🔒
❌
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 17 juin 2019Réalité Virtuelle

Bon Plan : 40? à 50? offerts pour l'achat d'un Oculus Quest ou d'un Rift S à la FNAC

Pas toujours évident de trouver des bons plans pour les Oculus Rift S et Oculus Quest alors que les deux casques sont sortis il y a moins d'un mois. Mais si vous ne l'avez pas encore vu, il vous reste quelques heures pour profiter d'une offre FNAC qui vous permettra de gagner quelques dizaines...
Hier — 16 juin 2019Réalité Virtuelle

PlayStation VR : on vous aide à faire le tri dans les soldes du mois de juin

Soldes PS VR

Les Days of Play vous ont déçu ? Ne vous inquiétez pas ! Depuis le 12 juin et jusqu’au 26, vous pourrez trouver des jeux PlayStation VR en soldes sur le Store. On vous aide à choisir rapidement !

Trouver des jeux à tarif accessible pour étendre la bibliothèque de contenus en réalité virtuelle est toujours une bonne nouvelle. Il y a de vraies bonnes affaires à saisir sur le Store PlayStation VR. Encore faut-il savoir où chercher…

Le plein de jeux en soldes sur le PlayStation VR

Ce sont les jeux d’eau qui ont la cote sans aucun doute en ce mois de juin sur le Store du PSVR. Et cela se ressent aussi duc ôté des soldes. Dans ce registre, quatre jeux devraient attirer votre attention. On trouve ainsi des soles sur Monster of the Deep : Final Fantasy XV à 14,99 euros, Jupiter & Mars à 19,99 euros, ou encore Catch & Release qui est presque donné à 9,99 euros. Pour une expérience d’un genre différente, on laissera sa chance à Titanic VR, l’expérience VR qui se vend à 9,99 euros. Vous avez envie d’un peu d’action ? Drunkn Bar Fight se vend à 7,99 euros, un tarif très accessible pour un jeu fun et sans prétention. Les puristes laisseront sa chance à Creed : Rise to Glory, qui coûte tout de même 14,99 euros.

Si vous êtes plutôt banchés aventure, le PS VR propose dans ce registre des jeux qui méritent le détour en solde à l’heure actuelle. On trouve ainsi les très particuliers Loading Human : Chapter 1 (11,99 euros) et Rick and Morty: Rick-Ality à 14,99 euros. Les adeptes de challenge ésotériques miseront sur Mind Labyrinth VR Dreams (19,99 euros) alors que les fidèles des jeux de zombie ne rateront pas Resident Evil 7 à 14,99 euros (de quoi en faire la très bonne affaire du moment). Si vous avez les moyens, la version Gold avec tous les DLC se vend en ce moment à 24,99 euros.

D’autres jeux PlayStation VR soldés sur le Store

Vous avez envie de tirer sur des humains en en chair et en os mais bien vivants ? Sans surprise le Store du PS VR est toujours aussi généreux en jeux de tir soldés. Crisis VRigade à 5,39 euros mérite le détour malgré sa faible durée de vie. Pour une expérience en duo on sautera sur Dick Wilde 2 (9,99 euros).  Toujours dans le registre, mais plus attendus, on laissera sa chance à Drone Striker vendu à 4,99 euros, Unearthing Mars (7,99 euros) et Battlezone Gold Edition (7,99 euros). En revanche, Zone of the Enders : The 2nd Runner Mars semble encore bien cher à 9,99 euros. A prendre si vous avez déjà tout le reste !

Enfin, parce que vous faites peut-être partie des débutants pour ce qui est de la réalité virtuelle, nous avons identifié certains jeux qui devraient vous plaire à l’heure de vous lancer dans le grand bain. Pour les habitués, ils restent aussi des incontournables comme les jeux en soldes Carnival Games VR à 4,99 € et TrainerVR vendu à 5,99€. Nous ne mqnauerons pas de vous informer lorsque de nouveaux soldes à ne pas manquer pour le PS VR seront disponibles sur le Store.

Cet article PlayStation VR : on vous aide à faire le tri dans les soldes du mois de juin a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Dossier vidéo : Quelles applications vidéo sur l'Oculus Quest ? Netflix, Skybox, BigScreen, YoutubeVR et plein d'autres !

Reprise des Let's Quest avec pour aujourd'hui le tour des applications vidéos de l'Oculus Quest. Quelle application et pour quoi faire ? C'est la question à laquelle je tenterai de répondre dans ce tour d'horizon des applications vidéos. 0:30 : Oculus TV 1:15 : Red Bull TV 1:42 :...
À partir d’avant-hierRéalité Virtuelle

Oculus Quest : tests, accessoires, tutorials, jeux, applications, bons plans, tout ce qu'il faut savoir sur le casque autonome d'Oculus

Comme vous l'avez sans doute remarqué, nous produisons pas mal de contenu sur l'Oculus Quest. Notre objectif est de permettre aux possesseurs du casque de disposer de toutes les informations utiles sur notre site et chaine Youtube. Mais pas toujours évident de s'y retrouver dans tous ces contenus...

Men In Black : International se dote d’une expérience à Los Angeles

Expérience VR Men in Black

Le film Men in Black : International est désormais sorti dans les salles de cinéma. Que l’on aime ou pas, c’est une partie de la culture populaire. Et la franchise se dote d’une expérience en réalité virtuelle.

Direction Los Angeles pour pouvoir tester une expérience dans les locaux de l’entreprise de réalité virtuelle Dreamscape. Voici la présentation de l’expérience tirée du film à succès.

Rejoignez les Men In Black en réalité virtuelle !

C’est la première expérience de ce type que propose Dreamscape. Jamais jusque-là, elle n’avait pris le risque ou eu l’audace de s’associer à une grosse franchise. De quoi en faire une expérience en réalité virtuelle de premier plan à laquelle elle assure une publicité extensive. Voici le « pitch » de Men in Black : First Assignment. « Vous laisserez votre identité derrière vous, afin de vous élever au-dessus du système, alors que vous entreprenez votre première mission palpitante avec le MIB: escorter la famille royale de Zarthania en toute sécurité jusqu’à la périphérie de la galaxie à bord de votre hoverbike intergalactique, en évitant les envahisseurs extraterrestres Octopoid en chemin tout en espérant réussir à revenir sain et sauf au siège du MIB ».

D’un point de vue éditorial, on peut attendre de la qualité pour cette expérience puisque l’expérience est produite par Walter Parkes qui a déjà produit les 4 films Men in Black mais aussi Minority Report. C’est le co-fondateur de Dreamscape. Pour ce projet il s’est associé avec Sony Pictures VR qui se réjouit de pouvoir « permettre à tout le monde de devenir un agent ».

Cet article Men In Black : International se dote d’une expérience à Los Angeles a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Lunar Flight est désormais compatible avec l’Oculus Touch

Lunar Flight

Le simulateur lunaire « Lunar Flight » avait sauté il y a déjà 6 ans le pas de la réalité virtuelle. Nous aurons désormais le droit à la compatibilité avec les contrôleurs Touch.

Le simulateur lunaire avait des airs de précurseurs en 2013. C’était l’un des premiers jeux classiques à ajouter le support en réalité virtuelle. Lancé un an plus tôt sur Steam, il avait conquis les fans.

Lunar Flight se met au goût du jour

Sean Edwards, le développeur de Lunar Flight avait été parmi les premiers à recevoir un kit de développement pour l’Oculus. Suffisant pour qu’il adapte son jeu, dans une expérience qui nécessitait alors un clavier ou une manette pour fonctionner en réalité virtuelle. Un vrai succès pour l’époque. Le jeu avait été ensuite proposé sur l’Oculus Rift, mais sans avoir autant de visibilité. Les joueurs avaient toutefois eu le droit à des visuels remasterisés, puis le HTC Vive mais sans la compatibilité avec les contrôleurs.

Il est désormais temps de se mettre au goût du jeu et Sean Edwards devrait lancer une mise à jour Steam durant les prochains jours avec le support pour les contrôleurs du Rift et du Rift S. Selon les informations disponibles, il compte aussi faire le même genre de mise pour le HTC Vive à moyen terme. On vous laisse découvrir ce que donnera Lunar Flight d’un point de vue de l’expérience à très courte échéance dans la vidéo ci-dessus. Le jeu sera aussi disponible sur l’Oculus Rift Store d’ici un ou deux mois.

Cet article Lunar Flight est désormais compatible avec l’Oculus Touch a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Tuto-vidéo : comment jouer à des exclusivités Oculus Rift sur les casques SteamVR, Windows MR et Pimax ? (Tuto Revive et PiTool)

Petit tutorial PiTool et ReVive pour tous ceux qui débutent dans la VR et qui se demandent comment jouer à des exclusivités de l'Oculus Store sur les autres casques VR destinés au PC. 0:16 : Installation de l'Oculus Store 0:47 : Tuto Pitool pour les Pimax 1:21 : Test dans Lone Echo 3:16 : Tuto...

Oculus veut offrir une seconde vie aux jeux 2D grâce à la VR

Par : Bastien L
oculus 2D streaming vr

La réalité virtuelle pourrait offrir une seconde vie aux jeux 2D grâce au streaming. C’est ce que prédit Jason Rubin, le vice-président aux Stratégies Gaming d’Oculus.

Dans une interview accordée à TechRadar lors de l’E3 2019, Jason Rubin, Vice-Président aux Stratégies Gaming Spéciales, a confié sa vision sur le futur de la réalité virtuelle.

