🔒
❌
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 8 avril 2020Technologie

Décollage de 3 astronautes vers l'ISS: suivez ici l'événement live commenté par Clubic

Par : Maryne
Ce jeudi 9 avril, un véhicule Soyouz va envoyer trois astronautes dans la Station Spatiale Internationale. L'occasion pour notre envoyé spatial Arthur Carpentier de commenter l'événement en live sur Clubic !

Les trous noirs de masse intermédiaire se révèlent enfin

Par : Youssouf
Les trous noirs font partie des choses les plus difficiles à trouver dans l’espace. En effet, tapis dans l’obscurité spatiale, ils ne dégageant aucun rayonnement qui pourrait permettre de les détecter. Mais heureusement, ce sont des ogres insatiables qui avalent tout ce qui se rapproche de trop près, et cela trahit leur présence. Et c’est […]

Google Stadia : fonctionnement, jeux, avis, prix… tout ce qu’il faut savoir sur ce service de cloud gaming

Google Stadia n'est globalement pas très bien compris comme service. Dématérialisé, cloud-gaming, offre à la demande... Voici notre dossier Google Stadia, avec 22 questions et leurs réponses.

Manette Google Stadia – Crédits : Numerama

Il y a de la confusion autour de Google Stadia, le cloud gaming de Google. Pour la sortie de la plateforme, il est temps de répondre à quelques questions pour mieux appréhender ce que Google nous a préparé.

Qu’est-ce que le cloud gaming ?

Aujourd’hui, vous glissez un disque dans votre console de jeu ou vous téléchargez les fichiers d’un jeu sur votre appareil, et… il y a aussi la Nintendo Switch avec ses cartouches. En fonction des composants à l’intérieur de votre appareil, votre jeu sera plus ou moins beau et fluide.

Schéma récapitulatif du fonctionnement du cloud gaming

Avec le cloud gaming, cette « boîte de jeu » réside dans un centre de données rempli de serveurs, situés à des kilomètres de votre position. Vous jouez à des jeux, comme lorsque vous regardez une vidéo YouTube ou Netflix, sous la forme d’une série d’images vidéo compressées qui sont envoyées par les serveurs sur votre appareil. À la différence des vidéos, les jeux réagissent à vos entrées. Chaque fois que vous appuyez sur un bouton permettant à votre personnage de sauter, cette entrée est envoyée à un serveur distant, c’est interprété et le serveur vous envoie une nouvelle image. Multipliez par 30, 60 ou 144 images par seconde et vous obtenez une vidéo.

Quels sont les avantages du cloud gaming ?

Maintenant que vous savez comment ça marche théoriquement, voici les intérêts du cloud gaming :

  • Vous pouvez jouer sur n’importe quel écran : smartphone, tablette, TV, PC… et même un vieil ordinateur portable qui ne ferait tourner aucun jeu normalement ;
  • Vous bénéficiez de la puissance d’une machine de jeux dédiée, sans avoir à en monter une ni à en acheter une ;
  • Vous n’avez pas de maintenance à effectuer ;
  • Il n’y a aucune attente de téléchargement (ou presque) ou de mises à jour des jeux ;
  • L’essai d’un jeu est aussi facile et simple que de lancer une série sur Netflix ;
  • Les temps de chargement sont généralement plus courts dans les jeux ;
  • La puissance est auto-évolutive, ce n’est pas à vous d’acheter une nouvelle carte graphique pour bénéficier de davantage de performances ;
  • Vous pouvez souscrire à une offre d’un mois pour tester un jeu que vous attendiez, puis arrêter l’abonnement quand avez terminé votre jeu ;
  • Certains jeux pourront bénéficier de nouvelles fonctionnalités permises par le cloud gaming (comme dans un réseau local, imaginez un monde virtuel avec des milliers de personnes connectées au même endroit) ;
  • La plupart des data centers sont efficients d’un point de vue énergétique, en d’autres mots : la consommation d’énergie est minimisée pour un service rendu identique ;
  • Le matériel utilisé dans les data centers (CPU, GPU, stockage, mémoire, câbles…) est optimisé et souvent recyclé en fin de vie.

Évidemment, ces avantages diffèrent en fonction des caractéristiques des offres, des data centers et des plateformes.

Qu’est-ce que Google Stadia ?

Avec Stadia, Google nous a expliqué que les joueurs peuvent jouer à des titres AAA haute définition, sans avoir à acheter une console. Stadia est donc avant tout une technologie de cloud gaming développée par Google associée à une plateforme de jeux développée également par Google. D’ailleurs, au départ nous ne connaissions pas la plateforme, mais juste la technologie sous le nom de Project Stream, nous l’avions essayé à l’époque.

Google Stadia

Tout ce dont vous avez besoin est d’un navigateur Google Chrome et d’une connexion Internet. Bien entendu, vous pourrez jouer aux mêmes jeux sur n’importe quel écran, que ce soit un ordinateur de bureau, un ordinateur portable, une télévision, une tablette ou un téléphone portable. Supposons que vous jouez à Destiny 2 sur votre télévision, mais que vous devez rapidement partir de chez vous. Vous pouvez reprendre votre partie sur votre smartphone.

Mais c’est le Netflix du jeu vidéo ?

Non, pas du tout. Comme vous le verrez plus loin dans l’article, il y a une caractéristique très différente dans la conception des offres, l’analogie a donc ses limites.

Netflix et Stadia sont néanmoins similaires par la manière dont les jeux vous sont livrés – pas par la bibliothèque de jeux que vous payez. Le service de jeu PlayStation Now de Sony ressemble un peu plus à Netflix, avec un catalogue important de plus de 750 jeux PS2, PS3 et PS4 que vous pouvez utiliser en streaming pour 9,99 euros par an. Vous payez cet abonnement tous les mois, et c’est tout.

Combien ça coûte Stadia ?

Google a présenté deux offres Stadia. La première est Stadia Base, elle est gratuite. Mais, cela ne signifie pas que vous pourrez jouer gratuitement. Il faut acheter vos jeux comme sur Steam, sur votre PS4 ou votre Switch, et pas n’importe où : dans le catalogue proposé par Google. L’offre Stadia Pro propose la même chose, avec un catalogue de quelques jeux qui est complété tous les mois par de nouveaux jeux. La différence entre les deux offres est surtout la qualité d’expérience proposée : définition Full HD avec son stéréo sur l’offre de base contre 4K en son surround 5.1 sur l’offre Pro.

Tableau des offres Stadia

Vous n’avez pas nécessairement besoin d’un Chromecast Ultra pour jouer ou de la manette Stadia Controller, mais Google vend des packs pour faciliter l’installation de ses premiers joueurs.

PaysFounder's EditionStadia Pro (mensuel)Stadia Controller
Norvège1 299 NOK99 NOK699 NOK
US$129$9.99$69
Canada$169$11.99$89
UK£119£8.99£59
Irlande129 euros9,99 euros69 euros
France129 euros9,99 euros69 euros
Allemagne129 euros9,99 euros69 euros
Italie129 euros9,99 euros69 euros
Espagne129 euros9,99 euros69 euros
Pays-Bas129 euros9,99 euros69 euros
Belgique129 euros9,99 euros69 euros
Finlande129 euros9,99 euros69 euros
Danemark999 DKK69 DKK549 DKK
Suède1 399 SEK99 couronnes749 SEK

Google commercialise un pack spécial, le Premiere Edition, qui intègre une manette de jeux Stadia, un Chromecast Ultra et trois mois d’abonnement à Stadia Pro.

