-faire et de franc-parler, débarquent pour réaliser des relookings émouvants.

Voir sur Netflix

 

Les sorties Netflix de la semaine #8 – 13 Reasons Why… a lire sur Vonguru.

Recréer une icône de jeu Origin sur le Bureau - Windows toutes versions

Vous avez supprimé les icônes de vos jeux achetés sur Origin sur le Bureau ? Le service en ligne vous permet de les recréer.
Hier — 1 juin 2020Technologie - Autres

La suite de mastering iZotope Ozone 9 Elements disponible gratuitement

Par : Faskil

Une petite news en vitesse pour vous signaler la disponibilité d’iZotope Ozone 9 Elements gratuitement. Mais ne trainez pas : l’offre n’est valable que jusqu’au 5 juin. Version « light » du pack complet, cette suite d’utilitaires intègre...

Lisez plutôt La suite de mastering iZotope Ozone 9 Elements disponible gratuitement avec sa vraie mise en page sur Geekzone. Pensez à vos rétines.

OneGX1 : 4 manières de jouer avec son One Netbook GX1

Le calendrier de sortie du OneGX1 se dessine et la marque annonce le lancement des réservations pour la fin du mois. Dès le 29 Juin, il sera possible de réserver son mini portable gaming et d’obtenir gratuitement la manette adaptée spécialement pour elle.

OneGX1

Il s’agit d’un système de manettes que le OneGX1 pourra accueillir sur les côtés de l’appareil. Accessoires non indispensables, elles apporteront tout de même de belles capacités à l’engin. On retrouvera à droite un jeu de bouton ABXY classique et en dessous un Mini Joystick. A gauche un second joystick et des touches fléchées. Les petits fléchées de part et d’autres sont des boutons de contrôle et le dessus des manettes comportent des gâchettes supplémentaires. L’ensemble, une fois arruimé à l’engin, permettra de l’utiliser comme une – grosse – console de jeu portable.

OneGX1

Mais la marque a également pensé à d’autres usages de l’engin. On pourra d’abord rassembler les deux côtés de la manette – façon Switch – pour s’en servir à distance. Cela sera utile en connectant le OneGX1 à un écran secondaire.

One-Netbook

Il sera également possible d’utiliser les manettes séparées pour jouer à plusieurs. Evidemment la connectique permettra de brancher ses propres manettes de jeu ou de jouer au clavier et à la souris.

OneGX1

La marque en profite au passage pour confirmer que le clavier sera bien rétro éclairé avec un dispositif RGB complet. Des version 4G et 5G seront également disponibles. 

OneGX1

Les poids et encombrement de l’engin sont également confirmés : 620 grammes pour la machine nue, sans les manettes. 13.6 cm de profondeur et 17.3 cm de large. L’écran 7 pouces n’a toujours pas de définition officielle mais a priori il s’agira bien d’un FullHD IPS classique.

Le reste des informations sur le processeur, la mémoire et les évolutions possible de cette machine ont été détaillées dans ce précédent billet.

OneGX1 : 4 manières de jouer avec son One Netbook GX1 © MiniMachines.net. 2020.

Le Forum d'Sospc.name a fait peau neuve !

Par : admin

Merci à vous de suivre le flux Rss de www.sospc.name. ;o)<

Cela faisait quelques mois que je souhaitais vous proposer un nouveau Forum d'assistance plus convivial et pratique. C'est désormais un nouvel espace qui vous attend ! Après près de trois semaines de réglages, modifications, transformations, adaptations, (énervements, arrachages de cheveux...) je vous propose enfin un nouveau site où les abonnés Premium d'Sospc pourront venir demander […]

Cet article Le Forum d'Sospc.name a fait peau neuve ! est apparu en premier sur votre site préféré www.sospc.name ;o)<

HP ZBook Firefly 14″, une station de travail ultracompacte

Le HP ZBook Firefly 14″ c’est bien une station de travail, mais elle profite des efforts menés ces dernière années par le marché pour alléger les machines pour prendre la forme d’une solution compacte et légère. 32.3 cm de large, 21.46 cm de profondeur, une épaisseur de 1.795 cm et un poids de 1.4 Kg. Si vous avez connu les machines d’il y a 3 ou 5 ans, votre épaule se souvient encore de l’horreur que c’était de balader ce type d’engin.

HP ZBook Firefly 14"

Et pourtant le HP ZBook Firefly 14″ est une vraie solution de travail. On retrouve à son bord un processeur Intel Core i7 vPro Comet Lake-U associé à un circuit graphique Nvidia Quadro P520 4 Go. Evidemment pas la solution la plus haut de gamme dans le genre mais une machine qui proposera des performances suffisantes pour travailler en mobilité. Avec jusqu’à 32 Go de mémoire vive et différentes options de stockage SSD, l’objet sera suffisamment compétent pour énormément de tâches en mobilité.

HP ZBook Firefly 14"

HP a d’ailleurs fait des choix dans ce sens avec certains postes très travaillés. L’écran est par exemple assez peu encadré puisqu’il représente 86% de la surface disponible. La dalle disponible en version UltraHD proposera un rétro-éclairage de 550 à 1000 nits. Il est également compatible DisplayHDR 400 et proposera une option de sécurité HP SureView.

HP ZBook Firefly 14"

Le clavier est un chiclet assez classique, rétro éclairé, mais embarquant également un Glidepoint pour travailler dans des espaces réduits comme dans les transports. Sous la barre espace on retrouve tout de même un pavé tactile dont les boutons sont placé au dessus. Une solution prévue pour qu’ils puissent être manipulés aussi facilement avec le glidepoint qu’avec le pavé.

HP ZBook Firefly 14"HP ZBook Firefly 14"

Le tout est englobé dans un châssis renforcé en métal avec des éléments en plastique recyclé. L’autonomie annoncée est de 17 heures suivant un protocole n’engageant probablement pas la totalité des compétences des composants évidemment… La connectique est plutôt bonne avec deux ports USB 3.1 Gen1, deux ports Thunderbolt, une sortie HDMI 1.4b plein format et un port audio 3.5 mm combo. Les versions 4G de l’appareil proposeront en outre un lecteur de cartes SIM. On retrouvera en interne une webcam 720P et une webcam infrarouge pour de la détection de visages et un système d’enceintes Dolby signé Bang&Olufsen placé directement sous l’écran. Un petit lecteur d’empreintes est également disponible sur le repose poignets.

Pas encore de prix ni de disponibilités pour le moment

HP ZBook Firefly 14″, une station de travail ultracompacte © MiniMachines.net. 2020.

GPU-Z 2.32.0 est disponible en téléchargement

Par : Sebastien
Le programme GPU-Z, qui permet d’obtenir facilement toutes les caractéristiques techniques concernant la carte graphique et le GPU qui équipe votre ordinateur, vient de sortir dans une nouvelle version. Aujourd’hui nous avons donc droit à la version 2.32.0 de GPU-Z … Continuer la lecture

GPU-Z 2.32.0

Par : Sebastien
GPU-Z 2.32.0 est un programme très pratique qui permet d’obtenir de nombreux détails techniques concernant sa carte gaphique. GPU-Z est en quelque sorte aux puces graphiques (GPU) ce que CPU-Z est aux processeurs (CPU). GPU-Z est en mesure de fournir … Continuer la lecture

Bons Plans : un festival de forfaits 4G incluant 100 Go de DATA !