Selon lui, l’adoption de la réalité virtuelle va continuer à croître grâce à plusieurs facteurs. La croissance sera notamment stimulée par le fait que de nouveaux jeux en VR se hissent au sommet des classements, à l’instar du fameux Beat Saber que Rubin considère comme un cap pour l’industrie.

Cependant, Jason Rubin pense aussi que la VR va se démocratiser grâce au streaming de jeux 2D traditionnels sur les casques VR autonomes comme l’Oculus Quest.

Oculus mise sur le Cloud Gaming rétro pour démocratiser la VR

En effet, dans un futur proche, il est probable que le streaming de jeux vidéo ou ” Cloud Gaming ” remplace les consoles traditionnelles. Sony propose déjà son service PlayStation Now, Google s’apprête à lancer son service Stadia, et Microsoft vient de révéler son service xCloud à l’E3 2019.

Or, Jason Rubin estime que cette technologie permettra aussi d’offrir une seconde vie aux jeux 2D dans la VR. Selon lui, ces jeux seront bien plus immersifs dans la réalité virtuelle que lorsqu’on y joue sur un écran de télévision traditionnel. L’ajout d’effets 3D permettra d’augmenter le réalisme de l’expérience, et l’interface pourra être optimisée pour la VR.

Même si Jason Rubin ne s’est pas exprimé à ce sujet, son discours peut laisser penser qu’Oculus prépare un service de Cloud Gaming permettant de jouer aux anciens jeux 2D en streaming dans la VR. C’est d’ailleurs ce que proposent déjà certains émulateurs comme 3DNes et RetroArch…

Cet article Oculus veut offrir une seconde vie aux jeux 2D grâce à la VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

HP Reverb : le casque disponible en juillet ?

Date de sortie du HP Reverb

Va-t-on avoir enfin le droit à un lancement à grande échelle du casque de réalité virtuelle HP Reverb ? L’entreprise a quelques difficultés à tenir ses délais mais vient de faire de nouvelles annonces.

C’est le 6 mai que devait initialement sortir le nouveau casque VR de HP. Depuis cette date, l’entreprise américaine a parfois joué la carte du  silence ou des excuses. On a désormais le droit à quelques explications et un nouveau planning pour les semaines à venir.

HP Reverb ; une échéance au mois de juillet

On commencerait presque à s’impatienter tant sont rares ceux qui ont pu mettre la main un HP Reverb. Cependant, l’entreprise américaine vient d’annoncer que les stocks seront disponibles dans les boutiques à partir du mois de juillet. Selon HP, un seul stock très réduit de Reverb a été vendu sur le site HP.com mais ils se sont écoulés très rapidement. Les nouveaux stocks, pour l’édition grand public mais aussi la version professionnelle, devaient être proposés au grand public sur Amazon et le site de HP à partir du mois de juillet.

Toutefois, ce n’est pas très rassurant, les utilisateurs ayant pu obtenir un des casques ont déjà signalé plusieurs problèmes avec des soucis de brillance ou encore des pixels mal-alignés. Cela ne concerne toutefois pas tous les casques, il semble donc difficile de découvrir l’origine réelle du problème. HP n’a pas encore réagi sur le sujet, mais on peut raisonnablement penser que le problème est aussi ce qui retarde le lancement officiel pour HP.

Cet article HP Reverb : le casque disponible en juillet ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Lenovo Think Reality A6 : est-ce vraiment un progrès ?

Lenovo Think Reality A6

Le nouveau casque de réalité augmentée de Lenovo, Think Reality A6, est-il au niveau que l’on est en désormais en droit d’attendre ? Mauvaise nouvelle, la satisfaction n’est pas vraiment au rendez-vous…

On avait eu des bonnes surprises d’un point de vue de la qualité des expériences proposées par Lenovo, même par le bas de gamme Mirage AR. Suffisamment pour que l’on s’attende à ce que cela continue. C’est ce qui déçoit sans doute le plus.

Think Reality A6 ; un casque testé à la conférence AWE

Nos confrères de Next Reality ont pu tester directement le Think Reality A6 à l’occasion de la conférence AWE. Pour en faire la démonstration, l’entreprise permettait de tester un menu plutôt simple, et qui semble en apparence pensée pour les entreprises. Cependant, visuellement, le résultat donnait surtout l’impression de nous plonger en arrière dans le temps, d’un point de vue de l’expérience utilisateur. Esthétiquement, le casque  se situe entre le Hololens 1 et le Meta 2, de quoi en faire un résultat plutôt attractif visuellement. L’appareil semble être bien conçu de ce point de vue là, avec un vrai confort pour les utilisateurs mais les sensations ne sont pas vraiment au même niveau.

Annoncé pour peser 380 grammes, le Think Reality A6 donne l’impression d’en peser beaucoup plus. Côté connexion, l’appareil se connecte en Wi-Fi mais pas pour la 4G ou la 5G, ce qui est surprenant. Le 40° FOV, limité par essence n’a pas le luxe d’images de haute qualité. Ce qui rend optimiste ? Le choix d’un câblage avec une unité au niveau des hanches, déjà vu ailleurs et qui semble être la tendance à suivre. Lenovo peut mieux faire.

Cet article Lenovo Think Reality A6 : est-ce vraiment un progrès ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Touch : tout savoir sur le contrôleur des casques VR de Facebook

Par : Bastien L
oculus touch tout savoir

L’Oculus Touch est le contrôleur officiel des casques VR Oculus Rift, Rift S et Quest. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur cet accessoire qui rend la réalité virtuelle bien plus immersive.

Lors de son lancement en mars 2016, l’Oculus Rift s’accompagnait seulement d’une manette XBox de Microsoft. Avec le lancement des contrôleurs Oculus Touch, début 2017, la sensation d’immersion proposée par la VR a été considérablement accrue.

Les Oculus Touch sont des accessoires à détection de mouvement spécialement conçus pour la réalité virtuelle. Leur principal intérêt est de permettre à l’utilisateur de se servir de ses mains et de ses doigts d’une façon relativement naturelle et intuitive au sein de la réalité virtuelle plutôt que de se contenter de presser les boutons d’une manette.

L’utilisateur tient un Oculus Touch dans chaque main, mais les deux s’utilisent finalement comme une seule manette que l’on aurait coupée en deux. En plus de la fonctionnalité de tracking des mains et des doigts, on retrouve aussi des sticks analogiques, des boutons et des gâchettes permettant davantage d’interactions dans les jeux.

Comment fonctionne l’Oculus Touch ?

L’Oculus Touch combine les fonctionnalités d’un contrôleur de jeu vidéo traditionnel avec une technologie de Motion Tracking similaire à celle du casque Oculus Rift.

Chaque contrôleur regroupe ainsi un joystick analogique, deux boutons, une gâchette pour l’index et une seconde gâchette à activer en pressant les autres doigts sur la poignée.

En plus de ces contrôles « standards « , chaque Touch embarque différents capteurs capacitifs permettant de localiser la position des doigts de l’utilisateur. Le contrôleur peut ainsi déterminer si l’index du joueur est posé sur la gâchette et si les pouces sont en contact avec les boutons ou le joystick.

C’est ce qui permet à l’utilisateur de se servir de ses « mains virtuelles » dans les jeux vidéo. Il est en mesure de pointer du doigt, de fermer son poing, de presser un bouton avec son index ou encore de saisir des objets.

De plus, chaque contrôleur Oculus Touch embarque une ” constellation de LEDs ”  invisibles à l’oeil nu. Ces diodes permettent aux capteurs Oculus Sensors de suivre la position de chaque contrôleur.

Le joueur peut ainsi bouger ses mains dans le monde réel et dans la VR simultanément, avec une liberté de mouvement à six degrés. C’est le même système que celui sur lequel repose le tracking du Rift, qui embarque lui aussi des LEDs sous sa visière.

Oculus Quest et Rift S : une nouvelle version du Touch

Avec les casques VR Oculus Quest et Oculus Rift S, lancés le 21 mai 2019, Facebook a fait le choix d’introduire de nouveaux contrôleurs Oculus Touch. Cette nouvelle version propose exactement les mêmes fonctionnalités, mais son design a été modifié pour répondre aux besoins du nouveau système de tracking Oculus Insight introduit avec ces deux appareils.

Sur la première version, on retrouvait une constellation de LED infrarouge sur la boucle située sous le contrôleur. Sur la nouvelle version, la boucle est située en haut afin que les LED puissent être détectées par les caméras intégrées au casque sans risque d’obstruction.

En effet, le système de tracking Oculus Insight ne repose plus sur des capteurs externes à disposer dans la pièce autour de l’espace de jeu, mais sur des caméras directement intégrées sous la façade du casque. Le design du contrôleur a donc été adapté en fonction.

Pourquoi acheter l’Oculus Touch ?

L’Oculus Touch rend la réalité virtuelle bien plus immersive. En plus d’avoir les sens trompés par son casque Rift, l’utilisateur est en mesure d’interagir de façon naturelle en se servant de ses mains. L’illusion s’en trouve renforcée.

Depuis le mois d’août 2017, toutefois, l’Oculus Touch est fourni avec l’Oculus Rift. Il est donc inutile d’acheter le Touch séparément si vous achetez le Rift aujourd’hui. Sauf si vous optez pour du matériel d’occasion.

Principaux avantages des Oculus Touch

L’Oculus Touch présente plusieurs avantages majeurs. Tout d’abord, comme évoqué précédemment, ces accessoires permettent des contrôles plus naturels dans la réalité virtuelle. L’utilisateur peut pointer, attraper, ramasser et interagir avec le monde virtuel de manière intuitive.