Il y a quoi dans le pack de démarrage Stadia ?

Voici le pack Founder Edition, Manuel a déballé tout ça en vidéo sur Twitter.

On a reçu un joli colis à la rédaction, du coup on a voulu le déballer avec vous ! 😋https://t.co/nHkvDPzx0V #GoogleStadia

RDV lundi sur notre chaîne YouTube pour en savoir plus 👉 https://t.co/zs2xMf9qna pic.twitter.com/P5Z9KtZWC1

— Frandroid (@twandroid) November 15, 2019

Comme nous l’avons déjà précisé, ce pack n’est pas nécessaire pour utiliser Stadia. Le pack Premiere Edition de Stadia comprend des accessoires similaires, mais avec quelques options en moins.

C’est disponible quand et dans quels pays Stadia ?

Google Stadia est disponible aux premiers acheteurs depuis le 19 novembre 2019. Depuis le 8 avril 2020, Google a ouvert l’offre Pro à tout le monde en offrant deux mois d’abonnement.

Plusieurs pays sont concernés par Google Stadia, principalement en Europe occidentale et en Amérique du Nord. Google peut compter sur ses nombreux data centers, et c’est un élément essentiel du cloud gaming. En effet, pour proposer une bonne expérience de jeu, vous ne devez pas être à plus de quelques centaines de kilomètres du centre de données où sont stockés les serveurs.

Quel catalogue de jeux pour Stadia ?

Avant de vous parler des jeux, évoquons les différentes façons de jouer sur Stadia, il y en a 3 :

  • Vous payez 9,99 euros par mois pour un abonnement Stadia Pro avec une bibliothèque très limitée – deux nouveaux jeux sont proposés tous les mois ;
  • Vous achetez des jeux Stadia à plein tarif ou vous profiter des promotions disponibles aux abonnés Stadia Pro ;
  • Vous vous inscrivez à des abonnements supplémentaires pour avoir accès à une variété de jeux différents, Ubisoft a promis de proposer son service UPlay+ sur Stadia, il faudra payer le service en plus pour accéder aux jeux de l’offre d’Ubisoft.

Pour le lancement, 22 jeux sont disponibles (10 ont été ajoutés).

  • Bungie : Destiny 2: The Collection (intégré dans l’offre Pro)
  • Drool : Thumper
  • Gwen Frey : Kine
  • Rockstar Games : Red Dead Redemption 2
  • SNK : Samurai Shodown
  • Square Enix : Tomb Raider Definitive Edition, Rise of the Tomb Raider, Shadow of the Tomb Raider Definitive Edition
  • Tequila Works : Gylt (exclusivité Google Stadia)
  • Ubisoft : Assassin’s Creed Odyssey, Just Dance 2020
  • Warner Bros. : Mortal Kombat 11

Depuis le lancement, de nombreux autres jeux ont été rajoutés à la bibliothèque Stadia.

Google annonce que plus de 120 jeux sont d’ores et déjà en chemin en 2020 pour débarquer sur Stadia. Parmi ces 120 jeux, plus de 10 seront lancés en exclusivités sur Google Stadia avant les autres plateformes, sur la première moitié de l’année. Malheureusement, Google n’annonce aucun titre, ni parmi les 10 exclusivités ni parmi les 120 jeux.

Depuis février, Metro Exodus (4A Games) et Gylt ont rejoint le catalogue de jeux « gratuits » inclus avec l’abonnement.

Google a également officialisé Baldur’s Gate 3 (Larian Studios)Cyberpunk 2077 (CD Projekt Red) ou encore Doom Eternal, Doom 2016 et The Elder Scrolls Online du studio Bethesda. Mais nous ne connaissons pas encore les dates de disponibilité de ces jeux.

Comment s’abonner à Stadia ?

Le pack de démarrage et les informations sont sur le site officiel.

Où acheter le
Google Stadia au meilleur prix ?

Quelles sont les exclusivités sur Google Stadia ?

Pour le moment, il y a une seule exclusivité prévue à la sortie de Stadia : Gylt. C’est le nouveau titre des créateurs de RiME. Dans ce jeu d’aventure en solo, votre but est d’aider une petite fille, nommée Sally, à voyager dans un monde surprenant et terrifiant à la recherche de sa cousine disparue, Emily.

Lien YouTube

Google prévoit néanmoins 10 lancements de jeux en exclusivité, avant les autres plateformes de jeux.

Faut-il acheter ses jeux sur Google Stadia ?

Globalement, oui. L’offre Pro intègre plusieurs jeux, et plusieurs autres jeux seront intégrés à l’avenir… mais la grande majorité du catalogue intègre des jeux qu’il faut acheter individuellement. Si vous achetez un jeu, vous pourrez y jouer avec l’offre Stadia Base, sans abonnement payant, néanmoins la qualité de la vidéo est limitée en Full HD et le son en stéréo.

Comme précisé plus haut, vous pourrez associer Stadia à d’autres abonnements, comme celui d’Ubisoft Uplay+. À ce moment-là, il faudra payer votre abonnement UPlay+ en plus.

Sur quels appareils jouer à Google Stadia ?

Vous pouvez utiliser Stadia sur des ordinateurs portables ou des PC dotés d’un navigateur Chrome, que ce soit Windows 10, Chrome OS ou macOS, mais aussi sur les smartphones Pixel ainsi que le dongle Chromecast Ultra qui se connecte au port HDMI situé à l’arrière de votre téléviseur. Depuis début 2020, davantage d’appareils Android seront supportés, dont le Samsung Galaxy S20 par exemple.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Google a également annoncé que la 4K est désormais disponible via le navigateur Chrome. De nouveaux smartphones ont été rendus compatibles également en février 2020 avec une majorité d’appareils Samsung ainsi que quelques smartphones gamers.

Qu’est-ce que je peux configurer sur Google Stadia ?

Google Stadia est conçu comme du plug and play, comme une console de jeu physique. Vous n’avez pas besoin de configurer quelque chose de plus qu’un compte Google, Google se charge d’envoyer le meilleur flux possible en fonction de votre appareil et de votre connexion. Comme vous le verrez au lancement, il y a également quelques options d’optimisations, mais c’est très limité en comparaison de ce que l’on a sur PC.

Quelle connexion pour jouer sur Google Stadia ?

Théoriquement, une connexion ADSL stable peut suffire. Évidemment, il y a un débit minimum requis (faites le test, Google évoque 10 Mbit/s pour jouer en Full HD), mais le plus important est la stabilité et la latence de la connexion. Vous pouvez d’ailleurs jouer en Wi-Fi, mais il faudra également veiller à ce que l’environnement de connexion ne soit pas dégradé (Wi-Fi instable, pertes régulières de paquets de données, latence importante). Nous vous recommandons tout de même au moins du VDSL et si possible de la fibre optique.

Pour le moment, Google a limité le fonctionnement de Stadia à une connexion fixe, mais on imagine qu’il sera possible de jouer en 4G ou en 5G plus tard.

Attention aussi à vos quotas de données, jouer sur Stadia devrait griller dans les 20 Go par heure en 4K et 4,5 Go en 720p.

Quelle latence sur Google Stadia ?