Par : Sebastien
Les trois principaux opérateurs mobiles du marché, j’ai nommé : Bouygues, Sosh et SFR Red, proposent simultanément des forfaits mobiles assez costauds englobant 100 Go de DATA utilisables en France. Ces offres intéresseront principalement les utilisateurs les plus gourmands qui … Continuer la lecture

Les Promos de Juin sont arrivées : Windows 10 Pro à 8,43€ et Office 2016 Pro à 21,73€ !

Par : admin

Merci à vous de suivre le flux Rss de www.sospc.name. ;o)<

On démarre la semaine avec de nouvelles promotions super chouettes.   u2key.com est un site spécialisé dans la vente de licences. Il vous propose l'envoi en quelques minutes de votre clé par mail et un paiement sécurisé via Paypal. Comme d'habitude, je le répète, il n'y aura pas d'envoi de CD ou DVD. A savoir, […]

Cet article Les Promos de Juin sont arrivées : Windows 10 Pro à 8,43€ et Office 2016 Pro à 21,73€ ! est apparu en premier sur votre site préféré www.sospc.name ;o)<

Escape Game (Party) : quand des pros de l’escape en font du jds !

Escape Game (Party) : quand des pros de l’escape en font du jds !

 

Le Château aux 100 oubliettesL’Île aux 100 squelettesLa Forêt aux 100 sortilègesLa Cité aux 100 mystères… La collection « Vivez l’aventure » de Gründ avait bercé mon enfance bien avant que je ne découvre les Livres dont vous êtes le héros dont ils étaient finalement une variation illustrée et plus enfantine, Livres qui eux-mêmes émulaient quelques sensations du jeu de rôle. En passant par le jeu vidéo (et notamment les text-RPG), tous ces genres ont nourri l’apparition des escape game au Japon en 2007, expériences narratives et coopératives reposant sur l’enfermement d’un groupe pendant une heure (généralement) dans une pièce ou un ensemble de pièces truffée d’énigmes.

Depuis 2013, ces escape game ont proliféré en France, et ont inspiré le jeu de société, avec les fabuleux Unlock! notamment, les DeckscapeSherlock Q-SystemDecktectiveUndo, les box pour animer des escape chez soi, voire les kits pour les confectionner soi-même, la réception de lettres-escape… et des retours au livre, les escape books, les revues Escape Quest, amusants aménagements de formes largement antérieures au phénomène avec le phénomène lui-même.

En plus de dénoter l’effet de mode, cela signifie naturellement aussi que le marché de l’émulation socioludique de l’escape game est ultra-concurrentiel, et qu’il devient difficile de tirer son épingle du jeu. J’étais donc assez curieux de voir ce que Mango avait à proposer avec ses livres Escape Game et sa boîte Escape Game Party, possédant cet argument très fort d’une série lancée par EscapeGame.fr, un site référençant tout ce qui se fait en France et livrant de nombreuses critiques des salles, utilisant donc son expertise afin de concocter les intrigues et énigmes auxquelles nous seront confrontés dans ces deux variations !

Aussi présenterons-nous ici les deux Escape Game livresques Une Nuit à la bibliothèque et Le Dernier Casse, tous deux vendus 8,95 €, puis l’Escape Game Party L’Évasion d’Alcatraz, vendu 9,95 €.

Escape Game

Une Nuit à la bibliothèque et Le Dernier Casse : de l’escape en livre illustré

 

Les deux livres Escape Game reprennent assez fidèlement la forme des antiques X aux 100 Y, normalement imaginés pour une lecture solitaire et portable, mais n’empêchant bien entendu pas de les parcourir à deux, seulement parsemés d’énigmes naturellement un peu plus complexes (à partir de 12/14 ans je dirais, une information qui aurait été bienvenue sur la couverture ou au dos), avec l’invitation à se munir d’une feuille et d’un stylo pour prendre quelques notes (pas trop, rassurez-vous) et la contrainte d’essayer de les achever en une heure (pour « faire escape » quand même).

Une Nuit à la bibliothèque est écrit par Clémence Gueidan, Guillaume Natas et Florent Steiner, les créateurs de l’enseigne parisienne d’escape rooms Epsilon Games, et illustré par la dessinatrice Je suis une légume, dans un style plus fonctionnel que réellement enchanteur, mais au moins très lisible.

L’intrigue elle-même est strictement prétexte : étudiant ayant « oublié » le livre indispensable à vos révisions en vue de l’examen du lendemain, vous décidez de vous infiltrer à la bibliothèque pour le consulter alors qu’elle est fermée, et en profitez pour ouvrir une porte vers une salle strictement interdite d’accès. Le tout est résumé textuellement au lieu d’être synthétisé sur une planche de bande dessinée par exemple, dommage, mais encore une fois, tout ce qui importe, ce sont les énigmes et leur succession.

Or cette pièce mystérieuse intrigue dans le meilleur sens du terme, parce qu’elle ne comporte aucune instruction extra-diégétique mais recèle de nombreux éléments hétéroclites donnant la clef d’une unique énigme. Et de fait, on repère immédiatement quelques pistes, dont on apprend à faire sens dans un agréable appel à notre esprit logique.

Escape Game

 

En outre, chaque énigme donne lieu à une suite de un à quatre chiffres, qui ne sont pas le numéro d’une page mais un code, pour lequel on se reporte à « l’index des chemins », où se trouvent à la fois la conséquence dramatique de ce que l’on a trouvé et l’instruction mécanique pour la suite. Très judicieux pour que le lecteur n’ait pas à trouver quelque chose de trop simple (à la fois parce que quatre chiffres octroient plus de possibilités que deux, et parce qu’il est trop aisé de chercher le numéro d’une page), et pour ajouter de l’histoire entre les pages, y compris pour relater nos échecs.

En fait de révisions, on va surtout être transporté dans l’univers de quelques livres, ce qui donne lieu à de sympathiques explorations de styles tant narratifs que graphiques, trop courtes à mon avis, mais c’est la preuve qu’elles sont réussies et que l’on souhaiterait un prolongement du concept !

Avec quatre livres différents, plus la situation de base, vous aurez ainsi cinq temporalités à découvrir, ce qui vous donnera la sensation d’une variété constante sur une trentaine de pages à peine. Outre le rythme, cette concision offre également une bonne variété d’énigmes à la difficulté assez équilibrée.

Il faut dire que les deux pages d’indices en fin d’ouvrage sont assez bien faites, même s’il est difficile de ne pas lorgner sur « l’indice 3 » d’une énigme en lisant son « indice 1 », et que l’absence de réel code visuel de distinction avec les pages de solution pourrait donner lieu à des spoils gênants pour le lecteur inattentif. Du moins ne risque-t-on jamais d’être perdu ou réellement frustré !