En outre, ses deux joysticks analogiques permettront aux habitués du ” gaming ” traditionnels de retrouver rapidement leurs marques. Là encore, c’est un atout dont ne disposent pas les contrôleurs Vive Wands de HTC, qui se contentent d’un pavé tactile.

L’Oculus Touch est également agréablement léger et confortable. Son design inspiré par la poignée d’un sabre le rend très ergonomique. Il est donc possible de l’utiliser pendant plusieurs heures consécutives sans ressentir de fatigue physique.

Enfin, citons aussi les retours haptiques lorsque l’utilisateur touche un objet virtuel ou interagit dans la VR. Ceci permet d’augmenter encore la sensation d’immersion.

Fiche technique

  • Tracking de mouvement : 6DoF
  • Contrôles directionnels : joysticks analogiques
  • Boutons : quatre boutons et quatre gâchettes
  • Retours haptiques : Oui
  • Piles : Une pile AA par contrôleur
  • Poids : 272 grammes
  • Disponibilité : disponible depuis décembre 2016, vendu avec le Rift depuis 2017

Les alternatives

Lorsque l’Oculus Rift est sorti, l’Oculus Touch n’était pas encore disponible. De fait, de nombreux jeux fonctionnent sans ces accessoires et il est possible d’utiliser d’autres contrôleurs en guise d’alternative.

Tout d’abord, grâce à un partenariat entre Oculus et Microsoft, un contrôleur Xbox One était inclus avec chaque Oculus Rift jusqu’à la sortie du Touch. Malheureusement, depuis la sortie de ce contrôleur officiel, le contrôleur Xbox One n’est plus fourni. En revanche, il est toujours possible de connecter une manette achetée séparément au casque VR.

De même, le Rift était jadis fourni avec la télécommande Oculus Remote. Il s’agit d’une petite télécommande permettant d’interagir avec le Rift. Cependant, cet accessoire permet plutôt de naviguer dans les menus que de jouer à des jeux vidéo. Il permet uniquement de pointer et de cliquer, et n’offre pas les mêmes fonctionnalités de tracking de position que l’Oculus Touch. L’Oculus Remote n’est plus livré avec le Rift, mais peut toujours être achetée séparément.

Dans un avenir proche, il est probable que l’Oculus Touch cède à son tour sa place à une nouvelle génération de contrôleurs. On peut par exemple s’attendre à une démocratisation des gants haptiques permettant à l’utilisateur de se servir de ses mains et d’interagir avec les objets virtuels de façon réaliste…

Cet article Oculus Touch : tout savoir sur le contrôleur des casques VR de Facebook a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Let's Play - ZED : je galère sur un jeu d'énigme édité par les développeurs de Myst

Hello les amis ! Je vous propose de découvrir en même temps que moi (mais en différé) les premières minutes du jeu d'enigme ZED par les créateurs de Myst. Réaction à chaud et dans l'action, c'est une vraie torture, y'a pas d'autres mots ! Bon visionnage.   

Upload VR teste Beat Saber en 360°

Notre partenaire Upload VR a pu tester pendant l'E3 un mode de Beat Saber en 360° pour l'Oculus Quest. Je vous propose donc une traduction de leur retour. Pensez à activer les sous-titres dans Youtube.SourceBon visionnage !

Les nouvelles stations de travail portables MSI calibrées pour la VR

Par : Gaetan R
Les nouvelles stations de travail portables MSI calibrées pour la VR

Hier, MSI a invité la presse française et ses partenaires à découvrir ses nouveaux modèles de station de travail portable embarquant les dernières cartes graphiques professionnelles Quadro dont la RTX 5000. Des machines légères et fines calibrées pour la VR.

Le joueur n’est pas le seul à profiter de la réalité virtuelle. Les professionnels comme les designers industriels, les développeurs, et les graphistes travaillant dans le cinéma et le jeux vidéo veulent disposer de stations de travail puissantes. Elles doivent être capables d’afficher des rendus complexes en quelques heures et donner des aperçus en temps réel proche du résultat final.

Pour cela, MSI a dévoilé les nouveaux modèles de ses Workstation portable : le WE75, le WP65, le WS65 et le WS75. Le WP65 s’inscrit en point d’orgue technologique. Il intègre une Quadro RTX 5000, la dernière des cartes graphiques professionnelles développées par Nvidia. Elle est associée à un processeur Intel Core i7, i9 ou Xeon de neuvième génération. Le PC portable supporte jusqu’à 64 Go de mémoire vive ECC et au moins deux SSD M2. Il dispose d’un écran 4K de 15,6 pouces profitant de la certification True Color du constructeur. Malgré cette débauche de puissance, le MSI WS65 ne pèse que 1,88 kg. Il fait fonctionner sans problème Solidworks, AutoCAD, ou encore Ansys.

MSI embarque la Quadro RTX 5000 dans un pc de moins de 2kg

C’est plutôt impressionnant. En effet, la Quadro RTX 5000 embarque 16 Go de VRAM GDDR6, 384 coeurs Nvidia Tensor, 3072 coeurs CUDA et 48 Coeurs RT. Elle dispose d’une puissance de calcul de 11,2 TFLOPS. Elle est notamment capable d’afficher des rendus complexes en temps réel à 30 images par seconde. Les modèles supérieurs, les RTX 6000 et 8000, disposent de 24 Go et 48 Go de mémoire vidéo. La miniaturisation a tout de même pris quelque temps. En effet, les modèles pour des stations de travail fixes sont disponibles à la vente depuis le mois d’octobre 2018.

Pour le grand public, une telle machine n’a que peu d’intérêt. En revanche, les professionnels peuvent accélérer les rendus en trois dimensions, faire fonctionner des algorithmes réaliser des concept arts, et autres pièces techniques. De la sorte, le délai de conception des produits diminue fortement. L’on peut rapidement retravailler un projet avant même de l’avoir poussé en production.

De même, ils peuvent plus facilement calculer des scènes en réalité virtuelle et créer à l’aide d’un casque.

Le cinéma, un champ de l’application du travail en VR

Jama Jurabaev, Concept Artist et Art director sur des films comme les Animaux Fantastiques, la Belle et la bête, Kong : Skull Island, Star Wars ou encore Ready Player one travaillent déjà de cette manière. Le spécialiste de la création de personnages et de véhicules utilise notamment Virtual Sketch, une extension de Sketchup Pro. Il a montré comment il dessinait en trois dimensions des avions et des 4×4 militaires en réalité virtuelle. Ensuite, sa maîtrise des logiciels lui permet d’obtenir rapidement un rendu photoréaliste.

“Mes clients quand ils me demandent de dessiner pour un film, ils n’en ont rien à faire des composants et des technologies embarquées dans ma station de travail. Eux ils me disent : ‘fais-moi un concept art avec un rendu réaliste pour demain’”, s’amuse Jurabaev.

“Je travaille sur des projets très différents, j’ai besoin d’une puissance de calcul élevée. Pour mes dessins en VR, je peux réaliser des concepts à taille réelle en partant d’une base en deux dimensions et conserver le style que je veux donner à mes créations”.

Voilà donc une des applications pratiques de tels ordinateurs maintenant portable et léger pour plus de mobilité.

Aux États-Unis, sur le site Newegg, le MSI WS65 équipé d’un Intel Core i7 9750H (6 coeurs, 2,6 GHz à 4,5 GHz),32 Go de mémoire vive en 2666 MHz, la Quadro RTX 5000 et un SSD NVme de 500 Go se trouve à 3499 dollars. La disponibilité en France est prévue au troisième trimestre 2019.

Cet article Les nouvelles stations de travail portables MSI calibrées pour la VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Google continue à se distancer de la VR en fermant son app Play Movies

Par : Bastien L
google daydream play movies

Google vient de supprimer son application Play Movies & TV de sa plateforme de réalité virtuelle Daydream. Faut-il en déduire que le géant de Mountain View croit de moins en moins à la VR ?

Avec le lancement de sa plateforme Daydream et de son casque Daydream View en 2016, Google semblait déterminé à devenir un acteur majeur de la réalité virtuelle. Malheureusement, le succès n’a pas vraiment été au rendez-vous et le géant de Mountain View a peu à peu pris ses distances avec la VR…

En mars 2019, Google a fermé son studio de création de contenu VR, Spotlight Stories. En mai, c’est la caméra Jump VR et son programme d’assemblage Cloud qui ont été abandonnés. De même, le nouveau smartphone Pixel 3a n’est pas compatible avec la plateforme Daydream.

Sans crier gare, Google vient à présent de supprimer l’application Google Play Movies & TV de la plateforme Daydream. Cette application permettait de louer, d’acheter et de visionner des films et des séries du Play Store au sein d’un salon virtuel.

Google nie se désintéresser de la réalité virtuelle

Contacté par le site web Variety, Google a confirmé la suppression de cette application. Toutefois, d’après la firme, il ne s’agirait pas d’un signe qu’elle ne croit plus en la VR. Selon le porte-parole, les utilisateurs peuvent déjà accéder aux films et aux séries qu’ils ont loués ou achetés sur le Play Store via l’application YouTube VR pour Daydream.

De fait, l’application Play Movies & TV n’avait pas vraiment d’intérêt et risquait de cannibaliser YouTube VR. Ce n’est d’ailleurs pas la première entreprise à renoncer à la location de films en VR. Facebook a supprimé la boutique VOD du Rift fin 2018, et ne compte pas proposer de tel service sur l’Oculus Quest.