Comme nous l’expliquons plus haut, la latence est l’enjeu du cloud gaming. La latence (ou temps de latence, délai de transit, retard) est le délai de transmission d’une donnée d’un point A ou un point B. Mais quand on évoque la latence dans le cloud gaming, on parle également d’expérience de jeu. Cette latence peut ainsi être optimisée en fonction des technologies utilisées. Par exemple, Google utilise sa propre technologie pour compresser les images et les décompresser.

Google a promis que les normes ouvertes et les codecs de compression rendraient la latence non problématique sur Stadia. Google a également promis quelque chose d’encore mieux : la « latence négative ». Ce terme semble littéralement se traduire par « un voyage dans le temps », cette technologie permettrait de réduire la latence en appréhendant ce que les joueurs vont faire. C’est probablement une sorte de système prédictif qui devine les entrées de bouton du joueur de manière algorithmique (lorsque les conditions de streaming se dégradent) et envoie les images plus rapidement. C’est une technologie qui existe déjà, avec des applications qui peuvent être limitées. Attendons d’essayer Stadia pour évaluer l’efficacité d’un tel mécanisme.

Quelles performances sur Google Stadia ?

En termes de qualité du flux, Google promet une définition 4K à 60 FPS compatible HDR avec un son surround. La définition 8K devrait également arriver, comme l’affirme Google. Par ailleurs, Stadia permet également de diffuser au même moment ses parties en direct sur YouTube en 4K à 60 FPS directement depuis les serveurs.

Au niveau des caractéristiques techniques des serveurs de Stadia, Google a annoncé qu’un nouveau GPU avait été conçu en partenariat avec AMD fournissant 10,7 Téraflops de puissance. Google compare ce chiffre au 6 Téraflops de la Xbox One X. Au niveau du processeur, les serveurs sont dotés d’une puce x86 hyperthreadé cadencée à 2,7 GHz. Enfin, les serveurs sont équipés de 16 Go de RAM avec un cache L2+L3 de 9,5 Mo.

Avec une telle puissance, on peut estimer que Google Stadia fait déjà un pas vers les consoles de nouvelle génération, comme la PlayStation 5 ou la Xbox Series X. Google vise d’ailleurs à être « plus rapide et réactif » que ces deux plateformes.

En pratique, cela dépend beaucoup des jeux et du client que vous utilisez : le Chromecast Ultra avec une bonne connexion Wi-Fi permet d’obtenir de la 4K sur certains jeux, et Chrome peut désormais faire tourner les jeux en définition 4K.

Dans les faits, les premiers jeux ne se montrent pas à la hauteur des attentes. Le problème viendrait néanmoins des développeurs et Farming Simulator 19 peut profiter d’une qualité maximale. Il faudra voir sur les prochains jeux si les développeurs arriveront à dompter comme il le faut cette nouvelle plateforme.

Quelles sont les manettes compatibles avec Google Stadia ?

Sur Chrome, on peut jouer avec son clavier et sa souris. Google a également commercialisé une manette de jeu dédiée. Cette manette fonctionne avec le Chromecast Ultra, ainsi que sur Android (Pixel uniquement pour le moment), PC, Mac et Chromebook.

Pour le moment, ce sont les uniques moyens de jouer, mais Google va également rendre compatibles les principales manettes disponibles.

Où télécharger l’application Google Stadia ?

Vous pouvez télécharger l’application Google Stadia sur Android et iOS sur ce lien.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Pour jouer sur Windows 10, macOS et Chrome OS, il vous faut utiliser le navigateur Chrome.

Télécharger pour Télécharger gratuitement sur Google Play | Télécharger

Quelles sont les fonctions promises par Google ?

Google a présenté une vision ambitieuse de Stadia, lors de la GDC en mars 2019, mais cette vision ne sera qu’en partie déployée au lancement. Plus tard, vous pourrez par exemple cliquer sur une publicité vidéo YouTube pour un jeu et commencer instantanément à y jouer, et Ghost Recon offrira un mode multijoueur en écran partagé avec des amis.

Si vous êtes un YouTuber, vous pourrez diffuser vos parties de jeu et inviter vos fans à y participer en direct. Peu de fonctions sont disponibles dès le lancement, par contre, il est possible de prendre des captures d’écran, mais aussi de réaliser de petites vidéos de quelques secondes, comme sur la plupart des plateformes actuelles.

Faut-il s’abonner pour Google Stadia ?

Nous avons publié notre premier test de Google Stadia, basé sur la version disponible au 18 novembre 2019. Nous avons été impressionnés par la technologie derrière Stadia, mais beaucoup moins par le catalogue réduit et l’écart entre les fonctions promises et les fonctions disponibles au lancement. 

Certains testeurs ont poussé les tests techniques plus loin et ont rapidement mis le doigt sur l’optimisation de Google. Même en version Stadia Pro, les jeux ne tournent pas nécessairement en 4K 60 fps. On se rend compte qu’une Xbox One X propose un niveau de détails plus élevé que l’offre Stadia Pro sur certains jeux. Sur Destiny 2, par exemple, le jeu ne tourne pas nativement en 4K, il tourne en 1080p à 60 fps, le flux vidéo est ensuite upscalé par le Chromecast Ultra. On obtient donc un jeu à 60 fps contre 30 fps sur consoles, mais avec un niveau de détails moins élevé.

Lien YouTube

Début 2020, Google a promis de gros progrès sur la qualité de diffusion, la 4K est arrivée via navigateur web par exemple.

Quelles sont les limites de Google Stadia ?

Comme vous l’avez vu, Google Stadia est assez limité à son lancement : en fonctions, mais aussi en jeux disponibles. Plus globalement, les développeurs s’inquiètent déjà de la pérennité de la plateforme. Google a eu l’habitude de lancer beaucoup de produits, mais aussi d’en enterrer beaucoup. Qu’est-ce qui se passera si du jour au lendemain la plateforme ferme… aurez-vous toujours accès aux jeux achetés ? Google a fait beaucoup de promesses, et c’est vrai que le lancement ressemble davantage à une bêta payante qu’à un lancement public. Comme nous l’avons plus haut, le niveau de détails et les performances avec l’offre Stadia Pro peuvent s’avérer décevants pour les premiers joueurs.

Les autres limites de la plateforme sont liées au cloud gaming, vous avez principalement besoin d’une connexion haut débit stable et ce n’est pas encore à la portée de tout le monde. Enfin, le succès de Stadia dépend beaucoup de son catalogue de jeux, Google va devoir convaincre de nombreux éditeurs de le suivre dans son aventure.

Quelles différences entre Shadow et Stadia ?

Il ne faut surtout pas confondre ces deux services. Shadow est à la fois du cloud computing et du cloud gaming. Les différentes offres de Shadow vous donnent accès à un PC complet sous Windows 10. Vous en faites ensuite ce que vous voulez, si vous voulez utiliser l’Epic Store, Steam, Battle.net, Origin… vous jouez à vos jeux, ceux que vous avez déjà achetés sur votre PC (ou ceux qui sont gratuits). Shadow a été conçu pour que l’expérience de jeu soit bonne, mais rien ne vous empêche de faire tourner Photoshop ou Word dessus.

Lien YouTube

Stadia est un pure player du jeu vidéo, de plus vous ne pouvez jouer qu’aux jeux proposés par Google et ses partenaires. Etant donné que la plateforme est dédiée aux jeux, l’expérience pourrait s’avérer meilleure pour les joueurs avec des jeux optimisés et des fonctionnalités spécifiques.