Escape Game

 

Le Dernier Casse est conçu par Cindy Tolly et Rémy Strobbe, et illustré dans un style assez similaire par Emmanuel Grard.

Braqueur de banques, vous êtes contacté par un mystérieux Mick qui dit vous connaître bien que vous ne sachiez rien de lui, et qui vous aiguille vers un gros casse qui pourrait être votre dernier, celui de la Hardford Bank.

L’intrigue est ainsi plus linéaire, ce qui joue probablement en sa faveur en termes d’immersion. Les concepteurs de cet escape game livresque ont d’ailleurs renoncé à l’index, qui pouvait sortir trop souvent le joueur de son aventure, en faveur d’un système qui peut de temps à autre s’avérer plus confus, mais revendique au contraire une plus grande intuitivité, tantôt par des énigmes indiquant le numéro de la page à laquelle se reporter, tantôt par des pages écornées signifiant que l’on a accès à la page précédente et/ou suivante.

En constante évolution, Mango Éditions a cette fois clairement distingué indices et solutions dans deux rubriques aux marges de couleur différente. On aurait certes pu faire mieux qu’orange et rose, qui se confondent quand il fait un peu sombre, mais on ne risque pas de manquer l’inscription « Indices »/« Solutions » dont le blanc se détache bien de la marge.

J’ai peut-être trouvé que les indices avaient davantage tendance que dans Une Nuit à la Bibliothèque à exister pour exister, en répétant en fait ce qui était déjà évident dans l’énigme ou les indices précédents… Enfin on est dans du pinaillage, l’essentiel est que l’on puisse y trouver l’aide nécessaire pour surmonter toute énigme un peu délicate, et c’est tout à fait le cas.

Escape Game

 

Une Nuit à la Bibliothèque et Le Dernier Casse s’avèrent d’intéressantes transpositions socioludiques des principes de l’escape game, notamment parce que l’on sent la patte des professionnels de « vrais » escape dans la difficulté et l’enchaînement des énigmes, bien conçues pour occuper peu ou prou la durée canonique d’une heure, respecter la contrainte thématique d’un relatif enfermement dans un lieu (pour notre avatar) et un livre (pour le lecteur), et triturer les méninges sans frustration, notamment grâce à un système d’indices bien fait.

 

Escape Game PartyL’Évasion d’Alcatraz, une box d’énigmes

 

Escape Game Party

 

Conçue par Océane et Victor Grimoin, illustrée par Emmanuel Grard, cette Évasion d’Alcatraz se présente donc dans une boîte. Rien à voir cependant avec les Escape Box, puisqu’il s’agit réellement ici d’embarquer deux à six joueurs dans une succession d’énigmes immédiate, le chronomètre étant pratiquement déclenché à son ouverture.

Le jeu est plus particulièrement imaginé pour deux, l’un prenant le « Guide de Max » et l’autre les sept « Fiches de Mathilde », les autres se répartissant entre ces deux rôles. On déploie en outre entre les deux « camps » le grand plan d’Alcatraz, et tous ont accès librement au livre commun, qui comporte également les indices et solutions.

Max et Camille sont donc deux détenus de la même prison, ayant soudoyé le gardien pour qu’il désactive les caméras pendant une heure, place des notes un peu partout pour les aider à s’évader, et mette un canot à leur disposition à la fin du parcours. Ils devront ainsi coopérer pour surmonter des énigmes… sauf quand on leur demandera d’en résoudre séparément, voire qu’on les mettra en compétition pour résoudre une énigme avant l’autre !

Max possède des codes pour valider certaines énigmes de Camille et inversement, évitant toute triche et accroissant une inattendue tension semi-coopérative. Il faut dire que le gardien ne vous promet qu’un canot à la sortie d’Alcatraz, de sorte que l’on aide l’autre tant que cela sert nos intérêts, mais qu’on est tous les deux prêts à courir aussitôt que ce ne sera plus le cas…

Escape Game Party

 

Pour 10 euros à peine, L’Évasion d’Alcatraz surprend par sa générosité matérielle et mécanique. La boîte comporte en effet un relatif foisonnement de pièces diverses, qui occupe agréablement l’espace et distingue même la manière qu’ont les deux avatars de progresser, l’une à partir de fiches, l’autre avec un carnet, les deux ensemble avec un manuel commun. On est ainsi loin d’une succession d’énigmes sans personnalité, d’autant que la tension semi-coopérative apporte une intéressante immersion aux joueurs pratiquant cet escape game party.

Escape Game (Party) : quand des pros de l’escape en font du jds ! a lire sur Vonguru.

Désactiver ponctuellement la protection antivirus de Windows Defender - Windows 10

Certains outils avancés ne font pas forcément bon ménage avec un antivirus. Cela est le cas par exemple du système de secours MediCat dont les outils peuvent être supprimés automatiquement lors de la création de votre clé de secours. Pour éviter cela, vous pouvez désactiver temporairement la protection antivirus de Windows 10.
À partir d’avant-hierTechnologie - Autres

Test – HTC Viveport et Infinity

HTC Viveport et Infinity, indissociables du Vive Cosmos

 

Il y a quelques jours, nous vous proposions le test du casque de réalité virtuelle de HTC, le Vive Cosmos. Aujourd’hui, nous allons vous parler de manière assez rapide de la plateforme de jeux VR de la marque, a.k.a. Viveport, ainsi que de son système d’abonnement, Viveport Infinity. Il s’agit d’un service d’abonnement permettant de profiter d’un vaste catalogue de jeux en réalité virtuelle de façon illimitée (ou presque) pour 14,99 € par mois ou 119,88 € par an. Nous sommes donc ici sur le Prime Video, et non pas le Netflix de la VR Gaming, car tous les jeux ne sont pas disponibles via l’abonnement. En effet, certains se veulent payants, mais nous y reviendrons.

 

Abonnement viveport infinity

 

Viveport et Infitiny, comment ça fonctionne ?

 

Pour commencer, il suffit de vous rendre sur le site, de créer un compte, et de télécharger l’application. L’interface sobre mais efficace, permet de s’y retrouver facilement. Vous pouvez facilement rechercher un jeu ou bien voir les nouveautés. Différents classements vous sont proposés, par nom, popularité, ou bien encore par notes et types de jeux. Parfait donc selon ce dont vous avez besoin.

Cependant attention, comme dit plus haut, certains jeux ne sont pas disponibles avec l’abonnement. À noter que pour l’achat d’un Vive Cosmos, vous aurez le droit à 6 mois d’abonnement offerts et ça, c’est réellement le top. En effet, je pense réellement que Viveport Infinity est indispensable lorsque l’on fait l’acquisition d’un casque VR HTC, surtout s’il s’agit d’une première expérience et qu’on désire jouer à beaucoup de jeux, testant ainsi un panel aussi large que possible.