La suppression de cette application serait donc liée au manque de succès de la VOD en VR qu’à un problème plus général de la réalité virtuelle. Google précise d’ailleurs qu’elle n’a pas l’intention de supprimer d’autre application de sa plateforme Daydream

Cet article Google continue à se distancer de la VR en fermant son app Play Movies a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

HTC Vive Cosmos : le casque audio en images, les infos bientôt révélées

Par : Bastien L
htc vive cosmos casque audio

Le HTC Vive Cosmos sera enfin présenté en détail la semaine prochaine. En attendant, HTC publie sur Twitter une photo présentant pour la première fois un casque audio embarqué pour ce nouveau casque VR pour PC…

En début de semaine, HTC confirmait que le Vive Cosmos serait lancé au troisième trimestre 2019. Aujourd’hui, l’entreprise taïwanaise annonce sur Twitter qu’elle révélera (enfin) tous les détails sur son mystérieux casque VR la semaine prochaine

Nous pourrons notamment découvrir les caractéristiques et la date de sortie du produit. Cette annonce s’accompagne d’une nouvelle image, sur laquelle l’appareil semble avoir subi plusieurs modifications de design par rapport à la version présentée lors du CES 2019. On constate tout particulièrement la présence d’un casque audio embarqué.

HTC Vive Cosmos : le voile bientôt levé après six mois d’intrigue

We’re unlocking the story of the #HTC VIVE COSMOS, & have so much to share. Stay tuned to our social media next week for the story of COSMOS. With availability & release date information coming soon. #HTCVIVE #HTCVIVECosmos pic.twitter.com/7WkqnH32Yq

— HTC VIVE (@htcvive) 13 juin 2019

Pour rappel, le Vive Cosmos a été annoncé en janvier 2019 de façon très énigmatique. On sait seulement qu’il s’agira d’un casque VR pour PC avec tracking inside-out, et qu’il proposera un design modulaire. Il est d’ailleurs possible que le casque audio mis en lumière par cette nouvelle photo soit l’un des modules.

En outre, le teaser dévoilé par HTC suggère qu’il sera aussi possible de connecter l’appareil à un smartphone. Cependant, aucun détail n’a été communiqué à ce sujet jusqu’à présent.

On ignore également à quelle cible se destine ce nouveau casque VR. Sachant qu’HTC a récemment lancé le Vive Pro Eye dédié aux professionnels, il est fort possible que le Cosmos soit une réponse à l’Oculus Rift S ou encore au Valve Index adressés au grand public et aux gamers. Il faudra sans doute attendre jusqu’à la semaine prochaine pour mettre un terme à plus de six mois d’intrigue…

Cet article HTC Vive Cosmos : le casque audio en images, les infos bientôt révélées a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le créateur de Rec Room annonce une levée de fonds de 24 millions $

Par : Bastien L
rec room levée fonds

Against Gravity, le développeur de l’application de réalité virtuelle Rec Room, annonce une levée de fonds de 24 millions de dollars. Cette somme va lui permettre de continuer à étoffer son application de Social VR…

Si la réalité virtuelle ne s’est pas encore pleinement démocratisée, les applications de Social VR fédèrent tout de même un certain nombre d’utilisateurs réguliers. Aujourd’hui, le studio Against Gravity, à l’origine de l’application Rec Room, annonce une levée de fonds de 24 millions de dollars.

Cette levée a été effectuée en deux tours de Série A et Série B, menés par les investisseurs Sequoia et Index Ventures. Au total, les fonds levés par Against Gravity s’élèvent donc à 29 millions de dollars.

Rec Room peut-elle survivre face à la concurrence de Facebook ?

Grâce à cet argent, le développeur va pouvoir continuer à améliorer son application. Déjà disponible sur la plupart des casques VR, et bientôt sur smartphone, Rec Room bénéficie d’un avantage certain par rapport à ses concurrents.

Sa popularité vient aussi du fait que les utilisateurs peuvent créer leur propre contenu. Actuellement, le nombre de ” rooms ” créées par les utilisateurs approche du million. Un autre atout du jeu est son esthétique ” familiale “, là où d’autres applications de Social VR comme VRChat s’adressent davantage aux geeks.

Les fonds levés vont permettre à Against Gravity de faire face à la concurrence du géant Facebook / Oculus, qui s’intéresse également de très près à à la Social VR. Cependant, alors que Rec Room est gratuit depuis ses débuts, Against Gravity doit encore trouver une stratégie de monétisation à long terme…

Cet article Le créateur de Rec Room annonce une levée de fonds de 24 millions $ a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Vuzix Blade étoffe son catalogue et baisse son prix

Vuzix Blade

C’est la période des soldes. On a déjà eu le droit à une baisse des Focals de North. C’est désormais Vuzix qui tente la même approche en baissant le prix des Blade. Suffisant pour les consommateurs ?

C’est une initiative de printemps-été qui devrait plaire à l’occasion de la fête des pères. Telle est l’ambition de Vuzix en baissant le prix de ses lunettes de réalité augmentée pour le grand public.

Vuziz joue la carte du streaming avec Blade

C’est une baisse très séduisante avec une réduction tarifaire de 30% pour un final de 699 dollars pour le modèle consommateurs de Vuzix Blade. Un prix qui rend l’équipement très séduisant sur le marché actuel mais surtout, les lunettes de réalité augmentée viennent désormais avec la compatibilité pour trois applications de streaming vidéo : Netflix, Amazon Prime Vidéo et HBO Go. Cette mise à jour devrait selon les espoirs de Vuzix ouvrir le champ des possibilités du côté des applications.

Vuzix a aussi mis à jour son application iOS et Android afin d’inclure un trackpad virtuel pour permettre aux utilisateurs de contrôler des applications qui ont besoin de toucher l’écran pour être contrôlées. Du côté des entreprises, le modèle ANSI Z87.1, avec un verre plus résistant, est de son côté disponible à la vente pour 999.99 dollars. Attention toutefois, il faudra trouver une méthode pour récupérer les lunettes Vuzix Blade en Europe. En effet, ce prix et la livraison gratuite qui va avec semble avant tout pensé pour les Etats-Unis et pas encore pour l’hexagone ni l’Europe.

Cet article Vuzix Blade étoffe son catalogue et baisse son prix a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

E3 : Falcon Age arrive sur l’Epic Games Store… en VR

Falcon Age

L’Epic Games Store s’apprête-t-il à se lancer dans le domaine de la réalité virtuelle ? C’est ce que l’on pourrait croire avec le lancement de Falcon Age en réalité virtuelle durant l’été sur la plateforme.

C’est à l’E3, le salon du jeu vidéo qui bat son plein actuellement, que la nouvelle est tombée, lors du salon Kinda Funny Games E 3. On vous explique ce que cela signifie concrètement.

Un lancement multiplateformes pour Falcon Age

L’annonce avait été glissée il y a quelques jours, mais sans que trop de détails ne soient encore repris. Depuis, on a donc la confirmation que l’Epic Game Store va proposer un jeu en réalité virtuelle avec Falcon Age. Bonne nouvelle, le jeu sera aussi disponible avec Steam VR et Oculus Store, y compris sur Valve Index. Le trailer visible ci-dessus donne déjà une bonne idée de ce à quoi ressemble le jeu très concrètement.

Le jeu en réalité virtuelle Facon Age est déjà disponible depuis quelques mois sur le PlayStation VR. Pour ceux qui ne le connaissent pas, le joueur y incarne un soldat de la résistance sur une planète colonisée par une grande entreprise. Votre faucon (d’où le nom du jeu) vous aidera notamment à vous battre. Il se comportera avec vous comme une sorte de Pokémon que vous pouvez caresser, nourrir ou même habiller avec de surprenants chapeaux. Techniquement, le jeu n’est pas forcément une expérience inoubliable, mais d’un point de vue du gameplay, des interactions, c’est un franc succès. Parfait pour les sentimentaux.

Cet article E3 : Falcon Age arrive sur l’Epic Games Store… en VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Let's Play - ZED : je galère sur un jeu d'énigme des développeurs de Myst

Hello les amis ! Je vous propose de découvrir en même temps que moi (mais en différé) les premières minutes du jeu d'enigme ZED par les créateurs de Myst. Réaction à chaud et dans l'action, c'est une vraie torture, y'a pas d'autres mots ! Bon visionnage.   

Star Wars Vader Immortal : le film en VR bientôt disponible sur Oculus Rift

Par : Bastien L
star wars vader immortal oculus rift

Star Wars Vader Immortal, le premier film en VR de la saga Star Wars, sera disponible sur Oculus Rift et Rift S à partir du 20 juin 2019. Ceux qui ont déjà acheté le jeu sur Oculus Quest n’auront pas besoin de payer à nouveau.

Annoncé en fanfare lors de la dernière conférence Oculus Connect, le film en réalité virtuelle Star Wars Vader Immortal : Episode 1 fait partie du lineup de lancement du casque VR autonome Oculus Quest.

Jusqu’à présent, il devait d’ailleurs s’agir d’une exclusivité Oculus Quest. Cependant, dans le cadre de l’E3 2019, ILMxLab annonce que ce premier film Star Wars en réalité virtuelle sera prochainement disponible sur Oculus Rift et Rift S.

La date de sortie est prévue pour le 20 juin 2019. Bien évidemment, le titre sera proposé en ” cross-buy “. Cela signifie que ceux qui ont déjà acheté l’expérience sur Quest n’auront pas besoin de payer à nouveau pour la télécharger sur le Rift.

Star Wars Vader Immortal : affrontez des vagues d’ennemis dans le mode Lightsaber Dojo

Plutôt qu’un jeu vidéo, Vador Immortal se présente comme un film en VR. La narration occupe une place centrale, et l’utilisateur se contente de suivre une voie toute tracée durant 45 minutes.