En novembre, Google va lancer son offre de cloud gaming Stadia qui en France devra rivaliser avec le PC dans le cloud de Shadow*. Ce dernier a profité de la fin d’année pour revoir ses offres, et ses prix. L’occasion de…
Lire la suite

Quelles différences entre Microsoft xCloud, Game Pass et Stadia ?

xCloud est une technologie de cloud-gaming conçue par Microsoft. Tout comme Stadia, il s’agit également d’une console de jeu dans le cloud. Microsoft a installé littéralement des consoles Xbox One S dans des data centers pour diffuser les jeux sur vos appareils, plutôt que de déployer des serveurs de jeu aussi costauds que ceux de Google. Cette technologie est au stade de bêta, et son lancement est prévu en 2020.

Lien YouTube

Par contre, Microsoft possède déjà un énorme catalogue de jeux dans son offre Game Pass, qui est littéralement un abonnement qui donne accès à plus d’une centaine de jeux. Vous payez l’abonnement et c’est tout. Pour le moment, vous pouvez y jouer sur PC et Xbox, mais plus tard, vous pourrez y jouer en cloud gaming via xCloud. xCloud associé à Game Pass ressemble donc bien plus à un Netflix du jeu vidéo. D’ailleurs, rien ne vous empêche d’utiliser Game Pass avec l’offre Shadow, ça marche également.

Quelles différences entre Nvidia GeForce Now et Google Stadia ?

Nvidia a été un des précurseurs à proposer une solution de cloud gaming pour les jeux PC. En bêta depuis des années, le service a été officiellement lancé en février 2020, et il propose également une offre gratuite, avec une restriction d’une heure de jeu en continu. Le service est disponible sur PC, macOS, Nvidia Shield (Android TV) et Android.

Interface de Nvidia GeForce Now

GeForce Now est philosophiquement plus proche de Shadow que de Google Stadia. Sous la forme d’un abonnement mensuel, GeForce Now est une plateforme qui donne accès à une liste de jeux préinstallés depuis une interface unifiée.

Tous ces jeux, vous devez les acheter ou les posséder sur les différentes plateformes prises en charge par Nvidia (Steam, Epic Store…). Contrairement à Shadow, GeForce Now est dédié au jeu vidéo, vous ne pourrez pas l’utiliser pour autre chose que les jeux proposés dans son interface. Enfin, si vous avez acheté un jeu sur Uplay, Steam ou n’importe quelle plateforme compatible, vous pourrez y jouer avec GeForce Now, ce qui n’est pas le cas sur Stadia.

Le cloud gaming et l’environnement : bon ou mauvais ?

Est-ce que le cloud gaming est bon pour l’environnement ? Cette question revient souvent. La réponse à cette question est loin d’être simple à donner.

D’un côté, les centre de données optimisent l’énergie utilisée. La plupart des centres de données utilisent de l’énergie renouvelable, ce qui n’est pas nécessairement le cas de l’énergie que vous avez chez vous. D’ailleurs la chaleur générée sert souvent à chauffer des habitations l’hiver par exemple. Enfin, ces centres de données vont également avoir tendance à mutualiser les ressources, comme les GPU, la mémoire… et à prévoir des programmes de recyclage lorsque le matériel est en fin de vie.

D’un autre côté, utiliser Internet pour jouer à des jeux solo qui pourraient tourner chez vous sans connexion, c’est également utiliser des ressources supplémentaires. Aujourd’hui, le streaming vidéo est la principale source de trafic Internet, avec 58 % du trafic. Netflix à lui seul représente 15 %. Le cloud gaming ne concerne pas uniquement l’électricité utilisée par les appareils chez vous, tels que le TV et la console, mais également l’électricité utilisée pour les serveurs, et l’ensemble de l’infrastructure réseau permettant de livrer un flux vidéo jusqu’à votre écran. Même en supprimant la demande en énergie de la console, le cloud gaming consomme beaucoup d’énergie. La demande en énergie des data centers, même si elle est optimisée et vient souvent d’une source renouvelable, est toutefois éclipsée par l’électricité utilisée par le réseau impliqué dans la livraison de nos données. Google ne contrôle pas ça, c’est le travail des fournisseurs d’accès internet et des autres acteurs chargés du transfert des données sur Internet.

Enfin, il y a également le risque que l’empreinte énergétique du cloug gaming devienne invisible et nous incite à nous en soucier moins. Quand vous possédez une grosse tour avec une grosse alimentation, vous avez généralement à quel point elle consomme et vous êtes donc conscients de l’impact que cela peut avoir sur vos factures d’électricité.

Ulrich Rozier, fondateur d’Humanoid, le groupe qui édite FrAndroid, est actionnaire minoritaire de Blade (l’entreprise derrière Shadow).

On pense savoir pourquoi Uranus penche sur le côté

Par : Lydie
Uranus se distingue des autres planètes de notre système solaire par la façon dont elle est positionnée sur son orbite. La planète est en effet penchée de 90° par rapport au plan du système solaire, et c’est aussi le cas en ce qui concerne son système d’anneaux et les orbites de ses 27 satellites. Les […]

Une forêt engloutie retrouvée au large de l’Alabama

Par : Lydie
L’ouragan Ivan, qui est passé par la Côte du Golfe en 2004, a révélé un secret au large de l’Alabama. Il s’agit d’un paysage marin arboricole se trouvant à 18 mètres sous la mer. Selon les scientifiques, les éléments constituant cette forêt engloutie sont des cyprès datant de 60 000 ans. D’après les explications données […]

Le Coronavirus Covid-19 peut-il se propager par la respiration ?

Par : Micka
Les recherches concernant le Coronavirus se poursuivent. La National Academy of Sciences (NAS) a fait circuler une information qui pourrait être d’une importance capitale en cette période de pandémie. D’après les scientifiques du gouvernement américain, le Covid-19 pourrait se transmettre par l’air, en parlant ou en respirant. Le professeur Harvey Fineberg, Président d’un comité de […]

uTorrent est toujours le client BitTorrent le plus utilisé

Par : Micka
uTorrent EpicScaleBien que maintenant il existe de nombreuses plateformes de streaming, la popularité des sites de torrent ne faiblit pas. Sur la toile, les internautes peuvent accéder à un large éventail de choix en quelques clics. Toutefois, d’après le site TorrentFreak, les utilisateurs auraient leur petite préférence. Tous les jours, ce sont des douzaines de millions […]

Microsoft continue à faire le teasing du Surface Duo, son premier smartphone Android

Par : Setra

Le Microsoft Surface Duo

En attendant la sortie du Surface Duo, Microsoft continue de faire parler de son premier smartphone Android. Officialisé fin 2019, l'appareil devrait sortir cette année, mais on ne connait pas encore la date de cette sortie.

Netflix lance une émission hebdomadaire sur Instagram

Netflix sur Instagram

Plusieurs acteurs des séries à succès de Netflix seront conviés pour discuter de questions en lien avec la période de confinement actuelle.

Mafia 2 sublimé grâce à un mod de 6 Go

Le mod "Old Time Reality" améliore nettement les graphismes du jeu, mais pas seulement.

mafia26

full

mafia26

thumbnail

Coronavirus : l’Élysée annonce que le confinement sera prolongé

Le confinement en France sera prolongé au-delà du 15 avril. [Lire la suite]

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo !

L'article Coronavirus : l’Élysée annonce que le confinement sera prolongé est apparu en premier sur Numerama.

PS5 : date de sortie, prix, caractéristiques... tout ce qu'il faut savoir sur la Playstation 5

La future PlayStation 5 de Sony reste un secret bien gardé mais plusieurs fuites nous donnent ......

Disney+ : comment obtenir la première semaine gratuite pour le lancement ?

Ça y est ! Disney+ est disponible officiellement en France. Ce service de streaming est proposé à 6,99 euros par mois, mais l'offre de lancement comprend une semaine gratuite pour tester comme il se doit la plateforme, surtout en cette période de confinement. Voici comment faire.

Initialement prévu pour le 24 mars dernier, le lancement de Disney+ a été reporté, pour finalement se fixer au 7 avril 2020. Nous y sommes, enfin.

Profitez de la semaine gratuite Disney+

Il vient s’installer aux côtés de Netflix, OCS, MyCanal et Prime Video, avec évidemment quelques atouts dans sa manche. Retrouvez tous les détails ci-dessous.

Comment s’inscrire gratuitement ?

Disney+ est une plateforme de vidéo à la demande par abonnement, ou SVOD pour les intimes. L’offre est sans engagement et permet de profiter d’une semaine gratuite. Il faut alors se créer un compte sur le site officiel et saisir ses informations de carte bancaire — ou se connecter via un compte PayPal — pour simple validation.

Vous ne serez donc pas débité la première semaine, mais à partir de la deuxième d’un montant de 6,99 euros pour un mois entier. Il y a également une formule à 69,99 euros l’année (soit environ 5,83 €/mois).

Profitez de la semaine gratuite Disney+

Si vous n’êtes pas satisfait du service, il suffit ensuite d’effacer vos informations de carte bancaire avant J+7 pour ne pas être prélevé. En s’inscrivant aujourd’hui, la date butoir est donc fixée au 14 avril 2020.

Que regarder avec Disney+ ?

Pour se démarquer de ses concurrents, Disney+ doit compter sur ses licences exclusives qui comptent déjà des millions de fans à travers le monde.

  • Disney
  • Star Wars
  • Marvel
  • Pixar
  • National Geographic

Disney annonce plus de 7 500 épisodes au travers des différentes séries disponibles. On y retrouve par exemple les 30 saisons des Simpsons, des productions originales comme The Mandalorian (Star Wars), mais aussi les prochaines à venir du MCU avec Loki, la Sorcière Rouge, Falcon, Hawkeyee et Winter Soldier.

C’est également plus de 500 films et documentaires sur ces 5 univers. Tous les Star Wars, tous les Marvel, tous les Pixar, tous les animaux de National Geographic… Bref, tous les Disney quoi ! La liste est longue est nous n’allons pas tous les énumérer. Vous avez sûrement déjà une idée sur ce que vous allez regarder de toute façon… Vous pourrez retrouver le catalogue entier dans cet article.

Comment regarder Disney+ ?

L’abonnement Disney+ donne accès au service en illimité avec un partage jusqu’à 4 écrans en 4K HDR, même si la qualité peut être bridée à cause de la crise sanitaire actuelle, avec la possibilité de créer jusqu’à 7 profils différents.

De ce fait, Disney+ est disponible sur de nombreux supports pour convenir aux usages de toute une famille. Tout d’abord depuis un navigateur Internet sur PC/Mac, mais aussi depuis l’application dédiée sur smartphone et tablette (disponible sur iOS et Android), ainsi que depuis votre box TV (Android TV ou Apple TV).

Notez que Disney+ est également compatible avec la fonctionnalité Chromecast de Google.

Les autres offres Disney+

Disney+ est également disponible avec de nombreux packs économiques chez Canal+. Nous vous invitons à consulter notre guide des meilleures offres au lancement.

L’attente commence à se faire longue pour Disney+ qui a vu son lancement retardé, mais les plus impatients et impatientes d’entre vous seront ravis d’apprendre qu’ils peuvent d’ores et déjà sécuriser leur accès dès le jour J à la nouvelle…
Lire la suite

WhatsApp : attention au nouvel hoax « Dance of the Pope »

Par : Mario
Les hackers utilisent souvent les réseaux sociaux pour propager des virus. Récemment, plusieurs utilisateurs WhatsApp ont reçu un message les mettant en garde contre une vidéo intitulée « Dance of the Pope ». Cette dernière contiendrait un malware pouvant formater les appareils mobiles comme les smartphones et les tablettes électroniques. Seulement, il s’agirait d’un simple canular. Ainsi, […]

Corsair lance deux souris sans fil avec 9 zones RGB, la Dark Core RGB Pro et sa variante SE

Équipées d’un capteur Pixart PAW3392 avec une sensibilité de 18 000 DPI et de huit boutons programmables.

corsairdarkcore2

full

corsairdarkcore2

thumbnail

Fusion-Acquisition : bien encadrer la sécurité des données de l’entreprise acquise est primordial 

Lors d’une fusion-acquisition, les entreprises doivent impérativement connaître l’emplacement de leurs données sensibles. Le cas Marriott devrait inciter toutes les entreprises à réaliser un contrôle préalable sur leurs données, avant et après une fusion.

Quel casque VR choisir pour Half-Life : Alyx en 2020 ?

Avec l'arrivée d'Half-Life : Alyx, La VR connaît un regain d'intérêt. Voici un dossier sur les différents modèles présents sur le marché afin de trouver votre bonheur pour le jeu de valve (mais pas que).

 

VR signifie Virtual Reality, autrement dit réalité virtuelle en bon français. Grâce à cette technologie, nous pouvons vivre une expérience où notre vue comme notre position dans l’espace sont sollicitées. Le dispositif berne presque le cerveau et nous plonge dans un monde à part où il est possible d’expérimenter plein de choses en fonction du programme lancé. Différents modèles de casques VR existent, même si le principe reste le même : observer dans un écran à travers des lentilles. Selon le modèle, le calcul est réalisé soit par une machine dédiée à cette tâche, soit par l’engin que nous portons sur la tête.

Nous avons mis à jour ce guide pour la sortie d’Half Life : Alyx, mais vous trouverez également d’autres références si vous souhaitez simplement vous mettre à la VR sans forcément penser à ce jeu.

Casques PC

Valve Index : le plus évident

Quoi de mieux pour jouer au nouveau jeu de Valve que le casque de VR de Valve. Il s’appelle Valve Index, et fonctionnera bien évidemment avec Half-Life : Alyx. C’est aujourd’hui l’un des casques les plus haut de gamme du marché. Non seulement pour sa fiche technique basée sur deux écrans LCD 1440 x 1600 (par œil, ou 2880 x 1600 au total) dont le taux de rafraîchissement peut monter jusqu’à 144 Hz. Mais aussi par son confort.

Valve a beaucoup misé sur ce point, notamment en offrant une bonne amplitude au niveau de l’écart pupillaire, du diamètre crânien ou encore du dégagement oculaire. Les lentilles sont également travaillées finement pour offrir une meilleure qualité d’image. L’index est livré avec ses manettes — parfaitement exploitées par le jeu de Valve — et ses capteurs de position. Bien évidemment, tout cela se paye le prix fort puisque le kit complet est proposé à 1079 euros. Il comprend le casque, deux contrôleurs, les deux capteurs de position ET Half-Life : Alyx.