 

screen liste jeux

 

Ici, la volonté d’HTC est très claire : démocratiser la réalité virtuelle au sein du grand public. En effet, à l’heure où encore beaucoup d’utilisateurs hésitent à se lancer dans la VR, notamment à cause du prix des casques, proposer un catalogue aussi large à un prix si intéressant aide grandement les gens à se décider à s’équiper, surtout en sachant que comme dit plus faut, 6 mois sont offerts avec l’achat d’un casque HTC Vive. Attention cependant, l’ajout de sa carte bancaire est nécessaire, pensez-bien à vous mettre une petite alarme donc si vous décidez de ne pas prolonger l’abonnement au delà des 6 mois gratuits.

 

screen homepage viveport

 

Ayant pu tester le Vive Cosmos pendant plusieurs semaines, j’ai pu, grâce à la plateforme de la marque, télécharger et donc tester des dizaines de jeux et ce gratuitement. Quand on pense au prix d’investissement d’un casque, on ne peut que se réjouir d’avoir un catalogue gratuit si fourni et riche, si bien que même sans ouvrir le porte-monnaie, vous aurez déjà de quoi vous amuser largement et pour de très nombreuses heures. Tous les jeux ne sont évidemment pas gratuits, et tous ne sont pas non plus compatibles avec le Vive Cosmos, ou tout du moins, pas optimisés pour ce dernier. Il vous faudra donc vérifier au préalable afin de ne pas avoir de mauvaises surprises et puis au pire, puisque gratuits, vous aurez téléchargé un jeu pour rien.

Une fois que vous aurez cliqué sur un jeu qui vous intéresse, vous verrez la compatibilité de ce dernier avec les différents modèles de caques VR, la façon dont il peut être joué, assis ou debout par exemple, sans oublier la configuration requise pour le faire tourner, le nombre de joueurs possible etc. Je dois dire que l’interface est très esthétique et visuellement claire. On retrouve toutes les informations utiles en un seul clic.

Viveport se lie également à Steam et inspecte votre bibliothèque de jeu, c’est comme cela qu’on retrouve par exemple Half-Life: Alyx directement sur la plateforme. Petit bémol cependant, le logiciel, ainsi que le site officiel, sont assez lents par moment, des soucis de serveurs ?

 

screen librairie de jeux

 

Conclusion

 

Viveport est une plateforme réellement bien pensée qui ne demande qu’à s’améliorer. De son côté Viveport Infinity est un réel atout qu’il vous faudra prendre si vous vous décidez à acquérir votre casque VR HTC, afin de profiter de la meilleure expérience qui soit. Évidemment par moment, les jeux qui vous feront le plus de l’œil seront payants, comme Half-Life: Alyx par exemple, dont je me ferai un réel plaisir de vous parler dans les jours à venir au travers d’un nouveau test ! Alors, vaut-il à lui tout seul l’achat d’un casque VR ?

Test – HTC Viveport et Infinity a lire sur Vonguru.

Une déchiqueteuse de documents : un bon moyen de préserver sa vie privée

Par : admin

Merci à vous de suivre le flux Rss de www.sospc.name. ;o)<

Je vous demande régulièrement d'être vigilant afin de ne pas divulguer d'informations sensibles sur les réseaux sociaux, de ne pas enregistrer vos mots de passe sur les navigateurs, bref, de prendre des mesures de sécurité afin de ne pas laisser fuiter des informations privées sur le Web. Mais qu'en est-il de tous les documents papier […]

Cet article Une déchiqueteuse de documents : un bon moyen de préserver sa vie privée est apparu en premier sur votre site préféré www.sospc.name ;o)<

Vendredisques : édition du 29/05/2020

Bonjour et bienvenue dans Vendredisques, la petite sélection musicale de fin de semaine de Geekzone. Très à la bourre, cette semaine, mais fidèle au poste malgré tout pour vous proposer trois petites nouveautés qui ont rythmé...

Lisez plutôt Vendredisques : édition du 29/05/2020 avec sa vraie mise en page sur Geekzone. Pensez à vos rétines.

Utiliser son téléphone mobile comme point d'accès Wi-Fi [Replay]

Par : admin

Merci à vous de suivre le flux Rss de www.sospc.name. ;o)<

Vous êtes en déplacement pour des raisons professionnelles ou personnelles, vous souhaitez utiliser votre ordinateur portable et là, patatra, trouver un réseau Wifi gratuit ou pas trop cher (et fiable...) c'est vraiment la galère. Sauf que vous n'y pensez pas, mais votre téléphone mobile peut vous être d'une très grande utilité. On en parle aujourd'hui. […]

Cet article Utiliser son téléphone mobile comme point d'accès Wi-Fi [Replay] est apparu en premier sur votre site préféré www.sospc.name ;o)<

Désactiver les services Telnet et SSH - Synology

Les services Telnet et SSH sont souvent la cible d'attaques malveillantes. Si vous ne les utilisez pas en continu, nous vous conseillons de les désactiver et de les réactiver que lorsque vous en aurez besoin avec des ports différents.

Torréfaction #133 : Valorant, Crucible, Joplin, Zettlr et une clé Doom Eternal à gagner !

Par : Faskil

Cette semaine : le patch pour Doom Eternal, Atomicrop, Crucible, Valorant sort le 2 juin, une tonne de jeux gratos sur la page Twitch Prime, soldes d'été chez GOG, Joplin, Zettlr, Consent-O-Matic, Edge Chromium continue de se bonifier, Erik Hall - Music For 18 Musicians (Steve Reich), Moodymann - Taken Away, Game Maker's Toolkit et Raspeberry Pi 4 : une version avec 8 Go de RAM débarque.

Lisez plutôt Torréfaction #133 : Valorant, Crucible, Joplin, Zettlr et une clé Doom Eternal à gagner ! avec sa vraie mise en page sur Geekzone. Pensez à vos rétines.

Emilia : un boitier Raspberry Pi pour les fans d’Amiga

Simon Bachman est un vrai fan des Amiga et cela se sent dans son travail puisqu’en tant que développeur de jeu, il a travaillé sur Pathways, un titre sorti en 2019 qui fleure bon le pixel des Commodore. Cette passion l’a également amené à travailler sur des projets plus personnels.

Emilia

A réception de son imprimante 3D Prusa, il s’est mis a développer un boitier original pour Rasberry Pi. Baptisé Emilia, ce boitier est conçu pour accueillir un clavier 60%, un modèle plus compact qu’un clavier classique mais avec un vrai mécanisme Cherry MX. Il a utilisé un modèle Pok3r de Vortex indisponible en France mais on trouve beaucoup de modèles équivalents sur le marché. 

Emilia

Après une série d’impressions, quelques bonnes feuilles de papier de verre et de bonnes couches de peinture, son boitier était prêt a recevoir un peu d’électronique.

Emilia

Le choix s’est naturellement porté vers un Raspberry Pi qui est intégré directement au châssis de l’Emilia.

Emilia

Emilia Emilia Emilia

Le résultat est cette solution autonome qui reprend les codes de design des Amiga 600 et Amiga 1200. Il suffit ensuite d’utiliser un émulateur Amiga comme Happiga pensé pour les cartes Raspberry Pi pour retrouver toute l’ambiance de ces machines mais également leur logithèque si particulière.