Cependant, le mode ” Lightsaber Dojo “ prolonge fortement la durée de vie de l’expérience. Il s’agit d’un mode spécial, dans lequel l’utilisateur devra s’entraîner à la maîtrise du sabre laser en combattant des vagues d’ennemis. De nombreux modèles et couleurs de sabres peuvent être débloqués au fil de la progression, et ce mode garantit plusieurs heures de fun pour les fans de Star Wars…

Cet article Star Wars Vader Immortal : le film en VR bientôt disponible sur Oculus Rift a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Rebellion a profité du salon E3 pour dévoiler Sniper Elite VR en vidéo

Sniper Elite VR

Annoncé plus tôt dans l’année, Sniper Elite VR vient d’être dévoilé en vidéo pendant le salon E3. Découverte de ce jeu où vous incarnerez un résistant tireur d’élite pendant la seconde Guerre Mondiale.

Il existe de nombreux jeux de tir à la première personne en réalité virtuelle. Cependant très peu prennent le point de vue d’un tireur d’élite. C’est le cas avec le jeu développé par le studio Rebellion et celui-ci s’annonce très prometteur. Découverte de ce jeu qui offre une immersion et un gameplay bien pensé…

Sniper Elite VR sera compatible avec le Aim Controller

Le jeu développé par le studio Rebellion est toujours en développement mais il a toutefois été officiellement présenté en vidéo pendant le salon E3. Le studio a profité du salon du jeu-vidéo pour présenter le gameplay de Sniper Elite VR que vous pouvez voir ci-dessus. Concrètement, vous incarnez un résistant italien pendant la seconde Guerre Mondiale. Vous luttez pour libérer la Sicile de ses ennemis en incarnant un sniper. Le jeu est très réaliste et propose une immersion intéressante. Fait peu banal, vous pourrez même activer un mode rayon X pour voir comment vos tirs affectent vos adversaires.

Sniper Elite VR sera compatible avec les contrôleurs DualShock 4 et PS Move cependant, c’est avec l’accessoire Aim Controller que le jeu prendra toute sa dimension vous donnant l’impression d’avoir réellement un fusil de sniper entre les mains. Le jeu sera disponible sur PlayStation VR ainsi que sur Steam VR ce qui laisse penser qu’il sera compatible HTC Vive et Oculus Rift. Aucune date n’a, pour le moment, été donnée concernant la sortie du titre.

Cet article Rebellion a profité du salon E3 pour dévoiler Sniper Elite VR en vidéo a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Pokémon Go Fest : capturez Hypotrempe Shiny durant l’événement annuel

Par : Bastien L
pokémon go fest hypotrempe shiny

Dans le cadre du Pokémon Go Fest, Hypotrempe sera disponible en version Shiny pour la première fois. De plus, en complétant les ” Global Challenges ” organisés par Niantic, les joueurs pourront recevoir les Pokémon légendaires Entei, Suicune et Raikou Shiny…

Du 13 au 16 juin 2019, le festival annuel Pokémon Go Fest organisé par Niantic prend place à Chicago. Pour l’occasion, le Pokémon type eau de première génération Hypotrempe apparaîtra plus fréquemment dans la nature. De plus, pour la première fois, il sera possible de le capturer en version Shiny

Vous n’aurez pas besoin de vous rendre sur les lieux de l’événement pour en profiter. Le taux d’apparition d’Hypotrempe augmentera à l’échelle mondiale, et sa version Shiny pourra également être capturée n’importe où. En revanche, la fréquence d’apparition reviendra à la normale à la fin du festival.

Rappelons que votre Hypotrempe restera Shiny même après son évolution. Vous pourrez donc aussi profiter de l’opportunité pour obtenir ses évolutions Hypocéan et Hyporoi en version chromatique. Là encore, il s’agit d’une grande première…

Pokémon Go Fest : des défis mondiaux à relever pour obtenir Entei, Raikou et Suicune Shiny

En parallèle, comme à son habitude, Niantic proposera plusieurs ” défis mondiaux ” durant le Pokémon Go Fest. Si les objectifs de ces challenges sont atteints par la communauté, les joueurs auront une chance d’obtenir les Pokémon légendaires Entei, Raikou et Suicune en version Shiny.

Tenez-vous donc prêts pour un week-end de folie dans Pokémon Go. Pour obtenir les chiens légendaires en version chromatique, les joueurs du monde entier devront donner le meilleur d’eux-mêmes durant tout l’événement…

Cet article Pokémon Go Fest : capturez Hypotrempe Shiny durant l’événement annuel a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Vive Cosmos : les infos arrivent bientôt !

C'est par le biais de sa page Facebook qu'HTC annonce qu'il va enfin sortir de son mutisme la semaine prochaine pour commencer à parler de son Vive Cosmos. Ils ont apparemment beaucoup à dire, tellement qu'ils feront ça part petit morceau. On suppute que le prix made in HTC sera sans doute la...

Monter son PC VR Ready : un ordinateur pour la réalité virtuelle à 700€

Par : Bastien L
monter pc vr ready pas cher oculus rift htc vive nvidia intel amd

Plutôt que d’acheter un PC VR Ready déjà assemblé, il peut être largement plus économique de monter vous-même votre ordinateur. Découvrez comment assembler un ordinateur calibré pour la réalité virtuelle pour environ 700 euros et au-delà.  

La réalité virtuelle est une technologie formidable, impressionnante, voire révolutionnaire. Malheureusement, les casques VR haut de gamme coûtent cher, et les PC suffisamment puissants pour les prendre en charge sont également onéreux. Dans le commerce, il faut compter au minimum 800€ à 1000€ pour un PC desktop VR Ready d’entrée de gamme. Pour un laptop, les prix ne descendent pas en dessous de 2000€.

De plus, les modèles les plus abordables ne sont pas disponibles en Europe. Ils sont réservés aux États-Unis, et les faire importer peut s’avérer extrêmement coûteux. La solution la plus avantageuse est donc d’assembler vous-même votre PC VR Ready, en choisissant minutieusement les composants les moins chers. Voici notre sélection de composants pour monter un ordinateur prêt pour la réalité virtuelle à moins de 700€. Bien entendu, n’hésitez pas à prendre votre temps et à surveiller les meilleures promotions afin d’acheter chaque composant au meilleur prix et vous en tirer pour encore moins cher.

MAJ : Pour parfaire cet article et prendre en compte les remarques faites sur les réseaux sociaux, voici une version très augmentée qui vous donne des configurations matérielles pour profiter d’un PC VR Ready. Bien sûr nous conservons l’objectif des 700 euros, mais nous proposons trois autres machines au  prix d’environ 1000, 1500 et 2000 euros.

Attention : Ici nous nous concentrons sur la partie matérielle. Les PC VR Ready sont présentés sans OS, sans périphériques et surtout sans les casques VR dédiés. Notre objectif est de partir du minimum requis pour produire l’effet voulu jusqu’à l’aisance la plus totale. Nous nous basons sur les prix des composants sur Amazon, mais ils sont disponibles chez d’autres VPN comme LDLC ou Materiel.net. Les tarifs des composants sont soumis à variation. Pour information, ces configurations de PC VR Ready ont été composées le 6 décembre 2016 sur Amazon. Nous les avons mis à jour le 15 avril 2019.

Quels composants choisir pour monter un PC VR Ready pas cher ?

 700 euros : le ticket d’entrée PC VR Ready sans les pop corn

700 euros, c’est à peu de chose près le prix d’un casque VR, en tout cas celui de l’Oculus Rift CV1 à sa sortie. L’ordinateur que nous proposons ici se destine à ce casque. Il fait fonctionner les jeux les moins gourmands en ressource sans problème, mais montrera ses limites sur les applications aux effets détaillés. Par exemple, Project Cars en VR fonctionnera parfaitement avec les graphismes réglés sur haut. Ici nous choisissons l’option sans fioriture. Sachez qu’à la rédaction nous avons une préférence pour la marque au caméléon, mais que l’option AMD RX 480 4 Go ou RX 580 est possible afin de gagner quelques euros. Notons que certains jeux VR se sentent plus à l’aise avec les composants Nvidia.

MAJ 15 avril 2019 : côté processeur, nous passons de l’autre côté de la barrière. En effet, AMD propose des processeurs puissants, largement compatible avec la VR. Nous avons nous-même deux machines équipées à la rédaction. La GTX 1660 surpasse de loin la GTX 1060 3Go auparavant embarqué dans ce panier. Sachez que si vous êtes client Amazon Prime, vous pouvez optez pour le processeur AMD Ryzen 5 2400G, un peu moins puissant. Cela vous offre une marge de 50 euros que vous pouvez investir dans une GTX 1660 Ti, pour plus de patate. Enfin, nous vous conseillons de monter votre pc gamer pas cher vous-même.