Rappelons que vous pouvez également acheter le casque seul et les manettes, sans les capteurs si vous possédez déjà ceux de chez HTC livré avec les Vive. Rappelons que les deux firmes travaillent ensemble sur la VR.

Pourquoi choisir le Valve Index ?

  • C’est la solution la plus haut de gamme pour le moment
  • Par Valve, pour Valve
  • Un soin particulier apporté sur le confort

Le Valve Index est disponible sur steam à 1079 pour le kit complet.

Retrouvez le valve Index sur Steam

HTC Vive Cosmos : l’option moins chère

S’il n’est pas exactement le successeur du HTC Vive premier du nom, le Vive Cosmos est bien celui qui le remplace. Dernière création de la firme — il a été lancé en octobre 2019 — c’est désormais le casque VR (qui se connecte à un PC) d’entrée de gamme chez HTC puisque le Vive canonique n’est plus officiellement commercialisé. Il se distingue des autres propositions sur un point très important : il n’a pas besoin de capteurs supplémentaires pour se positionner dans l’espace.

C’est donc une solution bien plus directe pour s’amuser en réalité virtuelle : on le branche à son PC, on prend les manettes (livrées avec le casque) et voilà. C’est aujourd’hui la solution au meilleur rapport qualité/prix/contraintes d’usage pour Half Life : Alyx selon nous. Ses deux écrans disposent chacune d’une définition de 1440 x 1700 et avec un rafraîchissement de 90 Hz.

Pourquoi choisir le HTC Vive Cosmos ?

  • Facile d’installation et d’utilisation
  • Un bon rapport qualité / praticité / prix
  • livré avec ses manettes

Le HTC Vive Cosmos, livré avec deux manettes, est disponible à 799 euros chez Boulanger.

Retrouvez le HTC Vive à 799 euros chez Boulanger

Oculus Quest : l’option la moins chère pour Half-Life Alyx

L’historique Oculus, propriété de Facebook, a lancé l’année dernière l’Oculus Quest. Il a été pensé comme un casque VR autonome et n’a donc pas besoin d’un ordinateur pour fonctionner… mais vous pourrez jouer à Half Life : Alyx par le biais de l’Oculus Link, un câble qui permettra de relier le casque à un PC. Ce câble « officiel » est théoriquement disponible, mais très difficile à trouver en ce moment. Il existe heureusement des alternatives.

Pour faire simple, il vous faut un bon câble USB, dont au moins une extrémité est en USB C pour se connecter au casque. Comme le VR demande beaucoup de bandes passantes, il faut un câble capable de supporter un débit de 5 Gb/s comme ce câble RAMPOW 3 mètres USB C vers USB A tressé. Si votre PC dispose lui aussi d’un connecteur USB C, vous pouvez opter pour ce câble USB C vers USB C. Notez que la longueur est importante, moins de 3 mètres et vous risque de ne pas avoir assez de liberté de mouvement pour bien profiter du jeu.

Avec ou sans câble, l’Oculus Quest est un chouette casque VR qui permettra quoi qu’il en soit de profiter de jeux très sympa en VR dont l’excellent Beat Saber. Il est proposé à 549 euros avec ses deux manettes et 128 Go de stockage. Pour en savoir plus, et notamment comment l’utiliser avec Half-Life : Alyx vous pouvez lire notre test complet de l’Oculus Quest.

Pourquoi recommande-t-on l’Oculus Quest ?

  • Un casque autonome…
  • Qui fonctionne avec un PC
  • Les deux manettes sont fournies

Vive Cosmos Elite : pour monter en gamme

Ce Vive Cosmos a été récemment décliné dans des versions « Elite » et « Play ». Si la dernière, moins onéreuse, n’est pas encore commercialisée, la première l’est à 999 euros. Le Cosmos Elite est livré avec deux modules à placer dans la pièce, les même qu’avec le Vive premier du nom, deux manettes Vive et enfin une façade de casque avec des détecteurs lasers pour améliorer encore le tracking. Pour le reste, le hardware est identique au Cosmos classique.

Notez que s’il est bien officiellement commercialisé, sa disponibilité effective est mise à mal par les événements liés au coronavirus. Il risque donc d’être délicat de mettre la main sur un exemplaire rapidement. C’est le cas par exemple à la Fnac, où il ne sera expédié qu’à partir du 27 mars (pour l’instant). Mieux vaudra alors se rabattre sur le Cosmos classique si vous êtes pressé.

Retrouvez le HTC Vive Elite à 999 euros sur fnac.com

HTC Vive Pro : l’alternative de luxe

Dévoilé lors du CES 2018, le HTC Vive Pro prend la suite du Vive avec son lot d’améliorations. Pour commencer, la définition passe à du 1400 x 1660 pixels pour chaque œil, soit du 2880 x 1660 pour les deux toujours avec un taux de rafraîchissement de 90 Hz et un champ de vision à 110°. Il a subi également un petit relooking et il intègre désormais des écouteurs Hi-res.

Pourquoi opter pour le HTC Vive Pro ?

  • Pour les oreillettes qu’il intègre
  • Pour l’amélioration de l’affichage
  • Pour son confort amélioré

Comptez environ 650 euros pour le casque seul, mais il faudra ajouter les accessoires pour profiter pleinement de l’objet et d’Half-Life Alyx. Cela fera sensiblement monter la facture. Le « Full Kit » est alors disponible à 1199 euros. Sachez qu’il désormais plus officiellement commercialisé par HTC, il s’afit donc désormais des fins de stocks.

Retrouvez le full kit HTC Vive Pro à 1199 euros chez Boulanger

Retrouvez le full Kit HTC Vive Pro à 1199 euros sur fnac.com

Retrouvez l'HTC Vive Pro (seul) sur fnac.com

Oculus Rift S : la VR pas (trop) chère

Après le Rift, Oculus propose désormais le Rift S. C’est la solution la moins couteuse qui permettra de profiter d’Half-Life Alyx puisqu’il est vendu 449 euros. Comme le Vive Cosmos il se repère dans l’espace sans avoir besoin de capteurs externes, ce qui facilite grandement l’installation et le rend bien bien plus pratique à utiliser chez soi.

Il intègre deux écrans affichant chacun du 1280 x 1440 dont le taux de rafraîchissement atteint 80 Hz et il est livré avec ses deux manettes Oculus Touch. Contrairement au Vive Cosmos, vous ne trouverez en revanche pas de casque audio audio intégré, il faut se contenter d’un maigre haut-parleur, mais vous pourrez y brancher votre propre casque via le connecteur jack 3,5 mm présent sur le casque.

Pourquoi recommande-t-on l’Oculus Rift S ?

  • Pas besoin de capteur externe
  • La solution la moins couteuse
  • Les deux manettes sont fournies

Lancé en mai 2019, le Rift S est disponible à 449 euros.

Retrouvez l'Oculus Rift S à 449 euros à la Fnac

Retrouvez l'Oculus Rift S à 449 euros sur Amazon

Voilà pour les casques compatibles avec Half-Life : Alyx, mais il existe d’autres propositions pour s’adonner aux joies de VR. Vous les trouverez dans la seconde partie de cet article.