Emilia

Il a, depuis, publié une nouvelle série de photos d’une nouvelle version de cet engin. Cette fois-ci en rouge et blanc pour une machine totalement dédiée au jeu. L’objet utilise un émulateur Amiga sous Raspbian et le résultat est à tomber. Si vous avez connu des titres comme ce Turrican3 à l’époque, le petit brin de nostalgie mélangé à la pertinence de ce nouveau design ne pourra que vous faire fondre.

Emilia

La très bonne nouvelle de ce projet, c’est que Simon a indiqué qu’une fois les éléments de son design achevés, il compte les partager. Cela risque de prendre un peu de temps mais vous pouvez suivre son compte Twitter pour être tenu au courant

Merci à @Cafeine pour l’info <3.

Emilia : un boitier Raspberry Pi pour les fans d’Amiga © MiniMachines.net. 2020.

Xiaomi Mi Routeur AX1800 : Le Wifi 6 sauce low-cost !

Le 802.11ax, aka le Wifi6, c’est le format le plus rapide de réseau sans fil à destination des particuliers aujourd’hui. Un format qui se paye au prix fort en règle générale mais que certains veulent démocratiser. C’est le cas de Xiaomi qui propose un Mi Routeur AX1800 abordable pour le grand public.

Xiaomi Mi router ax1800

Commençons d’emblée par son plus grand défaut, ce Mi Routeur AX1800 ne dispose pas d’une interface en Français mais en Anglais. Un détail qui évoluera peut être au gré des diverses mise à jour mais qui rebutera d’emblée une partie des utilisateurs pouvant être intéressés. 

Cela étant dit, le Mi Router AX1800 a pas mal d’atouts et pour qui la barrière de la langue pourra être dépassée, il devrait avoir suffisamment de points forts pour se faire une place éventuelle dans un équipement domestique. L’objet commence à se démarquer par son aspect original, une construction en colonne qui se démarque des solutions habituellement étendues à plat et bardée d’une multitude d’antennes. Plus sobre, l’objet pourra être positionné à côté d’une box sans que cela ressemble à l’antre d’une grosse araignée.

Xiaomi Mi router ax1800

La connectique proposée est, par contre, assez limitée, trop peut être pour certains d’entre vous. Cela ressemble à une économie de bouts de chandelle sur cet appareil mais cela s’explique sans doute également par la volonté de proposer des modèles plus complets… et plus chers, pour la marque. Un port WAN est présent pour relier le routeur à votre box fibre, 4G ou ADSL. Trois maigres ports Ethernet Gigabit et… c’est tout. Pas de port USB pour connecter un disque ou une clé voir une imprimante. Dommage. Même si vous poourrez compter sur un NAS ou autre pour compenser ces manques.

Le Mi Router AX1800 embarque une solution signée Qualcomm avec un SoC quadruple coeur Cortex-A53 cadencés à 1.2 GHz IPQ6000 dédié à ce type d’appareil associé à 256 Mo de mémoire vive et 128 Mo de ROM. Cette solution se distingue par l’emploi d’un NPU dédié à des tâches de Machine Learning. L’idée, ici, est de comprendre vos habitudes d’usage et de les anticiper. Le NPU permettra d’adapter les débits, de les optimiser, d’encoder les données et de réduire la latence de certains usages en les identifiant et en les privilégiant. 

Xiaomi Mi router ax1800

La solution propose des fonctions classiques de multiplexage pour limiter la latence globale de la solution mais également assurer une connexion stable. On retrouve également du WiFi Mesh pour piloter divers relais afin de couvrir les endroits les plus inaccessibles. Xiaomi promet la prise en charge de 128 appareils qu’il sera possible de suivre finement grâce à l’application compatible – en anglais également – ou votre navigateur en vous connectant au routeur.

Xiaomi Mi router ax1800

Deux LEDs en façade permettent de suivre l’état de l’engin

Le Mi Router AX1800 propose un Wifi6 double bande classique mais sera également, évidemment, compatible avec les protocoles plus anciens : Wifi5 et inférieurs, dans la limite de leurs débits. La vitesse maximale annoncée est de 574 Mbps en 2.4 GHz et 1201 Mbps en 5 GHz. Des éléments très théoriques puisque susceptibles d’être dégradés autant par la distance que par tout obstacle entre le routeur et votre récepteur.

Découvrir le meilleur prix de ce produit sur MisterMatos

Dernier point, le tarif. Officiellement, l’objet est en vente pour 329 Yuans en Chine. Soit environ 44-45€ suivant les cours. C’est fort peu cher pour une solution Wifi6 malgré ses défauts. Un prix Hors-Taxes qui se traduit en importation avec le port compris pour 61.75€ en promotion sur Gearbest ces jours-ci. Le prix d’une solution Wifi5 classique… mais peut être plus complète en connectique. A voir si ce modèle ne peut pas venir également s’insérer facilement dans un réseau existant.

Xiaomi Mi Routeur AX1800 : Le Wifi 6 sauce low-cost ! © MiniMachines.net. 2020.

Développement Java/NetBeans : GitHub met en garde contre le malware Octopus Scanner

GitHub a publié une alerte de sécurité indiquant qu'au moins 26 projets open source Java hébergés par la plate-forme ont été identifiés comme étant infectés par un malware baptisé Octopus Scanner.

GitHub a été prévenu par un chercheur en sécurité. Vérification faite, le service d'hébergement de projets à découvert quelque chose qui n'avait jamais été vu sur cette plate-forme auparavant : un malware conçu pour recenser des projets NetBeans y et placer des portes dérobées, ceci en utilisant le processus de construction et les artefacts qui en résultent pour se propager. Le billet de GitHub précise que :

Le malware est capable d'identifier les fichiers de projet NetBeans et d'incorporer une charge utile malveillante à la fois dans les fichiers de projet et dans la création de fichiers JAR.Voici une description du fonctionnement d'Octopus Scanner:

  • Identifier le répertoire NetBeans de l'utilisateur
  • Énumérer tous les projets dans le répertoire NetBeans
  • Copier la charge utile malveillante cache.dat dans project/cache.dat
  • Modifier le project/build-impl.xmlfichier assurer que la charge utile malveillante est exécutée à chaque construction du projet NetBeans
  • Si la charge utile malveillante est une instance du scanner Octopus lui-même, le fichier JAR nouvellement créé est également infecté.

Le billet donne ensuite une analyse technique très détaillée du fonctionnement de Octopus Scanner. Ces informations permettront aux développeurs travaillant avec NetBeans de vérifier s'ils sont infectés. A priori, toujours selon le billet, Octupus Scanner a été développé spécifiquement pour NetBeans et ne vise pas d'autres environnements de développement intégrés Java.

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Sortie de Qt 5.15 LTS avec une nouvelle couche d'abstraction 3D

Un billet sur le blog de Qt annonce la sortie de Qt 5.15 LTS, dernière mouture de la série 5. La plus stable et la meilleure de la série 5, selon les termes de l'équipe de développement.