Voici le PC VR Ready ticket d’entrée :

  • Processeur : AMD Ryzen 5 2600 Socket AM4 6 coeurs 12 Threads 3,4 GHz, boost 3,9GHz
  • Ventirad : Fourni avec le processeur
  • Carte mère : Gigabyte B450M DS3H Micro ATX Socket AM4
  • RAM : Corsair Vengeance LPX 8 Go DDR4 3 000 MHz
  • Carte graphique : MSI Geforce GTX 1660 Ventus XS 6 Go GDDR5
  • Alimentation : Seasonic S12II 520 Watts 80Plus Bronze
  • Stockage : SSD Kingston A400 480 Go Sata III
  • Boîtier : Aerocool A300 avec fenêtre

Prix : 699,03 euros

 

Remarque : Nous avons choisi une seule barrette de RAM, mais si vous êtes à cheval sur les temps de réponse, deux barrettes de 4 Go à la même cadence font l’affaire. Pour ce qui est de la carte graphique, si vous trouvez une GTX 970, le rapport performance/prix est intéressant. Les modèles neufs sont de plus en plus rares, mais un petit tour sur le Bon Coin et vous en dégoter une facilement sous la barre des 200 euros. Il faudra penser à rajouter un disque dur interne pour ne pas manquer d’espace à l’avenir. Un ventilateur ou deux ne seront pas de trop non plus. Heureusement, une machine de cet acabit en 2019 permet de lancer pratiquement tous les jeux en VR.

1000 euros : le confort des yeux avant tout

Avec 1000 euros et un peu plus, il est tout à fait possible de se monter une machine puissante pour profiter des jeux en réalité virtuelle. Ici on passe à la vitesse supérieure, nous sautons les étapes et préférons miser sur la GTX 1070 de NVIDIA. Ses 8 Go de VRAM vous assurent de jouer dans les meilleures conditions. 16 Go de mémoire vive, un processeur un peu plus puissant et une configuration plus évolutive vous octroient de longues heures de plongées dans des mondes surprenants d’une beauté incomparable.

MAJ 15 avril 2019 : Nous pouvons enfin passer à une nouvelle génération de carte graphique et de processeur. Avec 1000 euros de budget, une RTX 2060 fera parfaitement l’affaire. Si elle ne dispose que de 6 Go de VRAM, la bande passante supplémentaire la place au niveau d’une GTX 1080 bien overclockée. De quoi vous assurez des séances de VR sans encombre.

Voici le PC VR Ready confort des yeux :

  • Processeur : AMD Ryzen 5 2600x Max 6 coeurs 12 Threads 3,6 Ghz, 4,25 GHz Boost
  • Ventirad : Artic Freezer 33 eSport One
  • Carte mère : MSI B450M Mortar Micro ATX Socket AM4
  • RAM : Corsair Vengeance LPX 16 Go (2x8Go) DDR4 3 000 MHz
  • Carte graphique : MSI Geforce RTX 2060 Ventus 6Go GDDR6 OC
  • Alimentation :Seasonic S12II 520 Watts 80Plus Bronze
  • Stockage : SSD Kingston A400 480 Go Sata III
  • Boîtier : Cooler Master MasterBox MB600L

Prix : 1009,41 euros.

 

Remarque : Nous avons fait le choix de la performance sans compromis en misant peut-être beaucoup sur la carte graphique. Sachant que la RTX 2060 est facilement en promotion à moins de 400 euros. Une autre option s’offre à vous : choisir une GTX 1060 6 Go dont les meilleurs modèles se trouvent autour de 360 euros. Cela permet directement d’opter pour un stockage plus conséquent, un SSD 1 To (110 euros en ce moment) ou un disque dur de 2 To 7200 tours/minute (De préférence des marques Western Digital et Seagate à 60 euros environ).

1500 euros : Avec ce PC VR Ready, tout roule, ça baboule

Cette fois-ci, plus aucun compromis. Cette configuration à 1500 euros permet de s’offrir un processeur overclockable : le fameux Intel Core I5 6600K. Surtout, la GTX 1080 fait son entrée en force et vous fournit le meilleur de la VR. Il n’y a pas grand-chose à ajouter dans le but de monter un PC VR Ready. Les plus pointilleux d’entre vous changeront à l’avenir le ventirad pour gagner en précieux degrés et personnaliseront le boîtier conçu pour le modding.

MAJ 15 avril 2019 : pour vous dire, que les choses ont évolué en trois ans, nous pouvons maintenant avoir un Intel Core i7 dans cette configuration. Monter son pc VR Ready devient un véritable plaisir avec ces composants ultra puissants.  Cette fois-ci nous avons préféré mettre en avant les performances avant l’esthétique.  A ce stade, vous ne faites aucun compromis sur les graphismes.

Voici le PC VR Ready tout roule, ça baboule :

  • Processeur : Intel Core I7 9700K (overclockable) 8 cœurs 8 threads 3,6 GHz à 4,9 GHz (turbo boost)
  • Ventirad : Be Quiet Pure Rock 4
  • Carte mère : Gigabyte z390 UD ATX socket 1151
  • RAM : Corsair Vengeance LPX 16 Go (2x8Go) DDR4 3 000 MHz
  • Carte graphique : EVGA RTX 2070 Black Gaming 8 Go GDDR6 (5 ans de garantie gratuite)
  • Alimentation :Corsair RM650X 650 Watts Modulaire 80 Plus Gold
  • Stockage : SSD NVMe  M2 Crucial P1 CT 500 Go
  • Stockage bis : Western digital Blue 2 To
  • Boîtier : Cooler Master MasterBox MB600L

Prix : 1515 euros.

 

Remarque : Ici nous nous écartons de notre budget. Si vous souhaitez passer sous la barre des 1500 euros, vous pouvez opter pour SSD Sata III, voire passer à 1 To de stockage.

2000 euros : La Rolls Royce avec les jantes en plastique

Ultime ? Non. Un mordu de montage PC vous dira qu’une configuration est toujours perfectible. Mais avec 2000 euros et l’objectif d’exploiter au mieux les possibilités de la VR, difficile de faire mieux. Le nirvana du gaming quasi atteint, aller au-delà serait se risquer aux méandres du refroidissement liquide avancé (ici nous restons sur un modèle clé en main) et du SLI, le fait de combiner deux cartes graphiques.

MAJ 15 avril 2019 : Euh… On a un peu craqué lors de cette mise à jour. Ce n’est plus un PC, c’est une machine de guerre qui aveugle vos proches avec ses LED RGB. Au-delà d’un look “sapin de noël”, nous passons sur la RTX 2080 et 32 Go de RAM. Vous pouvez aussi passer sur un I5 9600K et vous dotez de la RTX 2080Ti ou bien prendre une carte mère un peu moins “flashy”. Monter son PC VR Ready vous offre des possibilités incroyables en termes de personnalisation.

Voici le PC VR Ready Rolls Royce jantes plastiques :

  • Processeur : Intel Core I7 9700K (overclockable) 8 cœurs 8 threads 3,6 GHz à 4,9 GHz (turbo boost)
  • Ventirad : Corsair Hydro H45 refroidissement liquide tout-en-un
  • Carte mère : Gigabyte Z390 Aorus Pro Socket 1151
  • RAM : Corsair Vengeance LPX 32 Go (2×16 Go) DDR4 3000 Mhz
  • Carte graphique : Zotac RTX 2080 8 Go AMP GDDR6 (Garantie 5 ans gratuite)
  • Alimentation :Corsair RM750I 750 Watts Modulaire 80 Plus Gold
  • Stockage : SSD NVMe 1 To
  • Boitier : Cooler Master MB511 RGB

Prix : 2020 euros.

Remarque : Le boîtier est un choix personnel du rédacteur. Dans cette gamme de prix, vous avez toute la largesse pour adapter la configuration à votre goût.  De même, vous pouvez conserver le système de stockage de la configuration précédente. Il est vrai : on a musclé la config au détriment du disque dur.

Un PC VR Ready assemblé avec les composants recommandés dans cet article vous permettra de faire tourner, relativement allègrement, l’Oculus Rift et le HTC Vive. Gardez en tête que le marché évolue très rapidement, et que les prochains casques VR seront moins exigeants en termes de composants. Par exemple, le casque VR de Microsoft pourra fonctionner avec un PC moyen. Il peut être judicieux d’attendre les nouveautés informatiques et VR présentées au CES, au Computex ou encore à  l’IFA avant de vous lancer dans la réalité virtuelle.

Où acheter ses pièces pour PC VR Ready ?

De nombreux VPC proposent des composants à la vente. Des sites généralistes comme Amazon ou Rue du Commerce proposent des tarifs intéressants. Le premier d’entre eux connaît peu de problème de livraison quand on est pas abonnés Prime. En effet, le géant du e-commerce fait parfois appel à des sociétés aux employés peu soigneux qui maltraitent les colis. C’est beaucoup moins le cas quand Amazon lui-même s’occupe de l’envoi.

Pour certaines pièces sensibles comme la carte graphique, le disque dur ou le SSD, nous conseillons de passer par des revendeurs spécialisés. Dans le domaine, Materiel.net et LDLC remportent la palme. Pour notre part, nous avons jamais eu de problèmes de colis égarés ou abîmés à l’arrivée.

Si vous souhaitez obtenir le meilleur prix, nous remarquons que LDLC, Hardware.fr et Amazon s’en sortent très bien. Le premier propose régulièrement des réductions non négligeables. Le second garantie les prix les plus bas du marché sauf pour les cartes graphiques. Enfin Amazon peut disposer de composants peu chers, mais il faut chercher davantage. Le moteur de classification n’est pas prévue pour gérer des pièces informatiques.

Comment monter son pc VR Ready soi-même ?

Nous ne sommes pas des spécialistes du sujet, mais nous avons eu plusieurs fois l’occasion de monter nos propres machines. Comme vous le voyez dans nos listes de composants, un pc gamer se constitue d’un boîtier, d’une alimentation, d’une carte mère, d’un processeur, d’un ventirad, de barrettes de mémoire vive, d’un SSD, d’un disque dur, et d’une carte graphique. Contrairement à certaines croyances, nul besoin d’avoir un bac +12 pour monter son pc VR Ready.