Les casques autonomes

La dernière catégorie est encore en pleine expansion. Les casques autonomes sont des appareils tout-en-un qui permettent de s’affranchir d’un PC, d’une console ou d’un smartphone. Ils n’ont pas besoin d’être reliés à une machine pour fonctionner. Vous l’aurez compris, l’intérêt est de pouvoir enfiler un casque complet qui embarque tout le nécessaire pour profiter de la VR sans s’encombrer de câbles, caméras et toute autre armada.

Oculus Go : l’immersif

L’Oculus Go, est un casque autonome à mi-chemin entre l’Oculus Rift et le Samsung Gear VR. Il embarque un écran IPS LCD de 5,5 pouces avec une définition QHD, un taux de rafraîchissement de 72 Hz maximum et un champ de vision de 110°, un Snapdragon 821 couplé à 6 Go de mémoire vive, 32 ou 64 Go de stockage interne et une batterie de 2600 mAh.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre test.

Pourquoi recommande-t-on l’Oculus Go ?

  • Pour sa bonne conception
  • Pour l’expérience immersive qu’il propose
  • Pour la richesse de son catalogue d’applications et de jeux

Pour un peu plus de 200 euros, vous pouvez acheter l’Oculus Go sur fnac.com.

Retrouvez l'Oculus Go sur fnac.com

Où acheter le
Oculus Go au meilleur prix ?

Casques console

Sony PlayStation VR : le seul et l’unique

Côté consoles, difficile de se perdre : il n’y a que le PS VR sur PlayStation 4. Un boîtier externe vient assurer certaines fonctions pour soulager la console et la PlayStation Camera, élément obligatoire, est évidemment fournie avec. L’appareil de Sony est moins cher, mais aussi moins performant. Néanmoins, cela permet aux joueurs qui n’ont pas un PC équipé du dernier cri de se lancer dans la VR à moindre coût, surtout que la bibliothèque de jeux est désormais très exhaustive en 2019.

Concernant ses caractéristiques, il propose une définition de 1920 x 1080 pixels (soit 960 x 1080 pour chaque œil) et un taux de rafraîchissement de 90 Hz (120 Hz en mode cinéma). Le champ de vision ne change pas, il reste dans les 100°.

 

N’hésitez pas à vous pencher sur notre test pour plus de détails.

Pourquoi recommandons-nous le PS VR ?

  • Pour son prix abordable
  • Pour sa simplicité d’utilisation
  • Pour le confort qu’il propose
  • Pour sa bibliothèque de jeux très exhaustive

Le PlayStation VR, livré avec la caméra V2 et un jeu, est disponible à 299 euros sur Boulanger.

Retrouvez le PS VR sur Boulanger

Casques nomades pour smartphones

Il existe également des systèmes plus légers et portatifs, qui ne demandent pas un équipement lourd. Ils sont à clapet et se servent du smartphone comme écran.

Samsung Gear VR : le contrôleur

Samsung s’est allié avec Oculus pour développer le Gear VR. Le casque est plutôt fonctionnel, avec des boutons dédiés et un pavé tactile sur le côté. Un contrôleur peut servir de télécommande ainsi que de manette de jeu. Le casque a un angle de vision de 101° et est compatible avec tous les smartphones haut de gamme de Samsung, c’est-à-dire les S (depuis le S6) et Note. Il faudra en revanche passer par un adaptateur pour les plus récents.

N’hésitez pas à lire notre test pour en savoir plus.

Pourquoi choisir le Samsung Gear VR ?

  • Pour l’ajout du contrôleur par rapport à l’ancienne version
  • Pour sa large compatibilité avec les smartphones Samsung
  • Pour son rapport qualité/prix

Le Samsung Gear VR est disponible à 29 euros sur Cdiscount.

Retrouvez le Samsung Gear VR sur Cdiscount

Office 365 : quand les entreprises sous-exploitent les licences

Les responsables IT achètent souvent des licences Office 365 par lots au risque d'une sous-utilisation ou d'un surdimensionnement, selon un rapport de CoreView.

Open source : Argo pousse l’approche GitOps sur Kubernetes

La CNCF prend sous son aile le projet Argo, qui regroupe des outils natifs à Kubernetes pour le déploiement et la gestion de workflows en conteneurs.

Snapchat à la peine après le lancement de nouveaux effets spéciaux COVID-19

L’application Snapchat semblait en panne dans certaines régions mercredi, de nombreux utilisateurs européens et américains se plaignant sur Twitter de problèmes pour se connecter ou pour publier des photos. Comme la plupart des réseaux sociaux, Snapchat a vu son usage grimper en flèche ces dernières semaines, à mesure que la moitié de l’humanité était progressivement confinée pour freiner la pandémie de COVID-19. « Le volume d’appels vidéo, souvent passés avec des effets de réalité augmentée, a augmenté de 50 % fin mars par rapport à fin février », notait mardi Snap, la maison-mère de l’application, dans un communiqué en ligne. Très populaire chez les jeunes, Snapchat doit notamment son succès aux stories éphémères et aux filtres qui s’ajustent sur les visages à l’écran, et permettent de se donner des allures de lapin frétillant ou de vampire aiguisé. L’application a créé des filtres spécial COVID-19, dont un en partenariat avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui donne des conseils et des informations. Mardi elle a en plus annoncé « une nouvelle expérience de réalité augmentée pour faire des dons » via l’OMS. (Lire la suite)

Streets of Rage 4 dévoile son prix et un trailer

Comme la violence est belle. L’éditeur et co-développeur de Streets of Rage 4 Dotemu (éditeur de Wonder Boy: The Dragon’s Trap et Windjammers 1, développeur de Windjammers 2) et ses co-développeurs Lizardcube (Wonder Boy: The Dragon’s Trap) et Guard Crush Games (Streets of Fury) annoncent que Streets of Rage 4 sera commercialisé au prix de 24,99€. A ce jour aucune date de sortie officielle n'est encore confirmée mais le jeu devrait sortir au printemps sur PC, PlayStation 4, Nintendo Switch, et Xbox One. La bande-annonce de gameplay illustre l'hommage de Streets of Rage 4 à la trilogie originale, avec notamment des personnages en pixel art que l’on pourra débloquer, chacun disposant de coups spéciaux dignes des meilleurs voyous. Le fameux “appel à la police”, a marqué les cœurs de génération de gamers tout autant que les fameuses glissades latérales ou le sprint des personnages de Streets of Rage 3 capables de foncer dans le décor. e5meiRPJTWU (Lire la suite)

WhatsApp annonce une nouveauté pour accélérer les appels de groupe

WhatsApp a rendu les appels vidéo de groupe plus faciles que jamais . En fait, si vous avez un groupe WhatsApp avec 4 personnes ou moins , appuyez simplement sur l'icône d'appel (vidéo) dans la barre supérieure, et un appel sera automatiquement démarré avec tous les participants de ce groupe, divisant l'écran en autant de parties qu'il y a les membres du chat, en cas d'appel vidéo. Cette fonctionnalité était déjà présente dans WhatsApp beta pour Android 2.20.117 depuis plusieurs semaines. (Lire la suite)

Apple publie iOS et iPadOS 13.4.1 et corrige quelques bugs avec FaceTime et Bluetooth