Qt 5.15 LTS doit servir de templin vers Qt 6, mais vient aussi avec ses nouveautés propres. Notamment l'équipe de développement à commencé à travailler sur une couche d'abstraction pour les API 3D existantes et non plus OpenGL seulement. Cela recouvre les API Metal d'Apple, Vulkan du Khronos Group et Ditect 3D 12 de Microsoft. Avec la promesse d'avoir une solution qui fonctionne partout. Cette abstraction s'appelle l'interface matérielle de rendu Qt (RHI) et peut être utilisée pour exécuter des applications Qt Quick en plus de Direct 3D, Metal et Vulkan ainsi qu'OpenGL. Elle arrive en préversion dans Qt 5.15. Il faut positionner une variable d'environnement pour l'activer.

A remarquer encore, Qt 5.15 est livré avec un Qt Quick 3D entièrement pris en charge, ce qui vous permet de définir une scène 3D en QML, définir vos maillages, lumières et matériaux et tout combiner de manière transparente avec votre interface utilisateur 2D. Là où vous deviez développer les pièces 2D et 3D séparément en utilisant différentes technologies (en utilisant Qt 3D, Qt 3D Studio ou OpenGL brut), vous avez maintenant une solution intégrée à portée de main. La vidéo ci-dessous est une démonstration de ce qu'il est possible de faire avec Qt Quick 3D.

A souligner : toutes les fonctionnalités de Qt Quick 3D sont également prises en charge dans Qt Design Studio 1.5.

Comme son nom l'indique, QT 5.15 LTS bénéficie d'un support à long terme et sera maintenu pendant trois ans avec des versions régulières de correction de bogues. au-delà de la sortie de Qt 6. 

Qt 5.15 LTS peut être téléchargée depuis son site officiel.

QT vient sous deux licences. Une licence commercial et une licence GNU LGPL version 3.

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Sortie de Android Studio 4.0 avec un nouvel éditeur de mouvement

Même si la conférence Google I/O n'a pas eu lieu cette année, Google continue de faire avancer son écosystème Android. Après la publication de Android 11 Preview 4 au début du mois et une bêta annoncée pour le 3 juin, Google a annoncé la disponibilité de la nouvelle mouture de son environnement de développement intégré : Android Studio 4.0.

Parmi les nombreuses nouveautés, Google met tout spécialement en avant le nouvel éditeur de mouvements qui vient avec Android Studio 4.0. Sachant que l'API MotionLayout étend les capacités de ConstraintLayout pour aider les développeurs Android à gérer les animations complexes et les widgets dans leurs applications, le nouvel éditeur de mouvements vient faciliter la mise en oeuvre de cette API.

Cet éditeur de mouvements permet de créer, modifier et prévisualiser des animations MotionLayout sans qu'il soit besoin de créer et de modifier des fichiers XML complexes. L'éditeur de mouvement les génère pour vous, avec la prise en charge de la modification des jeux de contraintes, des transitions, des images clés et des attributs de vue. Un clic de souris permet de voir le code généré.

Nous remarquons aussi l'amélioration de l'inspecteur de mise en page. Avec lui, le débogage de votre interface utilisateur est beaucoup plus intuitif en vous donnant accès à des données qui restent à jour avec votre application en cours d'exécution et en fournissant des informations sur la façon dont les ressources sont résolues, souligne Google.

En ce qui concerne le profilage, les enregistrements CPU sont désormais séparés de la chronologie principale du profileur et organisés en groupes pour permettre une analyse plus facile. Vous pouvez déplacer des groupes vers le haut ou vers le bas ou faire glisser et déposer des éléments individuels au sein d'un groupe pour une personnalisation supplémentaire. Pour une analyse côte à côte plus facile, vous pouvez désormais afficher toutes les activités de thread dans la chronologie des activités de thread (y compris les méthodes, les fonctions et les événements) et essayer de nouveaux raccourcis de navigation pour vous déplacer facilement dans les données.


Analyse côte à côte plus facile de l'activité des threads

Les développeurs apprécieront aussi l'arrivée d'un analyseur de build pour rechercher les causes des temps de construction les plus longs. Des tâches obsolètes ou mal configurées peuvent entraîner des temps de construction allongés qui conduisent à la frustration et à une perte de productivité. L'analyseur de build vous aide à comprendre et à résoudre les goulots d'étranglement dans votre build en mettant en évidence les plugins et les tâches les plus inflentes sur votre temps de build global et en suggérant des étapes pour améliorer les choses.

Android Studio 4.0 est disponible depuis son site officiel.

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Kodlix GD41 : un MiniPC Celeron N4100 très évolutif

Le Kodlix GD41 reprend le composant de base qui a fait le succès du Kodlix GN41, le Celeron N4100. Ce processeur propose 4 cœurs et 4 threads avec 4 Mo de mémoire cache et un circuit graphique Intel UHD 600 qui offre un ensemble de services très suffisant pour une machine familiale agréable. Ses capacités de décodage vidéo, sa vitesse de traitement, tous ces éléments sont, sans être extraordinaires, assez efficaces pour répondre aux besoin d’utilisateurs particuliers sous Windows 10 comme sous Linux.

Kodlix GD41

Autour de cette puce, le Kodlix GD41 propose d’énormes possibilités d’évolution. Avec deux slots SoDIMM DDR4 occupés par deux barrettes en Dual Channel. La marque livre l’engin avec 8 Go d’office mais il sera donc possible de faire évoluer le système vers un maximum de 32 Go. Intel indique que le maximum de mémoire vive supporté par le Celeron est de 8 Go mais la pratique nous a enseigné que des solutions 16 Go sont également prise en charge. Je n’ai par contre jamais essayé de piloter 32 Go de mémoire vive avec cette puce et… à vrai dire, je ne pense pas que cela soit vraiment utile pour ce type de processeur.

KODLIX GD41

Le châssis propose trois solutions de stockage différentes. Un emplacement PCIe NVMe au format M.2 2242 équipé d’un SSD de 128 Go par défaut. Un second port M.2 2280 SATA 3.0 libre qui pourra accepter le stockage de votre choix. Et enfin, un emplacement SATA 3 2.5″ classique pour accepter un SSD ou un disque dur. Cette évolutivité est facilitée par une large trappe accessible facilement sous la machine en ôtant deux vis.

Kodlix GD41

Je n’ai aucune idée concernant les possibilités offertes par le BIOS pour démarrer au choix sur un système ou sur un autre, si cela était possible on pourrait utiliser le Kodlix GD41 avec plusieurs systèmes facilement. En laissant les 128 Go de base sous un système orienté multimédia, démarrant par défaut la machine pour lire des films ou de la musique. Et en effectuant une simple manipulation pour l’utiliser comme un PC classique avec un système d’exploitation plus complet. L’engin est livré par défaut avec Windows 10 mais le processeur est parfaitement reconnu et exploité sous Linux.

Kodlix GD41

La connectique est très intéressante sur ce modèle. Le Kodlix GD41 propose deux ports réseau RJ45 au format Gigabit. Il pourra donc adresser deux réseaux distincts et indépendants. Un premier, par exemple, pilotera un NAS sur un réseau indépendant pendant que le second se connectera sur Internet. Des usages de mini serveur peuvent donc s’envisager ou une solution permettant d’étanchéifier ses contenus personnels d’un accès au web par exemple.