Concrètement, cela fonctionne comme un Lego. Avant toute chose, commençons par se décharger de l’électricité statique. Il s’agit de ne pas endommager les composants. Rien de plus simple : posez les mains sur une partie métallique de votre boîtier pendant quelques secondes. Il existe une solution plus efficace : s’équiper d’un kit de réparation doté d’une prise de terre. Cela coûte environ 30 euros.

Matériel nécessaire : un tournevis cruciforme et de la patience

Monter son PC VR Ready : la carte mère

Passons au montage. Premièrement, sortez la carte mère de sa boîte. Posez là sur un son sachet antistatique, sur un carton ou sur un tapis prévu à cet effet. Repérez le cache du socket du processeur. Retirez-le suivant les indications du manuel. Il faut généralement actionner un petit levier.

Le processeur

Ensuite, sortez le processeur de sa boîte en le laissant dans son plastique. Repérez le coin marqué, un petit triangle généralement doré ou blanc. Cette même flèche est reproduite sur le socket présent sur la carte mère. Tenez-le par les bords et posez-le dans le sens unique prévu par le constructeur. Replacez le système de protection grâce au levier. Voilà, il ne bougera plus. Attention : ne touchez pas les picots au dos du chipset.

La mémoire vive

Puis, installez les barrettes de mémoire vive. Dans le manuel de la carte mère, vous trouverez les socs “Dual Channel”. En gros, les emplacements de la même couleur fonctionnent par pair. Il est préférable de prendre de la RAM dite “Low Profile”. Ainsi, elles prennent moins de place. Elles peuvent alors passer sous le ventirad. Il suffit de respecter le sens indiqué par une encoche.

Le Ventirad : une étape délicate

C’est peut-être l’instant le plus délicat qui se joue là : l’installation du ventilateur du processeur ou ventirad. Chaque fabricant propose un système différent. Certains dispositifs sont d’avantages compatibles avec les puces AMD, d’autres avec Intel. Retirons l’appareil de sa boîte. Attention, conservez la partie plastique sur le socle. En effet, les constructeurs ont généralement appliqué une couche de pâte thermique qui assure la dissipation de la chaleur dans les caloducs. Pour l’instant, laissez le ventilateur de côté. Installez le radiateur en suivant les instructions fournies.

Préparation

Il s’agit généralement de placer une plateforme métallique à l’arrière de la carte mère. Celle-ci maintient le dispositif sans abîmer la carte mère. Certains modèles se basent sur celle fournie avec les CM. Cette pièce ressemble à une étoile à quatre branches. L’on place gentiment le ventirad sur le processeur en faisant en “godillant” légèrement pour étaler la pâte de manière uniforme. Dans le cas où votre refroidisseur est vendu avec un tube, il convient d’en poser une noisette au milieu du processeur ou bien de faire une croix. Point trop n’en faut.

Si votre générosité dépasse vos attentes, vous pouvez en retirer avec une spatule. Vous pensez avoir raté cette étape ? Pas de panique. Un dissolvant sans acétone ou de l’alcool isopropylique (trouvable en pharmacie) et un chiffon feront l’affaire pour nettoyer le processeur.

Installation

Une fois le ventirad en place, on le visse à la pièce en étoile située derrière la carte mère. De préférence, il convient de serrer un coin puis s’attaquer au bord opposé. Cela permet de répartir la charge et de ne rien endommager. Un ventirad peut peser plus de 600 grammes ! Ouf, passons à la fixation du ventilateur. Généralement, une petite pince métallique facilite la connexion au radiateur. Nous vous conseillons de le placer à l’avant, en direction des barrettes de RAM comme sur l’image ci-dessus.

Le Boîtier

Il est maintenant temps de préparer votre boîtier. Vous l’aurez de préférence sorti de son carton avant les étapes précédentes. Retirez les bouts de plastiques et les divers adhésifs. Laissez les fixations de type serre-câble, elles vous serviront plus tard. Ouvrez les deux panneaux du boîtier. Cela vous permettra d’avoir plus de place pour manoeuvrer. Dégager les câbles fournis sur les côtés pour ne pas qu’ils empiètent le centre. Posez l’enveloppe de votre PC à plat, les pas de vis vers vous.

Installer l’IO Shield, la plaque métallique qui se met à l’arrière du boîtier. Prenez votre carte mère en tenant le ventirad et le dessous de la plaque. Placez-les aux endroits indiqués dans le manuel et poussez gentiment les connectiques dans leurs emplacements de l’IO Shield. Elles doivent bien ressortir. Normalement vous devriez voir les pas de vis de l’écrin. Il suffit de prendre les éléments du bon diamètre pour fixer la carte mère avec votre tournevis.

L’alimentation

Ce composant est plutôt simple à installer, mais il faut bien gérer les câbles afin de ne pas gêner le flux d’air. Dans la plupart des boîtiers, il se place en bas à gauche, juste en dessous de la carte mère. Le ventilateur est forcément tourné vers le sol. Fixez-le à l’arrière avec les vis prévues à cet effet. Nous vous conseillons de diriger les différents câbles vers leurs connecteurs respectifs. Commençons par le port PCI 8 broches à placer en haut de la carte mère. Faites-le passer par-derrière. Ensuite, branchez le connecteur 24 pins. La prise est un peu rigide, manipulez-la avec fermeté, mais sans gestes brusques.

Le disque dur/le SSD

Trouvez l’emplacement 3,5 pouces ou 2,5 pouces de votre boîtier et placez-y le disque dur. La plupart des “Case” modernes disposent de systèmes de fixation sans tournevis. Il suffit de clipser des languettes en plastiques et de les glisser dans les compartiments correspondants. Certains fabricants permettent même de positionner les SSD à l’arrière du châssis. Ensuite, on branche le câble SATA fourni avec la carte mère sur l’appareil en question. De même, tirez le cordon SATA de l’alimentation en vous aidant des encoches et connectez-le.

La carte graphique

Retirez les grilles des slots sur votre boîtier. Il suffit de les dévisser de l’intérieur ou de les plier à main nue pour les faire tomber. Attention aux coupures ! Encastrez la carte graphique sur la fiche PCI Express 3.0 de la carte mère. Un détrompeur permet de la sécuriser et indique un seul sens. Assurez-vous que les connectiques ressortent bien à l’arrière du châssis. Puis, serrez les vis que vous aviez retirées précédemment. Enfin, branchez le ou les câbles PCI E 6/8 broches à la carte graphique.

Activer les connecteurs de façade

À l’avant du boîtier, vous trouvez généralement des connecteurs USB et Jack 3,5mm. Pour les activer et faciliter le démarrage du PC, suivez les instructions de vos modes d’emploi. De petites fiches sont à brancher sur la carte mère. Elles portent le nom de HDD Led, Power + ou -, Reset pwd. Il faut se reporter aux indications fournies avec le manuel. Enfin, raccordez la rallonge USB 3.0 sur le port correspond près du socle 24 pins. Essayez maintenant de mettre sous tension. L’ordinateur devrait s’allumer avec un message d’erreur, mais vous pourrez quand même passer par le BIOS. Évidemment, vous n’avez pas installé de système d’exploitation. Si rien ne se produit après avoir appuyé sur les deux boutons (un sur l’alimentation, l’autre sur le châssis), ne vous inquiétez pas. Il suffit de vérifier que tout est branché et à la bonne position. Cela n’endommage pas vos composants.

Comment faire son câble management ?

Maintenant que votre PC est fonctionnel, observez bien le placement de vos câbles. Si cela ressemble à un sac de noeuds, il vaut mieux tout débrancher et tenter de le faire passer aux meilleurs endroits. L’idée est d’améliorer le flux d’air dans la “carcasse”. Enfin, harnachez le tout avec des serre-câbles. Généralement, les constructeurs d’alimentations en fournissent suffisamment. Si vous pensez en manquer, un sachet de 500 unités devrait vous contenter.

Installer un système d’exploitation

Il n’est pas forcément nécessaire de posséder une licence Windows pour vérifier que tout marche bien. Microsoft offre la possibilité de télécharger un ISO à transférer sur une clé USB. Dans le BIOS, placez l’appareil en top priorité, devant le disque dur et le SSD. Puis, relancez. Normalement devrait commencer. Si tout se passe bien, votre ordinateur sera fonctionnel. Sachez que cette version d’essai ne vous donne pas un contrôle total de votre machine. Il faut donc acheter la licence, 145 euros sur le site de Microsoft.

Où faire monter son pc VR Ready ?

Toutes ces étapes vous paraissent bien trop compliquées ? Vous pouvez aussi passer par le service de montage de votre revendeur préféré. LDLC, Matériel.Net, Top Achat ou encore Hardware.fr vous proposent ce service pour environ 50 euros supplémentaires. Notre astuce de sioux ? Rendez-vous sur Memory PC, un site allemand qui vous sélectionne des configurations à un prix défiant toute concurrence. En revanche, il faudra attendre près de 3 semaines pour recevoir un PC au montage soigné. Si vous le faites en France, votre machine sera prête en une à deux semaines.

Des remarques ? Propositions ? Demandes ? N’hésitez à nous contacter en commentaire. 

Cet article Monter son PC VR Ready : un ordinateur pour la réalité virtuelle à 700€ a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Virtual Desktop sur Quest : Oculus interdit le streaming de jeux SteamVR

Par : Bastien L
virtual desktop oculus quest banni

Oculus a décidé d’interdire une fonctionnalité permettant le streaming de jeux pour PC SteamVR sur Oculus Quest via l’application Virtual Desktop…

Depuis maintenant plus de 5 ans, Guy Godin développe son application ” Virtual Desktop “. Cette application de réalité virtuelle permet tout simplement d’utiliser son PC Windows directement dans la VR grâce au streaming.