Après la sortie d'iOS et iPadOS 13.4 il y a quelques semaines avec la prise en charge tant attendue de la souris et du trackpad , voici la première mise à jour d'Apple qui va résoudre les premiers bugs détectés, à la fois pour iPhone et iPad. Deux des problèmes résolus sont partagés dans le journal des modifications et concernent FaceTime et le bluetooth: pour une raison étrange, avec la dernière version, vous ne pouviez pas passer d'appels avec des appareils sur iOS 9.3.6 (et versions antérieures) ou OS X El Capitan 10.11 .6 (et versions antérieures). Quant au Bluetooth, le bouton d'action rapide sur l'écran d'accueil ne fonctionnait tout simplement pas. Enfin, il existe un troisième bogue, prérogative exclusive de l' iPad Pro 12.9 (4e génération) et de l' iPad Pro 11 (2e génération), qui empêchait le flash de s'allumer via le bouton approprié dans le centre de contrôle ou dans l'écran de déverrouillage. (Lire la suite)

Chrome 81 est disponible

Google vient de publier une nouvelle mise à jour en masse pour le navigateur Chrome qui passen donc en version 81. La nouveauté la plus intéressante sur la plate-forme de bureau est l'introduction de groupes de cartes : il est possible de créer des groupes de cartes en leur attribuant un nom et une couleur . En déplaçant le groupe, vous déplacerez toutes les cartes qu'il contient. Vous pouvez personnaliser le groupe avec son nom et sa couleur et le gérer confortablement à partir de son étiquette. La fonctionnalité peut être activée via le drapeau ci-dessous: chrome: // flags / # onglet groupes De plus, également pour la plate-forme de bureau, la possibilité est arrivée pour les développeurs de Progressive Web Apps d'intégrer un compteur de notifications lorsque l'icône de l'application est fixée sur le dock de l'interface graphique. D'autres innovations ont été apportées du point de vue de la sécurité : désormais Chrome bloquera automatiquement les images qui ne sont pas mises à jour sur le protocole HTTPS . L'évolution doit certainement être vue en vue d'achever l'adoption du protocole HTTPS par les gestionnaires des pages Web. De plus, Chrome 81 a déconseillé les protocoles TLS 1.0 et 1.1 , ce qui signifie que les pages qui ne prennent pas en charge TLS 1.2 ou version ultérieure seront automatiquement marquées comme non sécurisées par le navigateur de Google. (Lire la suite)

Pourquoi Google pourrait bientôt tuer la marque Hangouts

Google Hangouts

Google pourrait bel et bien mettre fin à la marque Hangouts Meet pour que celle-ci ne s'appelle plus que Meet. Voici pourquoi.

Crucial lance son SSD M.2 NVMe P2, successeur du P1

Une nouvelle version avec un rapport qualité / prix aussi intéressant que son aînée ?

p2crucial1

full

p2crucial1

thumbnail

Où acheter la Nintendo Switch ou la Switch Lite au meilleur prix en 2020 ?

La Nintendo Switch et la Nintendo Switch Lite sont les consoles stars de Nintendo. Où les acheter au meilleur prix ?

Les meilleurs prix

Nintendo Switch

Nintendo Switch Lite

Si vous vous posez la question Nintendo Switch ou Nintendo Switch Lite ? , nous avons la réponse !

Après de nombreuses rumeurs à son sujet, la Nintendo Switch Lite vient d’être officialisée. Moins chère, plus compacte, pensée pour être utilisée uniquement en mode portable, la Switch Lite est un peu à la Switch ce que la 2DS qu’était…
Lire la suite

La Nintendo Switch en bref

  • Idéale pour jouer à plusieurs
  • Un catalogue de jeux plutôt fourni
  • Son concept de console hybride, tout simplement

Depuis sa sortie en mars 2017, la Nintendo Switch est un véritable succès à travers le monde. Son concept innovant de console hybride — qui permet de jouer en mode nomade, tablette ou TV — a aussi bien séduit les plus petits que les plus grands. Pour preuve, plus de 20 millions d’unités ont été écoulées en deux ans, un score plus élevé que sa grande-sœur, la Wii U, qui a peiné à atteindre les 13 millions avant d’arrêter la production.

Elle regroupe aujourd’hui plus de 1 000 jeux disponibles sur l’eShop et il faut dire qu’il y en a pour tous les goûts. On retrouve alors des licences cultes comme The Legend of ZeldaPokémon et Mario, mais aussi les jeux des éditeurs tiers qui avaient pourtant boudé la console précédente, tels que Dark SoulsResident EvilDOOM et bien d’autres. Bref, en cumulant tout cela avec la tripotée de jeux indépendants également disponibles, il y a de quoi s’amuser sur Nintendo Switch !

Concernant ses caractéristiques brutes, elle intègre un écran HD de 6,2 pouces, une puce Nvidia Tegra X1 associée à 4 Go de mémoire vive (que l’on retrouve par exemple dans la NVIDIA Shield 2017), une batterie de 4 310 mAh qui lui procure une autonomie de 2 à 3 heures en jeu et une capacité de stockage de 32 Go (extensible via micro SD).

Une nouvelle révision de la Switch a été introduite durant l’été 2019, avec notamment une autonomie revue à la hausse. Faites bien attention à opter pour la nouvelle version, que l’on reconnaît grâce à son packaging différent comme celle-ci est disponible au même prix que la première itération.

La Nintendo Switch Lite en bref

  • Un design coloré, mais solide
  • Son format compact pour faciliter le transport
  • Sa compatibilité avec la grande majorité des jeux sur l’eShop

Annoncée au début du mois de juillet, la Nintendo Switch Lite est disponible en France depuis le 20 septembre dernier. Cette nouvelle console a la particularité d’abandonner la dimension hybride du premier modèle pour ne se concentrer que sur l’expérience en mode portable. Pour cela, Nintendo a évidemment changé quelques éléments du design.

Tout d’abord, cette version Lite possède un écran plus petit (5,5 pouces contre 6,2 pouces) pour faciliter le transport de cette dernière. Grâce à sa finition en plastique, elle est aussi plus solide afin de mieux résister aux chocs qui pourraient se produire dans un sac, par exemple. D’un seul tenant, elle subira également moins de dégâts en cas de chute.

Les manettes aux extrémités ne peuvent en effet plus se détacher. De ce fait, elles sont très différentes des Joy-Con, puisque dépourvues de fonctionnalités vibrantes ou d’un système détection de mouvement. Les jeux comme 1-2 Switch qui s’appuient beaucoup sur ces fonctionnalités sont donc indisponibles sur la nouvelle console. On apprécie toutefois le retour d’une vraie croix directionnelle, idéale pour les jeux en 2D. Enfin, notez qu’il est possible d’y connecter les Joy Con de la Switch classique, ce qui n’est finalement pas très pratique sans la petite béquille pour tenir la console.

Comme la nouvelle édition de la Switch classique, cette Nintendo Switch Lite profite également d’une meilleure batterie pour améliorer son autonomie, estimée à environ 6 heures selon le constructeur.

GPS III : le lancement par SpaceX repoussé à cause du coronavirus

Le lancement du troisième satellite de la nouvelle génération de GPS par SpaceX est reporté du fait de la pandémie mondiale du coronavirus.

Google Stadia Pro Gratuit pour deux mois

Après un lancement en demi-teinte, Google profite du confinement et de la crise sanitaire pour ......

Tous les événements Microsoft seront en ligne jusqu’en juillet 2021

Pour anticiper un éventuel rebond de l’épidémie, Microsoft annonce que toutes ses keynotes et ......
❌