Kodlix GD41

Le reste de la connectique comprend une sortie HDMI 2.0a et un Mini DiplayPort mais également une sortie USB type-C permettant la gestion d’un signal vidéo. Ces trois sorties permettront de piloter de l’UltraHD à 60Hz. Le circuit graphique Intel UHD 600 est parfaitement capable de piloter ce type d’affichage triple écran, la possibilité de monter en mémoire vive permettant de compenser les besoins du système graphique qui peut venir ponctionner jusqu’à 8 Go de mémoire système. D’où l’intérêt évident de pouvoir passer l’ensemble facilement en 16 Go de DDR4.

Kodlix GD41

Le port USB type-C permettra de connecter d’autres appareils facilement mais il est secondé par trois ports USB 3.0 en façade pour profiter plus facilement d’accessoires  variés. Façade qui accueille également le bouton de démarrage. Sur le côté de l’engin, on retrouve un port jack 3.5 mm combinant entrée micro et sortie casque ainsi qu’un lecteur de cartes MicroSDXC. Le boitier propose également un port antivol Kensington Lock et s’alimente via un bloc secteur classique. L’ensemble du châssis mesure 13.6 cm sur 12 cm pour 4.6 cm d’épaisseur. De quoi embarquer un module combinant Wifi5 et Bluetooth 4.0.

Reste une inconnue sur ce modèle, est t-il oui ou non fanless ? Le précédent Kodlix GN41 l’était dans un boitier moins épais. Ici, on n’a aucune information sur la présence ou non d’un ventilateur actif. En général, cela veut dire que l’engin est bien équipé d’une solution de ventilation pour refroidir le processeur. Cela étant, la puce embarquée reste une solution de 6 watts de TDP. Même si elle est ventilée activement dans ce châssis, cela ne devrait pas être difficile de transformer le boitier en une solution fanless en utilisant par exemple un dissipateur passif Arctic Alpine modifié pour s’adapter au processeur. Cela demandera probablement de charcuter un peu le châssis ou carrément de le remplacer par un autre, mais cela peut valoir largement la peine pour une intégration de salon.

Découvrir le meilleur prix pour le Kodlix GN41 en suivant ce lien

Le Kodlix GS41 est proposé en importation à 279.41€ chez Banggood.

Kodlix GD41 : un MiniPC Celeron N4100 très évolutif © MiniMachines.net. 2020.

Le programme Sandra 2020.6.30.45 est maintenant disponible en téléchargement

Par : Sebastien
Le programme d’informations SANDRA 2020 est un logiciel qui permet de connaître de nombreux détails techniques à propos de son ordinateur. Il permet aussi de tester plusieurs types de composants afin de connaître les performances de tout ou partie de … Continuer la lecture

SiSoft Sandra 2020 version 2020.6.30.45

Par : Sebastien
Le programme Sandra Lite 2020 version 2020.6.30.45 est un logiciel complet qui fournit de nombreuses informations concernant votre PC. Il permet aussi d’effectuer des benchs de votre matériel. Il est en mesure de tester tous les éléments de votre machine … Continuer la lecture

Windows 10 : comment créer une Clé USB d'installation

Par : admin

Merci à vous de suivre le flux Rss de www.sospc.name. ;o)<

La Clé USB est devenue le média d'installation le plus pratique et surtout le plus rapide face au DVD. Je vous propose un petit tutoriel.   Le dernier article traitant de cette manipulation datant de 2017, je me suis dit qu'il serait bien utile de le dépoussiérer. Une Clé USB contenant la derniere version de […]

Cet article Windows 10 : comment créer une Clé USB d'installation est apparu en premier sur votre site préféré www.sospc.name ;o)<

Créer un lecteur réseau à partir d'un dossier partagé - Windows 10

Pour accéder rapidement à un dossier partagé de votre réseau local, sur un autre ordinateur ou sur un NAS, vous pouvez en créer un lecteur réseau. Ce lecteur aura sa propre lettre dans l'explorateur Windows.

Test – HTC Vive Cosmos

Le HTC Vive Cosmos rend-il honneur à réalité virtuelle ?

 

Alors que le confinement nous a obligé à rester chez nous, je me suis dis, « pourquoi ne pas utiliser ce moment étrange tout droit sorti d’un mauvais film de SF pour tester la réalité virtuelle ? » C’est donc au travers du HTC Vive Cosmos que je me suis amusée à réellement expérimenter cette technologie qui se démocratise de plus en plus et envahit petit à petit nos maisons. Allons, c’est parti, oublions quelques instants les semaines et mois qui viennent de s’écouler et ouvrons ensemble une parenthèse bien plus agréable.

 

Unboxing

Commençons ici par vous parler de l’énorme boîte dans laquelle nous parvient le HTC Vive Cosmos, et vous verrez que peu d’informations seront disponibles ici. Sur le devant, on retrouve un très bon et grand visuel du casque et sur l’arrière, la mise en avant du portail Viveport Infinity, le service d’abonnement permettant de profiter d’un très large catalogue de jeux en réalité virtuelle, le tout en illimité pour 14,99 € par mois. Vous l’aurez compris, il s’agit ici du Prime Video (et non pas le Netflix) de la VR Gaming, qui aura son article dédié très prochainement.

 

HTC Vive Cosmos boite

 

Une fois ouverte, la boîte nous invite à télécharger et à installer le casque en suivant les recommandations sur vive.com.setup, le tout en 27 langues différentes. Vous retrouverez également le code pour l’abonnement à la plateforme, sans oublier les 4 schémas vous indiquant quelles sont les pièces maîtresses que vous retrouverez dans la boîte. En effet, à l’intérieur nous retrouvons donc :

  • Casque Cosmos, avec Cable de 5m Tout-en-un
  • Tissu pour optiques
  • Link Box
  • Adaptateur secteur pour Link Box
  • Câble USB 3.0 A-A (1m)
  • Câble DisplayPort vers MiniDisplayPort (1m)
  • 2x Contrôleurs Cosmos, avec lanières
  • 4x Piles AA
  • Code unique Viveport Infinity
  • Documentation

 

HTC Vive Cosmos unboxing

 

Caractéristiques techniques :

  • Écran : double, diagonale de 3,4’’ (panels LCD)
  • Résolution : 1440 x 1700 pixels par oeil (2880 x 1700 pixels combinés)
  • Fréquence de rafraîchissement : 90 Hz
  • Champ de vision : 110 degrés
  • Suivi : tracking Inside-Out avec 6 caméras
  • Audio : casque stéréo amovible, prise audio 3,5 mm
  • Microphones : double microphones pour la suppression active du bruit en entrée
  • Connexions : USB-C 3.0, DP 1.2

 

À savoir :

  • Un tracking complet et précis avec champ de vision plus large et six degrés de liberté.
  • Aucune station de base n’est nécessaire.
  • Affichage des textes et graphismes avec une résolution de 2880 x 1700 pixels combinés
  • Matériaux doux, légers et faciles à nettoyer pour de longues séances de jeu.
  • Audio de haute qualité intégré aux écouteurs supra-auriculaires.
  • La lumière émise garantit la précision du suivi des manettes.