Déjà très populaire sur PC, il n’est pas surprenant que cette application fasse partie des 50 applications disponibles au lancement de l’Oculus Quest. En plus de permettre d’utiliser son PC dans la VR du casque autonome, cette version Quest propose d’ailleurs une fonctionnalité qui a directement séduit de nombreux utilisateurs…

En effet, une nouvelle fonctionnalité en développement depuis plusieurs mois permet de jouer aux jeux en réalité virtuelle pour PC du catalogue SteamVR en streaming sur Oculus Quest. Grâce au système tracking 6DOF de l’appareil et à ses contrôleurs Touch, l’expérience est similaire à celle offerte par un casque pour PC…

Virtual Desktop sur Quest : le streaming SteamVR ne répond pas aux exigences de qualité d’Oculus

Malheureusement, le développeur Guy Godin annonce sur Reddit qu’Oculus a tout bonnement choisi de bannir cette fonctionnalité. De prime abord, on pourrait penser que Facebook souhaite forcer les utilisateurs à acheter des jeux par le biais de son propre Oculus Store.

Cependant, la véritable raison serait tout autre. Facebook aurait affirmé à Guy Godin que cette nouvelle fonctionnalité ne répond pas aux exigences de qualité et de performances de l’Oculus Store.

Le streaming de SteamVR ne serait donc tout bonnement pas encore assez stable. Cependant, même après que Godin ait proposé de laisser cette fonctionnalité sous forme de simple option, Oculus a fermement refusé et a exigé sa suppression.

Déçu par cette décision, Guy Godin a décidé de proposer son service sans passer par la boutique officielle. Un fichier APK sera mis en ligne très prochainement pour permettre aux utilisateurs de ” sideloader ” l’application sur le Quest…

Cet article Virtual Desktop sur Quest : Oculus interdit le streaming de jeux SteamVR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Les Presses de l’Inalco utilisent la réalité augmentée pour « donner plus » aux lecteurs

Les Presses de l’Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco) proposent pour la première fois dans l’édition scientifique universitaire deux ouvrages en réalité augmentée, via l’application SnapPress. Le premier est une grammaire de référence pour la langue Bambara, langue…

Read more →

Stranger Things : un jeu en réalité augmentée à la Pokémon Go bientôt disponible

Par : Bastien L
stranger things next games

Le développeur finlandais Next Games annonce un jeu vidéo tiré de la série Netflix à succès Stranger Things, reprenant le concept et le gameplay de Pokémon Go avec l’intégration de Google Maps… 

Compte tenu de l’immense succès de Pokémon Go, il est bien normal que le jeu de Niantic Labs fasse des émules. Le concept a d’ailleurs déjà été appliqué à d’autres franchises telles que Ghostbusters, Jurassic World, ou plus récemment Dragon Quest et Minecraft.

Aujourd’hui, le développeur finlandais Next Games annonce un jeu mobile tiré de la série Netflix à succès Stranger Things. Dans ce jeu de type puzzle / RPG, les joueurs arpenteront le monde de l’Upside Down et devront collaborer avec les protagonistes pour combattre les forces du mal.

Grâce à l’intégration Google Maps, les joueurs pourront progresser dans le jeu en explorant leur environnement réel. Il s’agira donc d’un jeu ” location-based ” au même titre que Pokémon Go.

Stranger Things : le 2ème jeu AR de Next Games avec Walking Dead : Our World

Les développeurs se sont fixés pour objectif de retranscrire les thèmes forts de la série Stranger Things, tels que l’amitié ou encore l’aventure surnaturelle. Ce n’est d’ailleurs pas le premier jeu ” location-based ” de Next Games, puisque le studio est aussi à l’origine du jeu The Walking Dead : Our World.

Le jeu Stranger Things de Next Games sera lancé en 2020 sur iOS et Android. En attendant, rappelons que la troisième saison de la série sera diffusée sur Netflix à partir du 4 juillet 2019…

Cet article Stranger Things : un jeu en réalité augmentée à la Pokémon Go bientôt disponible a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Comment bien choisir son casque de réalité virtuelle ?

Par : Raphael
comment choisir son casque de réalité virtuelle

Vous souhaitez tenter l’expérience de la réalité virtuelle ? Plusieurs types de casques sont disponibles sur le marché. Avant de faire votre choix, voici ce que vous devez savoir.

Il existe trois types de casques, utilisant des technologies différentes :

  • Les casques de réalité virtuelle allégée.
  • Les casques de réalité virtuelle portative avancée.
  • Les casques de réalité virtuelle avancée.

Selon le casque de réalité virtuelle choisi, vous devrez également posséder un smartphone, un ordinateur ou une console de jeux vidéo. De plus, pour pouvoir profiter au mieux de l’expérience de la réalité virtuelle, il vaut mieux disposer d’une aire de jeux dégagée et de 3 m² de surface minimum. Ainsi, vos déplacements seront plus faciles.

Les différents modèles de casques

Les casques de réalité virtuelle allégée

Si vous optez pour celui-ci, vous entrerez dans le monde virtuel de façon simple et économique. Ces casques sont vendus aux alentours de vingt euros. Il y a également plusieurs types de matériaux possibles : le carton, moins cher ou le plastique, plus coûteux. Pour fonctionner, il aura besoin d’un smartphone compatible avec un écran d’au moins 4,5 pouces. Ce casque s’adresse aux personnes qui souhaitent découvrir la réalité virtuelle sans trop dépenser. L’expérience ne sera pas totalement immersive, mais vous permettra de comprendre comment fonctionne cette technologie.

Les casques de réalité virtuelle portative avancée

Ce sont des modèles de milieu de gamme qui ont aussi besoin d’un smartphone pour fonctionner. Si vous souhaitez jouer à des jeux vidéo, ils seront plus adaptés que les casques de réalité virtuelle allégée. En effet, ceux-ci offrent de meilleurs contrôles et sont pour la plupart fournis avec une télécommande. Ils s’adressent aux personnes souhaitant passer à un niveau supérieur dans la réalité virtuelle. De plus, ils possèdent plusieurs boutons vous permettant de choisir différentes modes.

Les casques de réalité virtuelle avancée

Ce sont les casques les plus chers du marché, conçus avec des matériaux de haute qualité. Ils ont une très bonne résolution et bloquent mieux la lumière ambiante. Ceux-ci sont vendus à prix élevé entre 400 et 700 dollars. Néanmoins, ils ne sont compatibles avec tous les smartphones et certains auront besoin d’un ordinateur pour fonctionner. Votre ordinateur devra donc être équipé d’une carte graphique compatible avec la réalité virtuelle et d’un processeur puissant. Ainsi, vous pourrez bénéficier d’une immersion dans vos jeux à 360 degrés. Ce type de casque s’adresse aux personnes ayant déjà eu une expérience avec la réalité virtuelle.

Vous connaissez maintenant les différents types de casques de réalité virtuelle. À vous de trouver celui qui correspondra à vos moyens et à l’utilisation que vous souhaitez en faire : découverte de la réalité virtuelle, jeux vidéo ou utilisation confirmée.

Si vous souhaitez pousser l’immersion plus loin, vous pouvez acquérir divers objets, tels que des contrôleurs de mouvements pour ressentir les vibrations, les variations de température ou encore les odeurs. Cependant, il faut savoir que la réalité virtuelle n’est pas adaptée à tout le monde puisque cela peut provoquer des maux de tête et des étourdissements. N’hésitez pas à poser vos questions sur Ihavefind.com si vous en avez encore.

Cet article Comment bien choisir son casque de réalité virtuelle ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Richie’s Plank Experience arrive bientôt sur l’Oculus Quest

Richie’s Plank

Très bonne nouvelle pour les amateurs de jeu en réalité virtuelle, Richie’s Plank Experience va bientôt débarquer sur l’Oculus Quest. Une expérience sans fil qui s’annonce prometteuse.

Etes-vous prêts à marcher sur la planche de votre destin dans une expérience toujours plus immersive ? C’est ce qui vous attend avec le portage de Richie’s Plank Experience.

Richie’s Plank  : profiter de l’aspect sans fil de l’Oculus Quest

Le jeu ne fait pas forcément partie des plus célèbres jeux en réalité virtuelle mais il mérite pourtant à être connu. C’est Toast qui est aux manettes du développement ici. Il s’est fait son petit nom dans le milieu de ceux qui veulent montrer le potentiel de la réalité virtuelle pour donner le vertige ou le sentiment de hauteur. Richie’s Plank vous emmène au sommet d’un building et vous invite à marcher sur une fine planche de bois. Un mauvais geste, une perte de l’équilibre et vous tombez dans le vide. Une expérience séduisante pour les amateurs de sensation forte.

Le fait que l’Oculus Quest ne soit pas connecté à un ordinateur permet d’améliorer l’expérience proposée aux joueurs d’un point de vue de l’immersion, avec vraiment l’impression de marcher dans le vide sans câble pour vous retenir. La vidéo ci-dessus vous donne un petit aperçu de ce que donne Richie’s Plank. Le jeu sera proposé sur l’Oculus Quest à partir du 27 juin prochain. La limite de la planche est de 20 mètres. Des options seront disponibles avec des fusées ou un pinceau pour dessiner en même temps…

Cet article Richie’s Plank Experience arrive bientôt sur l’Oculus Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