 

Configuration requise :

  • Processeur : Intel Core i5-4590 ou AMD FX 8350, équivalent ou supérieur.
  • Carte graphique : NVIDIA GeForce GTX 970 ou AMD Radeon R9 290, équivalente ou supérieure.
  • Mémoire : 4 Go de RAM ou plus
  • Sortie vidéo : DisplayPort 1.2 ou plus récent
  • Ports USB : 1 port USB 3.0 ou plus récent
  • Système d’exploitation : Windows 10

 

HTC Vive Cosmos contenu

 

Test

Avant de commencer le test en lui-même, parlons un peu plus en détail du casque Ce dernier est équipé de deux écrans LCD de 1 440 x 1 700 px chacun, avec rafraîchissement à 90 Hz. Si comme nous l’avons vu la configuration requise n’est pas très gourmande, il faut tout de même bien comprendre que plus votre ordinateur sera puissant et plus l’expérience sera sympathique. Voici d’ailleurs la configuration sur laquelle nous avons pu tester ce casque VR :

 

  • MSI Z270 GAMING PLUS
  • Intel Core i7-7700
  • G SKILL Aegis DDR4 2 x 8 Go 2133 MHz C15
  • Nvidia GeForce GTX 1070 8 Go
  • Western Digital 1 To
  • Seagate Barracuda  2 To
  • SSD 120 Go
  • be quiet! Dark Core 4

 

Autre information, sachez que le Vive Cosmos est disponible depuis le mois d’octobre 2019 et ce au prix de 799 € en moyenne. Une fois n’est pas coutume désormais dans le monde de la VR, on retrouve ce fameux halo permettant le maintien du casque sur la tête, une bonne nouvelle donc vu le poids du joujou, affichant quand même 670g sur la balance ! D’ailleurs, si le casque est assez confortable dans son ensemble, il peut parfois faire mal, notamment au niveau des cervicales après une trop longue session de jeu. Je précise que nous avons été deux à le tester et que seulement une des deux personnes a expérimenté cette petite gêne.

 

HTC Vive Cosmos casque arrière

 

Toujours concernant sa conception, sa visière amovible est réellement l’un de ses atouts majeurs. Ainsi, il se distingue largement de la concurrence; tout en permettant à ses utilisateurs un réel confort supplémentaire. Le tout semble d’ailleurs très robuste, je n’ai pas peur que quelque chose lâche avec le temps du fait d’une utilisation intensive. Autre gros avantage, il est possible de porter ses lunettes de vue et ça, c’est réellement le top du top !

 

HTC Vive Cosmos casque

 

Le Cosmos est fourni avec deux manettes assez volumineuses mais intuitives à suivi de mouvement qui proposent une prise en main agréable. Lumineuses, ces dernières disposent d’un d’un arceau lumineux beaucoup trop énergivores ! Déjà, on parle ici de deux piles AA pour chaque manette… gros point noir, avec une autonomie ne dépassant pas les 7 heures ! Je suis donc passée très très vite aux piles rechargeables, après avoir épuisés celles fournies avec le casque. Je n’ai pas non plus trouvé comment éteindre les manettes, histoire d’économiser un peu la batterie. Cela ne semble pas possible.

Côté connectique, nous sommes ici sur un boîtier de connexion auquel le casque lui-même est relié par un épais câble de 5 mètres, assez malléable cependant, afin de ne pas trop gêner pendant les mouvements. Le boîtier se connecte quant à lui ensuite au PC par un port USB 3.0 et un port DisplayPort 1.2 (pour les utilisateurs d’ordinateur portable, un adaptateur DP vers mini-DP est fourni, nouvelle preuve que nous sommes ici en présence d’un bundle bien pensé), qu’il faudra relier au secteur.

HTC Vive Cosmos manettes
Pour le côté audio, HTC a pensé à intégrer des écouteurs supra-auriculaires vraiment appréciables. En effet, puisque le casque a été pensé pour accueillir ces écouteurs, pas besoin d’en rajouter de son côté et de rajouter des fils supplémentaires qui se baladeraient et gêneraient potentiellement son expérience de jeu. Cependant, la marque a pensé à tous les cas de figures et vous permet de les débrancher et d’ajouter la source audio de votre choix.
Si au départ, ce casque a été fortement critiqué pour ses problèmes de tracking, notamment côté luminosité, il a été revu et corrigé et rare sont les fois où j’ai rencontré des problèmes. Évidemment le soir, il faudra jouer avec de la lumière. Il faut donc jouer avec assez de lumière afin d’obtenir la meilleure expérience de jeu qui soit, logique. Côté tracking toujours, le suivi des manettes s’avère quelque fois un peu fastidieux suivant les jeux, mais aussi la luminosité. Un problème présent également quand on les éloigne un tout petit peu du casque.

Prochainement, nous parlerons en détails de Viveport, mais aussi de Viveport Infinity, du catalogue, de la compatibilité des jeux, etc. Nous vous proposerons également le test de Half-Life: Alyx !

 

Conclusion

Disponible à l’heure actuelle au prix de 799 €, le HTC Vive Cosmos est le tout premier casque VR que j’ai réellement pu tester, chez moi, sans être dans un salon geek avec une queue interminable pour avoir un simple aperçu de 2 minutes. J’ai par conséquent pu prendre le temps de le tester sur plusieurs jeux, en journée, en soirée, et je dois dire que je ne lui trouve pas de défauts rédhibitoire, si ce n’est le côté énergivore, qui se résout assez vite grâce à des piles rechargeables. Le HTC Vive Cosmos est bien pensé, complet, avec un catalogue assez riche, même si tous les jeux ne sont pas compatibles comme nous le verrons dans notre prochain article. Pour le prix, reste à savoir si vous êtes prêts à mettre autant car en effet, ce n’est pas à la portée de toutes les bourses.

 

Silver Award

 

HTC Vive Cosmos
8 Le Testeur
0 La communauté (0 votes)
Pour
  • Écouteurs intégrés
  • Manettes intuitives
  • Câble de la bonne longueur
  • Visière qui se relève
  • Port des lunettes de vue OK
  • Le tout est très bien pensé
Contre
  • Manettes à piles et énergivores
  • Peu faire mal au pendant de longues sessions
  • Chauffe facilement
  • Demande une bonne luminosité
Design et Look
Confort et Ergonomie
Bundle et équipement
Rapport qualité/prix
Maniabilité
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

 

Test – HTC Vive Cosmos a lire sur Vonguru.

Consent-o-Matic : l’extension qui répond aux pop-ups de cookies à votre place

Par : Faskil

Je ne sais pas pour vous, mais moi, les incessants popups pour me demander mon avis sur les cookies dans mon navigateur ont eu raison de ma patience. J’ai fini par installer une extension qui répond...

Lisez plutôt Consent-o-Matic : l’extension qui répond aux pop-ups de cookies à votre place avec sa vraie mise en page sur Geekzone. Pensez à vos rétines.

❌